Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
0. %

Les stéréotypes dans les ballets classiques, à démonter ou à préserver?

| AFP | 548 | 1 par 4 internautes
Répétition de Casse-Noisette par la Compagnie nationale de danse espagnole au Théâtre de la Maestranza à Séville le 8 janvier 2020
Répétition de Casse-Noisette par la Compagnie nationale de danse espagnole au Théâtre de la Maestranza à Séville le 8 janvier 2020 ( CRISTINA QUICLER / AFP/Archives )

De la "cancel culture" à l'Opéra de Paris? Nullement, mais un début de réflexion sur les stéréotypes d'un autre âge dans le répertoire du ballet classique, un exercice délicat entre patrimoine et modernité.

Quelques mois après un manifeste inédit sur la diversité à l'Opéra rédigé par des danseurs et employés noirs et métisses de l'institution, la question du répertoire a été mise en lumière par une polémique. Fin décembre, le nouveau directeur général de l'Opéra, Alexander Neef, affirme dans Le Monde que "certaines oeuvres vont sans doute disparaître du répertoire", après un paragraphe évoquant "Le Lac des Cygnes" et "Casse-Noisette".

La toile s'enflamme et l'extrême droite, par la voix de Marine Le Pen, dénonce un "anti-racisme devenu fou". L'Opéra dément rapidement, invoquant une "juxtaposition malencontreuse".

Trace d'un passé

La controverse fait écho à d'autres: le New York Times qui se demande s'il faut continuer à exposer Gauguin qui eut des relations sexuelles avec de très jeunes filles, "Dix petits nègres" rebaptisé "Ils étaient dix"; HBO Max qui retire temporairement "Autant en emporte le vent" pour y ajouter une contextualisation en plein mouvement Black Lives Matter.

Les ballets académiques du XIXe siècle sont plus connus pour leur brillante chorégraphie que pour l'exactitude de leur représentation des cultures extra-européennes.

"C'est la question de l'exotisme", très à la mode à l'époque dans tous les arts, rappelle à l'AFP l'historienne de la danse Sylvie Jacq-Mioche, citant en exemple les toiles de Delacroix.

Si le "blackface" a disparu ces cinq dernières années de l'Opéra, si le coiffage de cheveux crépus et le teint des collants et des pointes sont en cours d'adaptation et si la diversité au sein du ballet peut se travailler sur la durée, la question du répertoire est plus complexe.

Dans "La Bayadère", des fakirs hindous apparaissent comme serviles alors qu'il s'agit d'ascètes respectés en Inde et dans "Raymonda", le Sarrasin est un rôle sombre.

L'historien Pap Ndiaye et la Secrétaire générale du Défenseur des droits Constance Rivière doivent bientôt rendre à l'Opéra un rapport se penchant entre autres sur la question des stéréotypes.

Si les ballets académiques sont déclinés en plusieurs versions (à l'Opéra, ce sont celles de Rudolf Noureev pour la plupart), c'est "parce que les corps ont changé et la technique aussi", rappelle Sylvie Jacq-Mioche. Quid des mentalités ? "Il s'agit d'une trace d'un passé qui a existé", dit-elle, rappelant qu'"un ballet qui n'est pas dansé tombe dans l'oubli".

Selon elle, les classiques peuvent coexister avec des ballets qui s'en inspirent et parlent du monde d'aujourd'hui, citant la "Giselle" du Britannique Akram Khan, la "Coppél.i.A" de Jean-Christophe Maillot ou "Le Lac des cygnes" de Matthew Bourne, exclusivement masculin.

Non aux caricatures

"N'importe quelle œuvre peut être recontextualisée", assure Kader Belarbi, ancien danseur étoile et directeur du Ballet du Capitole.

Ayant revisité entre autres "Le Corsaire" (créé à Paris en 1856), il est pour une "relecture en profondeur" des classiques, sans "qu'il y ait une perte de mémoire" et "qu'on devienne aseptisé".

"On ne peut pas condamner un passé, mais il ne faut pas rester dans des clichés caricaturaux de personnages et une pantomime désuète".

Dans "La Bayadère" que le Capitole était censé présenter en 2020, "nous avons décidé que les +Indiens+ ne seraient pas maquillés en couleur sombre...et pour le ballet +Les Mirages+, nous discuterons pour repenser le passage des +négrillons+", indique le directeur qui veut "faire attention à certaines sensibilités ou susceptibilités, mais sans tomber dans le politiquement correct".

De l'autre côté de l'Atlantique, Phil Chan, danseur américano-chinois, a cofondé en 2017 une association qui milite pour l'élimination des clichés asiatiques dans les ballets classiques.

"Le ballet change tout le temps, ce n'est pas comme la Joconde. "Aujourd'hui, nos voisins sont indiens, nos cousins sont noirs, nos collègues sont chinois; on ne peut plus mettre l'Europe au centre, avec les autre pays dansant à la périphérie".

Il a réécrit le livret du "Corsaire", avec l'historien de la danse Doug Fullington, et a repris la chorégraphie originale, en changeant le contexte du harem, des pirates et du pacha.

"C'est quoi notre version d'un harem aujourd'hui? Un concours de beauté! et le pacha est ce mec qui pense que s'il est très célèbre, il peut toucher les femmes sans leur permission... ça vous rappelle quelqu'un?", lance le danseur.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/01/2021

Des proches des victimes arrivent sur les lieux du double assassinat de deux femmes juges à la Cour suprême, à Kaboul le 17 janvier 2021 ( WAKIL KOHSAR / AFP )Deux femmes juges travaillant pour…

Publié le 17/01/2021

Manifestation pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne le 24 septembre 2016 à Nantes ( JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives )Cent cinquante élus de tous bords politiques…

Publié le 17/01/2021

Pierre Moscovici, premier président de la Cour des comptes, le 28 juillet, à Paris ( Ludovic MARIN / AFP/Archives )La dette publique française restera supérieure à 100% du PIB pendant "dix…

Publié le 17/01/2021

L'opposant russe Alexeï Navalny à l'hôpital de la Charité à Berlin. Photo postée le 19 septembre 2020 sur son compte Instagram @navalny ( Handout / Instagram account @navalny/AFP )Opposant…

Publié le 17/01/2021

Henri Giscard d'Estaing à Shanghai, le 14 mai 2019 ( Hector RETAMAL / AFP/Archives )Le PDG du Club Med, Henri Giscard d'Estaing exhorte le Premier ministre Jean Castex à permettre la…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne