En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 643.08 PTS
-
5 638.00
-0.48 %
SBF 120 PTS
4 448.99
-
DAX PTS
12 486.56
-0.20 %
Dowjones PTS
26 787.36
-0.11 %
7 842.33
-0.02 %
1.102
-0.01 %

Ligue des champions: Lyon déjà sous pression

| AFP | 150 | Aucun vote sur cette news
L'attaquant de Lyon Memphis Depay avec le ballon lors du match nul 1-1 à domicile face au Zenit Saint-Petersbourg le 17 septembre 2019 en Ligue des champions
L'attaquant de Lyon Memphis Depay avec le ballon lors du match nul 1-1 à domicile face au Zenit Saint-Petersbourg le 17 septembre 2019 en Ligue des champions ( JEFF PACHOUD / AFP )

Tenu en échec (1-1) mardi sur son terrain par le Zenit Saint-Pétersbourg en ouverture de la Ligue des champions (Gr.G), Lyon s'est déjà mis la pression pour une éventuelle qualification pour les 8es de finale et continue d'inquiéter par la faiblesse de son jeu.

D'autant plus que l'OL recevra le leader de la Ligue 1, le Paris Saint-Germain, dimanche en championnat.

Ce résultat fait d'autant plus mal qu'il a été concédé face à un adversaire qui n'avait vraiment rien d'un épouvantail au cours d'une rencontre de faible niveau pour l'épreuve et qu'il précède deux déplacements à Leipzig puis à Benfica.

D'ailleurs, en Ligue des champions, Lyon a perdu de sa superbe ces dernières saisons avec aucune victoire sur ses sept derniers matches à domicile avec une défaite suivie de six résultats nuls consécutifs

"Il faut livrer des matches plus aboutis que celui-ci pour aller chercher notre billet pour les 8es de finale. On connait l'importance de gagner ses matches à la maison en Ligue des champions", a regretté le gardien Anthony Lopes sans cacher "sa déception et sa frustration".

Incapables d'imposer leur jeu, les Lyonnais, qui ont paru faibles physiquement et toujours hors du coup collectivement, toujours sans cohésion, ont concédé un but en fin de première période par Sardar Azmoun après un une-deux avec Artem Dzyuba au milieu de cinq défenseurs (41).

Lopes s'était déjà illustré en détournant un bon tir lointain d'Azmoun (21).

5e but pour Memphis qui égalise

L'OL a égalisé sur un penalty transformé par Memphis qu'il avait lui-même obtenu pour une faute de Magomed Ozdoev qui venait tout juste d'entrer en jeu (50).

Le Néerlandais a inscrit là son cinquième but de la saison.

L'entraîneur de Lyon Sylvinho lors de la réception du Zenit Saint-Petersbourg en Ligue des champions le 17 septembre 2019
L'entraîneur de Lyon Sylvinho lors de la réception du Zenit Saint-Petersbourg en Ligue des champions le 17 septembre 2019 ( JEFF PACHOUD / AFP )

L'Olympique Lyonnais aurait pu bénéficier d'un penalty pour une main involontaire de Vyacheslav Karavaev sur un tir de Youssouf Koné (23).

Et Lyon a eu aussi quelques occasions sur un centre de Léo Dubois détourné par le gardien Andrei Lunev devant Moussa Dembélé (26) ou sur une reprise de la tête de Marcelo, préféré à Joachim Andersen, à la réception d'un corner joué par Memphis (36).

En seconde période, Jeff Reine-Adelaïde a même manqué une très belle occasion en manquant le cadre malgré une position très favorable (60).

Mais globalement, l'ensemble est resté très insuffisant et ne manque pas de continuer d'inquiéter car l'OL, qui aurait pu concéder un second but sur une reprise de la tête d'Ozdoev, stoppée par Lopes (70), n'a plus gagné de puis quatre matches toutes compétitions confondues (trois résultats nuls, une défaite).

"Nous n'avons pas su trouver les bons décalages pour avoir de bonnes situations devant le but. Nous n'avons pas été saignants dans la zone de finition pour pouvoir marquer. Offensivement, il nous a manqué de créativité et il n'y a pas eu assez d'inspiration. Nous n'avons pas été assez tueurs sur certaines situations", a admis le milieu Lucas Tousart, lucide.

Et dimanche, l'Olympique lyonnais recevra le Paris Saint-Germain avec toutes les craintes que cela laisse supposer au vu des performances médiocres actuelles de l'équipe de Sylvinho.

Celui-ci n'est pas exempt non plus de tout reproche sur ses choix.

L'entraîneur brésilien a encore tardé à opérer de vrais changements.

L'entrée d'un quatrième attaquant avec l'entrée en jeu de Martin Terrier à la place de Reine-Adelaïde à la 84e minute pour passer de son 4-3-3 habituel à un 4-2-3-1 n'a pas eu le temps de produire le moindre effet.

Mais à l'inverse de ses dernières sorties, Lyon a mieux terminé que commencé mais l'adversaire s'est montré à la peine physiquement en fin de partie.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/10/2019

Mauna Kea Technologies annonce les résultats positifs sur l'endomicroscopie à aiguille dans le diagnostic et le management des lésions kystiques du pancréas...

Publié le 14/10/2019

La société Idsud confirme sa politique de soutien aux filiales détenues majoritairement...

Publié le 14/10/2019

Les résultats des banques américaines sont attendues en léger recul au 3e trimestre, sous le double effet du ralentissement conjoncturel et de la baisse des taux qui rabote les marges du secteur.

Publié le 14/10/2019

Compte tenu de la complexité de l'opération projetée, le Conseil d'administration a décidé de procéder à la désignation de cet expert indépendant sans attendre le dépôt formel du projet…

Publié le 14/10/2019

Andrea Rossi a décidé de quitter son poste de CEO d'AXA IM et deviendra conseiller stratégique de Gérald Harlin...