5 267.29 PTS
-0.22 %
5 253.00
-0.06 %
SBF 120 PTS
4 208.23
+0.00 %
DAX PTS
12 600.03
+0.00 %
Dowjones PTS
22 359.23
-0.24 %
5 934.91
+0.00 %
Nikkei PTS
19 909.50
+0.52 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Levothyrox: les patients mécontents annoncent une plainte

| AFP | 1276 | 5 par 3 internautes
Un manifestant montre une boîte de Levothyrox lors d'un rassemblement à Paris, le 8 septembre 2017
Un manifestant montre une boîte de Levothyrox lors d'un rassemblement à Paris, le 8 septembre 2017 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

"C'est une urgence sanitaire", assurent les patients mécontents de la nouvelle formule du Levothyrox, qui rejettent les discours rassurants des autorités de santé sur ce médicament pour la thyroïde et ont annoncé vendredi leur intention de déposer plainte.

Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées vendredi devant l'Assemblée nationale à Paris à l'initiative de l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT). Leur but: demander l'abandon de la nouvelle formule de ce médicament du laboratoire allemand Merck, qu'elles accusent de provoquer d'importants effets secondaires (crampes, maux de tête, vertiges...).

Présente à la manifestation, l'avocate et ancienne magistrate Marie-Odile Bertella-Geffroy a expliqué avoir accepté de devenir "le conseil juridique" de l'association et vouloir porter l'affaire devant la justice.

"J'ai été contactée par la présidente de l'AFMT pour déposer une plainte auprès du parquet du pôle de santé publique. Nous allons mettre en cause dans cette plainte contre X les autorités sanitaires et le labo", a déclaré à l'AFP celle qui a été à la tête de ce pôle de santé publique jusqu'en 2013.

Selon elle, cette plainte devrait être déposée "la semaine prochaine", pour trois motifs: "mise en danger de la vie d'autrui, atteinte à l'intégrité physique, non-assistance à personne en danger".

Une première plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" a déjà été déposé à Mougins (Alpes-Maritimes) contre le laboratoire par une avocate, Anne-Catherine Colin-Chauley, elle-même traitée au Levothyrox.

- 'Avaler la boîte et le carton avec' -

L'AFMT, soutenue par la députée européenne écologiste Michèle Rivasi, rejette les explications données par les autorités sanitaires.

Selon ces dernières et le laboratoire, les effets indésirables ressentis par certaines personnes sont transitoires car dus à des questions de dosage, et vont s'estomper quand le bon équilibre sera atteint pour chaque patient.

Données sur le Levothyrox, médicament pour la thyroïde.
Données sur le Levothyrox, médicament pour la thyroïde. ( Lucie AUBOURG / AFP )

"Je réponds à ça ce que répond Anny Duperey: +on leur fera avaler la boîte et le carton avec!", a rétorqué Chantal L'Hoir, reprenant une formule utilisée par l'actrice, qui prend elle-même ce médicament, dans sa lettre ouverte à la ministre de la Santé.

La responsable associative devait être reçue en fin de journée au ministère: "On va demander de débloquer en urgence les stocks (de l'ancienne formule, NDLR) qui existent en Allemagne et en Belgique".

L'AFMT avait refusé de participer à une première réunion convoquée dans l'urgence mercredi par la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui avait reçu deux autres associations, Vivre sans thyroïde et France Assos Santé.

- 'Cobayes' -

La nouvelle formule du Levothyrox a été mise sur le marché fin mars. C'est l'Agence du médicament (ANSM) qui l'a réclamée au laboratoire dès 2012 afin, selon elle, de rendre le produit plus stable.

Selon l'ANSM, avec l'ancienne formule, la teneur en principe actif (la lévothyroxine, une hormone de substitution) pouvait varier d'un lot à l'autre, voire au sein du même lot avec le temps. Or, la précision du dosage du produit est cruciale dans le traitement des maladies thyroïdiennes.

Le changement de formule ne porte pas sur le principe actif mais sur d'autres substances, les excipients.

Rassemblement devant l'Assemblée nationale à Paris pour demander le retour de l'ancienne formule du Levothyrox
Rassemblement devant l'Assemblée nationale à Paris pour demander le retour de l'ancienne formule du Levothyrox ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

"Ces médicaments sont très sensibles et on ne peut pas, sans information ni procédure longue et scientifique, en changer la formulation", a jugé Mme Bertella-Geffroy, pour qui cette affaire est une "urgence sanitaire".

"On est des cobayes", a déploré l'avocate, elle-même traitée avec ce médicament prescrit à 3 millions de Français.

La nouvelle formule "est une innovation qui va permettre un meilleur maintien de l'équilibre thyroïdien de chaque patient dans la durée", a rétorqué Thierry Hulot, patron des activités biopharmaceutiques de Merck en France, interrogé par l'AFP.

M. Hulot a dit "entendre la souffrance de certains patients dans cette phase d'adaptation". Elle dure généralement "de six à huit semaines si vous êtes accompagné par un professionnel de santé", a-t-il ajouté, invitant tous les patients sensibles à consulter leur médecin traitant ou leur endocrinologue pour éventuellement ajuster leur dosage.

Merck avait informé 100.000 professionnels de santé avant le lancement de la nouvelle formule, ainsi que les associations de patients, a-t-il assuré.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/06/2017

  COMMUNIQUÉ DE PRESSE   Takeda et TiGenix annoncent que Swissmedic a accepté la demande d'évaluation relative au Cx601 pour le traitement des fistules périanales complexes chez…

Publié le 02/08/2016

   COMMUNIQUÉ DE PRESSE     Takeda et TiGenix annoncent la publication dans le journal The Lancet des résultats à 24 semaines de l'essai de phase 3 ADMIRE-CD…

Publié le 01/04/2016

Sanofi et Regeneron annoncent les premiers résultats positifs de deux essais cliniques de phase 3 du dupilumab chez des patients atteints de dermatite atopique…

Publié le 23/03/2016

Sanofi et Regeneron annoncent les premiers résultats positifs d'une étude de phase III de Praluent® (alirocumab) chez des patients traités par LDL-aphérèse   Paris…

Publié le 11/03/2016

 Sanofi and Regeneron annoncent les premiers résultats d'une étude de monothérapie de phase 3 démontrant la supériorité du sarilumab sur…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

Theraclion a légèrement creusé sa perte nette au premier semestre, à -3,64 millions contre -3,49 millions un an plus tôt. Les produits d'exploitation de la société spécialisée dans…

Publié le 22/09/2017

Docapost, filiale du Groupe La Poste, experte dans l'accompagnement des entreprises dans leur transformation numérique, Visiomed Group et Huawei,...

Publié le 22/09/2017

Nanty, Vallée et Cheval ont été appelés par Bompard pour dépoussiérer la direction...

Publié le 22/09/2017

Le chiffre d'affaires du semestre s'élève à 213,7 ME, stable par rapport au 1er semestre 2016...

CONTENUS SPONSORISÉS