5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les soldats birmans pratiquent "systématiquement" des viols collectifs de Rohingyas, selon l'ONU

| AFP | 185 | 5 par 1 internautes
Des réfugiés rohingyas portent des sacs d'aide humanitaire, au camp de Thankhali, au Bangladesh, le 12 novembre 2017
Des réfugiés rohingyas portent des sacs d'aide humanitaire, au camp de Thankhali, au Bangladesh, le 12 novembre 2017 ( Dibyangshu SARKAR / AFP )

Les forces armées birmanes pratiquent "systématiquement" des viols collectifs de femmes Rohingyas, a déclaré dimanche une représentante spéciale de l'ONU qui a recueilli des témoignages dans le sud-est du Bangladesh où sont réfugiés des centaines de milliers de membres de cette minorité musulmane.

Pramila Patten, représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU chargée d'enquêter sur la violence sexuelle dont sont victimes les femmes Rohingyas, a visité le district de Cox Bazar où ont trouvé refuge quelque 610.000 Rohingyas au cours des dix dernières semaines.

Beaucoup de ces atrocités, "orchestrées" par les forces armées birmanes, "pourraient être des crimes contre l'humanité", a-t-elle déclaré à la presse à Dacca.

"J'ai entendu d'horribles récits de viols et de viols collectifs, de nombreuses femmes et filles étant mortes à la suite du viol", a-t-elle ajouté.

Selon la représentante spéciale de l'ONU, ces viols collectifs relèvent "d'un schéma d'atrocités à grande échelle" visant "systématiquement les femmes et fillettes Rohingyas en raison de leur ethnie et de leur religion". Cette violence sexuelle a été "ordonnée, orchestrée et commise par les forces armées de Birmanie" dans l'Etat Rakhine, a déclaré Mme Patten.

Les témoignages des survivantes font systématiquement état de "viols collectifs commis par plusieurs soldats, d'humiliations", des femmes "étant obligées de se dénuder en public", et d'"esclavage sexuel en captivité", selon Mme Patten.

"Une survivante a raconté avoir été détenue par les forces armées birmanes pendant 45 jours, au cours desquels elle a été systématiquement violée. D'autres présentent encore des cicatrices, des contusions et des marques de morsures qui témoignent de leur épreuve", a poursuivi la représentante de l'ONU.

Parmi les auteurs d'actes de violence sexuelle figurent aussi les policiers gardes-frontières birmans et des membres de milices composées de bouddhistes et d'autres groupes ethniques dans l'Etat Rakhine, selon elle.

Quelque 900.000 musulmans Rohingyas de Birmanie, soit la majorité des quelque un million des Rohingyas qui vivaient dans l'Etat Rakhine, ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh.

Selon Mme Patten, les actes de violence sexuelle, commis dans le cadre d'une "persécution collective des Rohingyas", ont été un "facteur clé des déplacements forcés à grande échelle", et ont représenté "un outil de terreur calculé visant à l'extermination et la suppression des Rohingyas en tant que groupe".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS