En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 618.16 PTS
-
5 628.00
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 431.99
-
DAX PTS
12 490.74
-
Dowjones PTS
27 349.19
+0.65 %
7 954.56
-
1.114
-0.08 %

Les véhicules les plus polluants interdits dans plus de la moitié du Grand Paris

| AFP | 497 | 4.40 par 5 internautes
Des agents de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection contrôlent des véhicules à Paris, le 1er juillet 2019
Des agents de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection contrôlent des véhicules à Paris, le 1er juillet 2019 ( Philippe LOPEZ / AFP )

"T'as pas encore commencé ta journée, que déjà tu payes une amende": comme Mohamed, 36 ans, conducteur d'une voiture polluante, des dizaines de personnes ont été verbalisées lundi matin à Paris où l'interdiction de circuler pour les véhicules les plus polluants a été renforcée.

Après les véhicules Crit'air 5, c'est au tour des véhicules Crit'air 4 (diesel avant 2006), d'être bannis de la capitale de 8H00 à 20H00 en semaine, une mesure censée réduire la pollution de l'air et limiter l'usage de la voiture.

Au même moment, 49 des 79 communes de la métropole du Grand Paris mettent, elles aussi, en place une Zone à faible émission de particules (ZFE) qui interdit les véhicules Crit'air 5 (diesel avant 2001, essence avant 1997), soit quelque 30.000 véhicules pour une population de 5,6 millions d'habitants.

Plus de 70% de la population de l'Ile-de-France est concernée. Mais l'interdiction doit s'accompagner d'une période de pédagogie et la verbalisation n'interviendra pas avant 2021 dans le Grand Paris.

La Zone à faibles émissions du Grand Paris
La Zone à faibles émissions du Grand Paris ( Olivier LEVRAULT / AFP )

A Paris en revanche, on verbalise déjà, au grand dam de nombreux automobilistes. "Je vais faire comment moi?", reprend Mohamed, ouvrier du bâtiment et propriétaire d'une camionnette classée Crit'air 4, dépité parce qu'il n'a "pas les moyens d'acheter un nouveau camion". Il a été verbalisé lors d'un contrôle près de l'île de la Cité, au centre de la capitale.

L'agent de surveillance de Paris qui le contrôle entend ses arguments : "Il y a des petites sociétés qui ont une flotte de 2 ou 3 véhicules. Si elles sont financièrement fragiles, elles ne pourront pas en acheter des nouveaux", reconnaît-il.

"Je vais finir par traverser Paris en char à boeuf", ironise Michel, 61 ans, qui vient de recevoir à son tour une amende de 45 euros (majoré à 68 euros s'il ne la règle pas dans les 15 jours) pour défaut de vignette.

"La priorité que nous nous sommes fixée à Paris, c'est la santé des Parisiens et aussi des Franciliens, parce qu'il y a aussi ceux qui habitent près des autoroutes, etc. qui en souffrent", commente sur Europe 1 Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire de Paris.

La pollution "tue chaque année précocement 50.000 à 60.000 personnes en France. Il y a un enjeu de santé publique", martèle l'élu, et "à Paris, la première source de pollution atmosphérique c'est le trafic routier". L'interdiction des Crit'air 3 (diesel avant 2010, essence avant 2005) y est programmée d'ici 2024.

Pédagogie avant sanction

Dans la métropole du Grand Paris, à l'intérieur du périmètre de l'A86 qui forme une boucle autour de la capitale, quelque 30.000 véhicules sont désormais théoriquement interdits de circulation, pour une population de 5,6 millions d'habitants.

Dans la métropole du Grand Paris,  à l'intérieur du périmètre de l'A86, quelque 30.000 véhicules sont désormais théoriquement interdits de circulation
Dans la métropole du Grand Paris,  à l'intérieur du périmètre de l'A86, quelque 30.000 véhicules sont désormais théoriquement interdits de circulation ( Philippe LOPEZ / AFP )

L'interdiction sera ensuite étendue progressivement aux autres vignettes, avec l'objectif de parvenir en 2030 à 100% de véhicules propres en circulation.

Dans un premier temps, les policiers municipaux sensibiliseront les automobilistes à l'urgence de se débarrasser de leurs véhicules polluants.

Une demi-douzaine d'associations de défense de l'environnement (Fondation Nicolas Hulot, France Nature Environnement, Greenpeace France...) ont salué la mise en place du dispositif et appelé les autres villes à accélérer la mise en oeuvre de ZFE "ambitieuses".

Elles demandent aux pouvoirs publics "des dispositifs d'accompagnement renforcés et plus cohérents avec la nécessaire transition vers une mobilité plus durable".

Une plateforme numérique (jechangemavoiture.gouv.fr) doit permettre de recenser les primes à la conversion de l'Etat et de la métropole auxquelles chacun peut prétendre et de remplir les dossiers de demande.

La subvention du Grand Paris est passé de 5.000 à 6.000 euros pour les plus modestes, ce qui permet d'obtenir des aides cumulées Etat-MGP allant jusqu'à 17.000 euros pour un véhicule neuf et 10.000 euros pour une occasion.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
5 avis
Note moyenne : 4.40
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/07/2019

Sur cette photo d'archives le quarterback des Dallas Cowboys Tony Romo porte le ballon, lors d'un match contre les New York Giants, le 1er janvier 2012 à east Rutherford, dans le New Jersey. (…

Publié le 23/07/2019

Le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, le 12 juillet 2019 à Milan ( Miguel MEDINA / AFP/Archives )Le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a estimé mardi que ne pas réaliser…

Publié le 23/07/2019

Le chiffre d'affaires consolidé de Delta Plus a progressé de +7,7% au premier semestre 2019...

Publié le 23/07/2019

Ingenico a revu à la hausse l’ensemble de ses objectifs 2019 à l’occasion de la publication des résultats du premier semestre. Le spécialiste du paiement vise une croissance organique 2019…

Publié le 23/07/2019

Société de la Tour Eiffel loue plus d'un tiers de son immeuble Seine Etoile à Suresnes (92)...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2019

IGE+XAO dispose d'une structure solide...

Publié le 23/07/2019

Emerige s'est développé autour de deux pôles : l'immobilier résidentiel et l'immobilier tertiaire...

Publié le 23/07/2019

Groupe JAJ reste prudent mais confiant en ce qui concerne l'exercice 2019-2020...

Publié le 23/07/2019

Le trafic total, mesuré en nombre de kilomètres parcourus, a connu au 1er semestre 2019 une baisse de -1,1%...

Publié le 23/07/2019

"Le renforcement du bilan nous permet d'atteindre dès le 1er semestre notre nouvel objectif de levier inférieur à 40%"...