En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Ligue 1: à Marseille, Sakai, l'OM sauce samouraï

| AFP | 205 | Aucun vote sur cette news
( John MACDOUGALL / AFP/Archives )

Abnégation, polyvalence et sens du collectif, Hiroki Sakai fait un beau symbole de la fin de saison épicée de l'Olympique de Marseille, qui cherche à rester sur la vague contre Lille, samedi (17h00) pour la 34e journée de Ligue 1.

"Et pourtant même à l'entraînement il ne marque pas de but", sourit Jacky Bonnevay, qui a suivi les progrès du "samouraï" de l'OM en équipe du Japon

Ce but tant attendu a fini par arriver lors du match le plus intense de l'année, contre Leipzig (5-2), celui du KO et de la qualification assurée pour les demi-finales d'Europa League, cerise sur le gâteau d'anniversaire d'"Hiroki", qui fêtait ce soir-là ses 28 ans.

Belle récompense pour ce "joueur de club par excellence, qui va tout donner pour son équipe", poursuit Bonnevay, adjoint du sélectionneur du Japon, Vahid Halilhodzic, avant que le Bosnien et son staff ne soient tout récemment débarqués.

Bras en croix, sourire extatique, Sakai a été avalé par la montagne de ses coéquipiers, en maillot ou en chasuble de remplaçants, sur ce but libérateur.

Quelques minutes plus tard, dans un vestiaire encore étourdi de la joie de ce grand succès européen, le groupe regardait sur un écran la rediffusion de ce but et rejouait la scène, Maxime Lopez en tête, aux cris de "Allez Hiro!" avant d'ensevelir à nouveau le Japonais pour fêter son premier but, un bain de joie diffusé par le site du club (om.net).

- "Travail, discipline"

Toute cette effervescence montre bien que Sakai s'est parfaitement intégré au collectif. Ses valeurs à lui collent d'ailleurs à la peau de ce groupe en train de vivre une saison passionnante: travail, discipline et un zeste de folie pour marquer dans les fins de match grâce à un mental costaud.

Arrivé gratuitement comme bonne opportunité dans l'OM pauvre que Franck Passi s'efforçait de rebâtir, en fin de contrat à Hanovre (Allemagne), Sakai est une des surprises de l'OM champion's project, le joueur méconnu qui n'était pas destiné à rester dans un projet plus ambitieux. Et pourtant...

Il a énormément progressé, et peut même dépanner à gauche, signe de la confiance que lui porte Rudi Garcia.

A ce titre justement, l'entraîneur n'hésite pas à le secouer un peu. "On parle du but contre Leipzig ou des premières minutes à Troyes et du centre de Darbion?" répond Garcia, taquin, à une question sur l'évolution du samouraï (une banderole des supporters de la Vieille Garde salue sous ce titre le guerrier nippon de l'OM).

"Lui comme les autres il faut lui resserrer les boulons de temps en temps", rappelle le coach.

- "Me donner à 100%"

Hiroki Sakai, le défenseur japonais de Marseille, durant le quart de finale aller de l'Europa League à Leipzig, le 5 avril 2018
Hiroki Sakai, le défenseur japonais de Marseille, durant le quart de finale aller de l'Europa League à Leipzig, le 5 avril 2018 ( Odd ANDERSEN / AFP/Archives )

Il avait déjà réprimandé son latéral pour ses maigres progrès en français. Passé avant lui en conférence de presse le 10 mars, Sakai avait expliqué qu'il s'exprimait avec quelques mots d'anglais avec ses partenaires pour le positionnement. "C'est inquiétant, très honnêtement, je n'ai jamais vu que les mecs s'envoient des mails sur un terrain, ça va ruer dans les brancards", avait réagi Garcia.

Mais "si on allait au Japon peut être qu'on ne s'y mettrait jamais, il faut savoir ne pas être trop exigeant sur ce sujet", nuançait Garcia un autre jour. Après tout, Sakai "s'exprime bien sur le terrain, c'est l'essentiel", préfère retenir le technicien.

Travailleur, Sakai s'est amélioré dans tous les domaines, et a appris le dépassement de fonction, comme le souhaitait Garcia: il compte également quatre passes décisives, dont une du gauche à Saint-Étienne, pour Florian Thauvin, son habituel binôme du côté droit, le tout avec une modestie proverbiale.

"Si je dois faire mon autocritique, je ne pense pas être un joueur avec un énorme potentiel, tout ce que je peux faire c'est me donner à 100%", disait-il à l'automne.

Il lui reste à jouer la Coupe du monde, "un rêve d'enfant, disait-il, la dernière j'ai participé mais assis sur le banc, la prochaine j'aimerais jouer le maximum de matches et aller le plus loin possible".

Avant il peut réaliser un autre rêve, devenir le premier Japonais à remporter la C3 depuis Shinji Ono avec Feyenoord en 2002. Mais avant, il faut conquérir cette 3e place de L1.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...