5 281.01 PTS
+0.26 %
5 265.00
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 215.55
+0.17 %
DAX PTS
12 593.59
-0.05 %
Dowjones PTS
22 359.23
-0.24 %
5 934.91
+0.00 %
Nikkei PTS
20 296.45
-0.25 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Levothyrox: les plaintes se multiplient pour réclamer une enquête judiciaire

| AFP | 124 | Aucun vote sur cette news
L'actrice Anny Duperey, ici le 6 octobre 2014 à Paris, fait partie de la cinquantaine de personnes ayant déposé plainte contre la nouvelle formule du Levothyrox.
L'actrice Anny Duperey, ici le 6 octobre 2014 à Paris, fait partie de la cinquantaine de personnes ayant déposé plainte contre la nouvelle formule du Levothyrox. ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Une cinquantaine de nouvelles plaintes de patients mécontents de la nouvelle formule du Levothyrox, dont celle de l'actrice Anny Duperey, vont être déposées jeudi au parquet de Paris, a annoncé l'avocate et ancienne magistrate Marie-Odile Bertella-Geffroy.

Ces "plaintes contre X" vont être déposées "cet après-midi", a-t-elle précisé à l'AFP.

Les nouvelles plaintes annoncées, dont celle d'Anny Duperey, vont être déposées auprès du pôle santé publique pour quatre motifs: "non assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d’autrui, atteinte à l'intégrité de la personne et tromperie sur les qualités substantielles du médicament aggravée par une atteinte à la santé", a détaillé Me Bertella-Geffroy, ex-juge du pôle santé publique de Paris et conseil de l'association française des malades de la thyroïde (AFMT).

La nouvelle formule du Levothyrox, un médicament pour la thyroïde du laboratoire Merck Serono, a déclenché la colère des patients qui dénoncent des effets secondaires importants.
La nouvelle formule du Levothyrox, un médicament pour la thyroïde du laboratoire Merck Serono, a déclenché la colère des patients qui dénoncent des effets secondaires importants. ( FABRICE COFFRINI / AFP/Archives )

Elles viendront s'ajouter aux douze premières plaintes déjà lancées vendredi à Paris par l'avocat David-Olivier Kaminski, qui compte en déposer encore une dizaine ces jours-ci.

Trois millions de patients prennent ce traitement en France pour hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde.

Crampes, maux de tête, des milliers de patients se plaignent ainsi d'effets secondaires "graves" de la nouvelle formule, d'après une pétition réclamant le retour à l'ancienne formule.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a fait état lundi de 9.000 signalements d'effets indésirables par les patients prenant ce médicament.

La nouvelle formule du Levothyrox, un médicament pour la thyroïde, a été mise sur le marché fin mars. L'Agence du médicament l'avait réclamée au laboratoire Merck Serono dès 2012 afin, selon elle, de rendre le produit plus stable.

Face aux critiques des patients qui accusent les autorités sanitaires d'"indifférence coupable", la ministre a reçu vendredi les associations et l'actrice Anny Duperey, qui avait mis en cause l'attitude du gouvernement dans ce dossier.

"Seule une enquête judiciaire pourra permettre de faire la vérité sur ce scandale", a déclaré Me Kaminski, dont les plaintes pointent du doigt la responsabilité de l'ex-ministre Marisol Touraine, de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) et des laboratoires Merck Serono.

Le Levothyrox
Le Levothyrox ( Lucie AUBOURG / AFP )

"La France, qui se targue d'avoir le meilleur système de santé au monde, a pour le coup totalement méprisé près de trois millions d'usagers" de ce médicament, dont des centaines de milliers doivent le prendre à vie, s'indigne l'avocat.

Interrogée sur la justification de ces plaintes, Chantal L'Hoir, fondatrice de l'AFMT, a jugé "grave de voir en France des lobbies qui ont autant d'impact".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

CAC 40 : 5274 points est franchie L'indice CAC 40 ouvre des gaps haussiers, poursuit sa tendance par de nouveaux plus hauts de façon régulière et sans excès, soutenu par une…

Publié le 22/09/2017

Gilbert Dupont réduit sa cible

Publié le 22/09/2017

Lisi avance de 0,8% à 42 euros au lendemain de l'annonce de l'acquisition de 51% du capital de Termax, un concepteur et fabricant américain de...

Publié le 22/09/2017

L'association RegroupementPPlocal (PPlocal), qui rassemble plus de 1 700 actionnaires individuels, s'oppose résolument au projet de plan de restructuration financière négociée avec les créanciers…

Publié le 22/09/2017

Midcap Partners Louis Capital Markets abaisse son objectif...

CONTENUS SPONSORISÉS