En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 260.64 PTS
-
5 253.00
-
SBF 120 PTS
4 158.74
-
DAX PTS
11 346.65
-0.15 %
Dowjones PTS
25 516.83
+0.06 %
7 316.96
-0.12 %
1.131
+0.03 %

Ligue des champions: "StarVAR", la guerre des écrans

| AFP | 215 | Aucun vote sur cette news
L'arbitre Damir Skomina consulte la VAR et accorde un penalty pour une main de Kimpembe lors de PSG-Manchester United, le 6 mars 2019 au Parc des Princes
L'arbitre Damir Skomina consulte la VAR et accorde un penalty pour une main de Kimpembe lors de PSG-Manchester United, le 6 mars 2019 au Parc des Princes ( Martin BUREAU / AFP )

Neymar est fou furieux mais la VAR, cette fameuse assistance vidéo à l'arbitrage, s'est invitée avec fracas en Ligue des champions pour éliminer son PSG et jouer un rôle majeur dans le match Porto-Roma, nouveaux volets d'un débat sans fin.

"C'est une honte! Ils mettent 4 gars qui n'y comprennent rien au foot pour revoir le ralenti (…) Comment le gars va commettre une main s'il est de dos. Qu'ils aillent se faire f…" : le Brésilien s'est fendu d'une attaque en règle sur Instagram, donnant le coup d'envoi d'une polémique encore vive jeudi.

Fallait-il sanctionner le bras décollé du corps de Presnel Kimpembe, dos au but sur une frappe du mancunien Diogo Dalot qui semblait hors-cadre?

"Siffler un penalty sur main, c'est très compliqué, ça prête à débat. C'est du 50-50", a temporisé après-match l'entraîneur parisien Thomas Tuchel, resté "un grand supporter de la VAR" malgré tout.

Outre-Manche, la presse britannique a longuement commenté jeudi l'incident survenu à l'entame du temps additionnel.

"Les Parisiens étaient furieux mais ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes, faute d'avoir saisi leur chance", selon The Times. "Le penalty a été accordé pour une main, une décision qui semble cohérente avec d'autres cette saison mais qui paraitra dure à certains", dit The Guardian.

"Pas penalty en un million d'années"

Peter Walton, ex-arbitre de Premier League, défend dans le Times une décision "très importante, déterminante, prise avec raison par l'assistant vidéo", un avis que ne partagent pas d'anciennes gloires du ballon rond.

L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR)
L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) ( Sophie RAMIS / AFP )

Sur BT Sport, Rio Ferdinand a tranché: "Je me moque de ce que les arbitres me diront, il n'y a juste pas main", "le règlement est mauvais". Michael Owen, son ancien coéquipier à Manchester United, en a remis une couche: "pour moi il n'y a pas penalty en un million d'années".

Pour l'ex-international anglais, le débat autour de l'assistance vidéo, introduite cette saison dès les huitièmes de finale de C1, ne s'éteindra jamais. "Ce dont on s'aperçoit avec la VAR, c'est que les anciens footballeurs pensent tous qu'il n'y a pas penalty mais que chaque arbitre pense qu'il y en a un. Il y a un gouffre entre les deux et c'est ce qui m'inquiète".

Les arbitres, accusés de mal interpréter les images, resteront quoi qu'il arrive un bouc-émissaire évident pour les vaincus, comme en témoigne la virulente sortie du président de la Roma mercredi.

"Fatigué de ces conneries"

"L'année dernière on a réclamé la VAR en Ligue des champions parce qu'on s'est fait flouer en demi-finale et ce soir, ils ont la VAR et on se fait encore voler. Patrik Schick s'est clairement fait découper dans la surface, la VAR l'a montré, et il ne se passe rien. Je suis fatigué de ces conneries, j'abandonne", a réagi James Pallotta sur le compte Twitter du club.

Les "Giallorossi", éliminés au bout de la prolongation sur un penalty accordé après un tirage de maillot (117e), ont vainement réclamé la même sentence après un contact entre Moussa Marega et Schick dans la surface de Porto (121e).

La presse italienne se déchaîne jeudi, dénonçant pêle-mêle "un vol" (Tuttosport) et "une honte" (Corriere dello Sport).

"Porto en quarts de finale grâce à la télé (qui a ignoré un hors-jeu). Les arbitres assistants ont oublié un penalty qui aurait qualifié les Giallorossi", assure le quotidien sportif de Rome qui écrit: "l'arbitre et la VAR ont éliminé la Roma".

Au Portugal aussi, l'usage de la vidéo fait parler. Mais en bien...

"Le VAR sauve le Dragon", titre le quotidien populaire portugais Correio da Manhã, seul journal à évoquer en Une un sujet sur lequel la presse lusitanienne ne s'attarde pas. "Béni soit la VAR qui a détecté un penalty peu visible sur le terrain mais bien réel", note de son côté le directeur du quotidien sportif A Bola, Vitor Serpa.

ea-lg-tsc-jta/pgr/sg

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/03/2019

Rendez-vous le 16 avril...

Publié le 25/03/2019

AXA franchit une étape importante dans le cadre de sa transformation. La participation minoritaire conservée par AXA dans EQH sera déconsolidée et comptabilisée par mise en équivalence...

Publié le 25/03/2019

La firme à la pomme a présenté lundi son offre de vidéo à la demande, ainsi qu'une carte bancaire Apple, et des services d'abonnement à de l'information et à des jeux vidéo.

Publié le 25/03/2019

Ce nouveau rapport de KuppingerCole Analysts supporte et confirme la stratégie de développement annoncée par Wallix dans son plan 'Ambition 21' à devenir un leader Européen du marché de la…

Publié le 25/03/2019

Retour d'Assemblée générale...