En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 492.01 PTS
-0.16 %
5 483.00
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 323.97
-0.17 %
DAX PTS
12 264.42
+0.16 %
Dowjones PTS
26 536.82
-0.04 %
7 627.05
+0.00 %
1.137
-0.02 %

Ligue des nations: les Pays-Bas de Depay en finale face au Portugal

| AFP | 156 | Aucun vote sur cette news
L'attaquant des Pays-Bas Memphis Depay lors de la demi-finale de Ligue des Nations contre l'Angleterre à Guimaraes le 6 juin 2019
L'attaquant des Pays-Bas Memphis Depay lors de la demi-finale de Ligue des Nations contre l'Angleterre à Guimaraes le 6 juin 2019 ( MIGUEL RIOPA / AFP )

Les Pays-Bas finalistes au forceps! Grâce à Memphis Depay, double passeur, la jeune garde néerlandaise a dompté la relève anglaise (3-1 après prolongation) jeudi lors d'une demi-finale haletante en Ligue des nations, avec le droit d'affronter le Portugal de Cristiano Ronaldo dimanche en finale.

Au stade Afonso-Henriques de Guimaraes (nord du Portugal), les "Trois Lions" ont cru faire la différence sur un penalty provoqué par le prometteur défenseur de l'Ajax Matthijs de Ligt, et transformé par Marcus Rashford (32e).

Mais De Ligt s'est rattrapé d'une tête piquée sur un corner de Depay (73e), avant que le but du 2-1 ne soit refusé à l'Anglais Jesse Lingard après recours à l'arbitrage vidéo, pour un très léger hors-jeu (83e). Et dans une prolongation à couper le souffle, Kyle Walker a malencontreusement taclé le ballon dans sa propre cage (97e) avant le but décisif de Quincy Promes sur un nouveau service de Depay (114e)...

"Nous n'avons pas perdu notre calme, nous avons cru à une issue favorable", a savouré le sélectionneur néerlandais Ronald Koeman, très ambitieux pour la finale: "Nous pouvons gagner ce trophée."

C'est cruel pour les Anglais mais mérité pour les Pays-Bas, dominateurs et proches d'un premier trophée officiel depuis l'Euro-1988, trente et un ans après. Pour cela, les "Oranje" devront triompher dimanche soir en finale face au Portugal, favori devant son public et vainqueur 3-1 de la Suisse mercredi sur un triplé de Ronaldo.

Etincelant De Jong

L'attaquant de l'Angleterre Harry Kane taclé par le défenseur des Pays-Bas Matthijs De Ligt lors de la demi-finale de Ligue des Nations à Guimaraes le 6 juin 2019
L'attaquant de l'Angleterre Harry Kane taclé par le défenseur des Pays-Bas Matthijs De Ligt lors de la demi-finale de Ligue des Nations à Guimaraes le 6 juin 2019 ( MIGUEL RIOPA / AFP )

Mais la "classe biberon" de l'Ajax Amsterdam, avec De Ligt, Frenkie de Jong ou Donny van de Beek, n'a-t-elle pas dompté en quarts de Ligue des champions la Juventus Turin de Ronaldo? Et le capitaine néerlandais Virgil Van Dijk, récent vainqueur de la C1 avec Liverpool, n'est-il pas de taille à museler la superstar portugaise et à se poser en rival pour le Ballon d'Or?

En demi-finale à Guimaraes, les Néerlandais ont longtemps dominé en vain, trop maladroits dans la finition, à l'image du Lyonnais Depay.

Si De Jong, transféré à Barcelone, a étincelé dans l'entrejeu au point d'être élu homme du match, De Ligt a souffert de déconcentration au pire moment... peut-être pertubé par les rumeurs insistantes autour de son avenir (Barça, PSG...).

Le jeune défenseur central (19 ans) a raté un ballon dans sa surface et taclé sur le tibia de Rashford, qui a transformé le penalty (32e).

En tribune, cela a fait chavirer les milliers de supporters anglais, dont la présence en nombre à Porto et Guimaraes a été source d'incidents épars, "fermement" condamnés par la Fédération anglaise de football.

Prolongation endiablée

En seconde période, les Pays-Bas sont passés tout près de l'élimination sur une tête de Jadon Sancho, repoussée par le gardien Jasper Cillessen (54e).

Et c'est le propre des champions de savoir rattraper leurs erreurs: De Ligt s'est racheté d'une tête piquée libératrice après un corner de Depay (73e).

Les sélectionneurs de l'Angleterre Gareth Southgate et des Pays-Bas Ronald Koeman L'attaquant de l'Angleterre Harry Kane se saluent à l'issue de la demi-finale de Ligue des Nations à Guimaraes le 6 juin 2019
Les sélectionneurs de l'Angleterre Gareth Southgate et des Pays-Bas Ronald Koeman L'attaquant de l'Angleterre Harry Kane se saluent à l'issue de la demi-finale de Ligue des Nations à Guimaraes le 6 juin 2019 ( MIGUEL RIOPA / AFP )

Ensuite, le match est devenu fou, avec deux équipes à la limite de la rupture, jusqu'à une prolongation endiablée.

"C'était une soirée incroyable, avec tous les rebondissements du match. Je pense que nous avons beaucoup appris", a philosophé le sélectionneur anglais Gareth Southgate, dont l'équipe affrontera dimanche la Suisse pour une anecdotique 3e place.

La grande finale a pourtant tendu les bras à l'Angleterre, notamment sur le but annulé de Lingard.

Mais malgré les miracles du gardien Jordan Pickford et les efforts du capitaine anglais Harry Kane, encore poussif après une longue blessure, les Pays-Bas ont eu le dessus. Depay a pressé John Stones, récupéré le ballon, buté sur Pickford mais Promes, qui avait suivi, a contraint Kyle Walker a tacler le ballon dans sa propre cage (97e)...

Inlassable, c'est encore Depay qui a récupéré un ballon dans la surface et servi Promes pour l'ultime but, synonyme de finale. L'inoxydable Cristiano Ronaldo (34 ans) peut se méfier, les jeunes loups néerlandais ont très faim!

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/06/2019

Alliance Ventures, le fonds de capital-risque de Renault-Nissan-Mitsubishi, a annoncé jeudi un investissement dans « The Mobility House », une entreprise technologique qui propose une plateforme…

Publié le 27/06/2019

Du grain à moudre pour les investisseurs...

Publié le 27/06/2019

Morningstar avait suspendu la notation du fonds la semaine passée en raison d'inquiétudes sur la liquidité de certains actifs...

Publié le 27/06/2019

L'Association des constructeurs européens d'automobiles revoit ses prévisions à la baisse...