En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 033.62 PTS
-0.70 %
5 068.50
+0.00 %
SBF 120 PTS
4 021.97
-0.81 %
DAX PTS
11 353.67
-0.52 %
Dowjones PTS
25 271.31
+0.76 %
6 875.25
+1.56 %
1.135
+0.36 %

Ligue Europa: Marseille dit - presque - au revoir à la C3

| AFP | 143 | Aucun vote sur cette news
Le milieu de terrain de Marseille Lucas Ocampos (d) à la lutte avec le défenseur romain de la Lazio Stefan Radu, en Ligue Europa, le 25 octobre 2018 à Marseille
Le milieu de terrain de Marseille Lucas Ocampos (d) à la lutte avec le défenseur romain de la Lazio Stefan Radu, en Ligue Europa, le 25 octobre 2018 à Marseille ( GERARD JULIEN / AFP )

L'Olympique de Marseille a perdu gros contre la Lazio Rome (3-1), jeudi: probablement son avenir en Ligue Europa, dont il était finaliste en mai, et le peu de confiance qu'il avait rebâti avant d'affronter le Paris SG.

Avec un point en trois journées, l'OM est quasiment éliminé dès la phase de poules, à cinq longueurs de son adversaire et huit de Francfort. Triste...

Pour la première fois Rudi Garcia a perdu contre la Lazio. Invaincu en cinq rencontres en Italie, l'ancien entraîneur de la Roma a vu son OM cloué au sol par des buts de Wallace (10), Felipe Caicedo (59) et Adam Marusic (90).

Dimitri Payet a réduit le score (86) sur un coup franc direct, son seul éclat du match.

Sosie de Mario Balotelli, le déménageur équatorien Caicedo a de quoi raviver les regrets marseillais de n'avoir pas recruté de buteur cet été. Inutile d'accabler Kostas Mitroglou sur ce match, il n'a pas été bon, mais ses coéquipiers l'ont si peu servi...

C'est collectivement que l'OM a failli, trouvant peu de décalages et défendant fort mal face à la vitesse des "Laziali".

- Sanson gâche la seule occasion -

Image symbole de ce match raté, Morgan Sanson, meilleur marseillais sur le terrain, a envoyé dans les nuages la plus belle occasion de l'OM, hormis le but, dans une position idéale sur un excellent centre d'Hiroki Sakai (56), agacé par ce gâchis.

Sanson a été le seul joueur à surnager. Il avait déjà marqué le but de la laborieuse victoire à Nice (1-0), dimanche. Mais Payet, après un début de saison brillant, est passé à côté d'un second match de rang.

Et comme Florian Thauvin est toujours en délicatesse avec son talon droit, l'OM et sa défense en emmental semble bien loin de pouvoir arrêter la série de dix victoires initiales du PSG en Ligue 1...

Le finaliste de la dernière C3, battu 3-0 par l'Atletico Madrid, n'a plus gagné dans cette compétition depuis cinq matches et la demi-finale aller contre Salzbourg (2-0), l'an dernier.

Pour corroborer cette tristesse, le Vélodrome encore sous le coup de la sanction de l'UEFA béait de ses deux virages fermés.

L'OM s'est fait surprendre dès la première incursion, sur un corner où trois "Laziali" se retrouvent au point de penalty face à deux Marseillais, Kevin Strootman et Adil Rami, malgré les grands moulinets du Néerlandais avant pour demander du soutien.

- Kamara trop court -

Ce surnombre conjugué à la mauvaise sortie de Steve Mandanda a entraîné l'ouverture du score de Wallace, de la tête (10).

Marseille était dominé par les mouvements collectifs romains, et Ciro Immobile aurait pu tuer le match s'il n'avait pas frappé la base du poteau (21) ou si Mandanda n'avait claqué sa reprise dans le mouvement (32).

L'OM ne répliquait que par Morgan Sanson, une frappe enveloppée de peu à côté (28), et un départ de son camp irrégulièrement arrêté par Senad Lulic alors qu'il avait le champ ouvert devant lui. Le Serbe a été averti (33).

Le public, déçu, a reporté ses encouragements sur les tacles du nouvel espoir local, Boubacar Kamara, courageux mais imprudent pour un défenseur central, et dépassé sur le 2-0.

Le milieu de la Lazio Adam Marusic (d) marque le 3e but de son équipe en Ligue Europa, le 25 octobre 2018 à Marseille
Le milieu de la Lazio Adam Marusic (d) marque le 3e but de son équipe en Ligue Europa, le 25 octobre 2018 à Marseille ( GERARD JULIEN / AFP )

Car au moment où l'OM retrouvait enfin le chemin de la surface adverse, un ballon perdu par Payet aboutissait au KO, une contre-attaque conduite par Ciro Immobile dans le dos de "Bouba" et conclue par Caicedo.

L'OM a cru à un renversement fou, comme la saison dernière en C3, quand Payet a réduit le score d'une lucarne, mais l'histoire s'est mal terminée. Le N.10 et Adil Rami se sont enguirlandés sur la pelouse au coup de sifflet final. Ce n'est pas le moment de perdre sa solidarité, le PSG arrive...

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/11/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

Publié le 15/11/2018

                                                          GROUPE IRD   Société Anonyme au capital de 44 274 913,25…

Publié le 15/11/2018

Les perspectives sont favorables pour l'exercice 2018-2019...

Publié le 15/11/2018

Le flottant représente désormais près de 30% du capital social de Neoen...

Publié le 15/11/2018

Arrivée de Philippe Goupit en qualité d'administrateur indépendant et départ de Philippe Mendels-Flandre, Directeur des Opérations...