En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 791.61 PTS
-0.17 %
4 796.5
+0.07 %
SBF 120 PTS
3 806.91
-0.14 %
DAX PTS
10 812.47
+0.37 %
Dowjones PTS
23 592.98
-2.11 %
6 448.39
+0.00 %
1.138
+0.27 %

Ligue des champions: malgré Cornet, Lyon manque d'assurer sa qualification

| AFP | 210 | Aucun vote sur cette news
L'attaquant de Lyon Maxwell Cornet buteur lors du match nul 2-2 face à Manchester City en Ligue des champions le 27 novembre 2018
L'attaquant de Lyon Maxwell Cornet buteur lors du match nul 2-2 face à Manchester City en Ligue des champions le 27 novembre 2018 ( JEFF PACHOUD / AFP )

Exploit pas si lointain, qualification pas si proche: Lyon et Maxwel Cornet ont certes malmené Manchester City (2-2) mardi au Groupama stadium, mais si ce match nul qualifie le club anglais pour les 8es de finale, il oblige les Lyonnais à jouer leur ticket en Ukraine, le 12 décembre.

Car dans l'autre rencontre du groupe F, le Shakhtar Donetsk l'a emporté sur le fil sur le terrain du club allemand d'Hoffenheim (3-2) et revient à deux longueurs de l'OL qui, pour la quatrième fois de cette phase de poules, n'a pu tenir un score en sa faveur.

Lyon ne devra pas perdre sur le terrain du Shakhtar, qui ne joue d'ailleurs pas à Donetsk mais à Kharkiv, pour s'assurer au pire la 2e place de la poule.

Ligue des Champions
Ligue des Champions ( / AFP )

C'est dommage car les Lyonnais, qui avaient infligé aux Citizens leur unique défaite de la saison à l'aller (2-1), et qui auraient déjà pu valider leur billet pour les 8es de finale lors de la journée précédente contre Hoffenheim (2-2), ont bien cru pouvoir arriver à leurs fins cette fois-ci.

Ils ont de nouveau livré une grande performance, récompensée par un improbable doublé de Maxwel Cornet.

Aligné au coup d'envoi après n'avoir été titulaire qu'une fois cette saison, contre Manchester City, le 19 septembre avec un but à la clé, l'international ivoirien a été le joueur du match pour l'OL.

Ce dernier a donc donné raison à l'entraîneur Bruno Genesio et son choix audacieux de le faire jouer plutôt que le milieu défensif Lucas Tousart alors que l'attaquant Moussa Dembélé était laissé en tribune.

Cornet a donné logiquement l'avantage à l'OL en trouvant l'ouverture d'un tir du gauche en pleine lucarne à la réception d'un centre délivré de l'aile gauche par Memphis Depay que Nabil Fekir n'avait pu attraper (55).

Laporte et Agüero égalisent

Alors que Manchester City avait égalisé par le Français Aymeric Laporte d'une reprise de la tête après un coup franc joué de l'aile droite par Raheem Sterling (62), Cornet a porté le score à 2-1 en marquant de près à la suite d'un service de Memphis, lui aussi omniprésent (81).

Hélas, pour les Lyonnais, les hommes de Pep Guardiola ont réussi à égaliser de nouveau par Sergio Agüero qui reprenait de la tête un corner joué de la droite par Riyad Mahrez (83).

En première période, l'OL avait déjà eu trois opportunités de prendre l'avantage et Maxwel Cornet a été à chaque fois impliqué.

L'entraîneur de Lyon Bruno Genesio (d) félicite Maxwel Cornet pour son but lors du match nul 2-2 face à Manchester City le 27 novembre 2018
L'entraîneur de Lyon Bruno Genesio (d) félicite Maxwel Cornet pour son but lors du match nul 2-2 face à Manchester City le 27 novembre 2018 ( JEFF PACHOUD / AFP )

Memphis manquait la réception d'un centre adressé de la droite par l'ancien Messin (13) alors que ce dernier ratait la reprise d'un centre de la gauche de Ferland Mendy (29).

Enfin, Cornet, remplacé en toute fin de partie par Martin Terrier (89) trouvait la barre transversale sur un centre de Memphis (43).

De son côté, Manchester City mérite quand même le partage des points.

Le gardien lyonnais Anthony Lopes, comme face à Saint-Etienne vendredi, a notamment été déterminant sur des actions de Mahrez (14, 45) mais aussi sur une reprise de la tête d'Agüero (58) et face à Leroy Sané (63) alors que Fernando Marçal contrait Agüero in-extremis (69).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

600 euros pour 41.000 de ses salariés en France...

Publié le 18/12/2018

Par courrier reçu le 18 décembre 2018 par l'AMF, Cyril Zimmermann a déclaré avoir franchi en baisse, le 10 décembre 2018, directement et...

Publié le 18/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/12/2018

Beijing (Pékin) - Artprice, suite à différentes dates invoquées par des tiers, se doit de préciser ce 18 décembre que le démarrage officiel de la commercialisation des…

Publié le 18/12/2018

A l'occasion de sa visite sur le campus de Polytechnique à Paris-Saclay pour inaugurer l'IPVF et signer la Chaire Trend X, Patrick Pouyanné, PDG de...