En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 967.69 PTS
-1.69 %
5 009.50
-0.80 %
SBF 120 PTS
3 976.99
-1.79 %
DAX PTS
11 274.28
-2.17 %
Dowjones PTS
25 177.54
-0.55 %
7 096.72
-0.62 %
1.148
+0.12 %

Les républicains avancent vers la confirmation du juge Kavanaugh

| AFP | 317 | Aucun vote sur cette news
Le juge Brett Kavanaugh et son accusatrice, Christine Blasey Ford, qui devrait savoir cette semaine si son témoignage aura permis de barrer au magistrat la route vers la Cour suprême des Etats-Unis
Le juge Brett Kavanaugh et son accusatrice, Christine Blasey Ford, qui devrait savoir cette semaine si son témoignage aura permis de barrer au magistrat la route vers la Cour suprême des Etats-Unis ( SAUL LOEB / POOL/AFP )

Un rapport du FBI sur les accusations d'agressions sexuelles portées contre Brett Kavanaugh a conforté jeudi les républicains dans leur soutien au candidat de Donald Trump à la Cour suprême mais les démocrates, frustrés, ont jugé cette enquête "incomplète".

La Maison Blanche, toujours à "100%" derrière le magistrat conservateur, s'est dite "confiante" dans un vote de confirmation rapide, peut-être dès cette semaine.

L'exécutif a transmis dans la nuit de mercredi à jeudi au Sénat les résultats d'une enquête complémentaire sur Brett Kavanaugh, 53 ans, accusé par plusieurs femmes d'agression sexuelle et de comportements déplacés dans sa jeunesse.

Il n'y a "rien" de nouveau dans ce rapport, a assuré le chef républicain de la commission judiciaire du Sénat, Chuck Grassley. "Le FBI n'a pas trouvé de tiers qui puisse confirmer les allégations, il n'y a pas non plus de preuves. Cette enquête n'a trouvé aucune trace de comportement inapproprié", a-t-il énuméré.

"Ce qui est notable avec ce rapport, ce n'est pas ce qui est dedans, mais ce qui n'y est pas", a rétorqué la sénatrice Dianne Feinstein, en dénonçant une "enquête incomplète".

"Nous demandons que les directives transmises au FBI par la Maison Blanche (...) soient rendues publiques parce que nous pensons qu'elles ont fortement restreint l'enquête", a ajouté le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer.

"Obstructionnistes", leur a renvoyé Donald Trump. "S'il y avait eu 100 enquêtes" du FBI, les démocrates auraient encore trouvé à redire, a-t-il jugé sur Twitter, en demandant au Sénat de passer désormais au vote sur son candidat, "un homme bien, d'un grand intellect".

Un premier vote de procédure est prévu vendredi en séance plénière, avant un vote final peut-être pendant le week-end.

- Tentative de viol -

Depuis que l'affaire Kavanaugh a éclaté mi-septembre, perturbant une confirmation qui semblait acquise au magistrat farouche défenseur des valeurs conservatrices, l'intensité n'a fait qu'augmenter: elle est désormais à son comble sur la colline du Capitole, où se dressent face à face l'édifice de la Cour suprême et celui du Congrès.

Des centaines de militants opposés à l'arrivée du magistrat à la haute cour ont commencé jeudi à s'y rassembler à l'initiative de l'ACLU, grande organisation américaine de défense des libertés.

Des femmes manifestent contre la nomination du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême, à Washington DC., le 04 octobre 2018
Des femmes manifestent contre la nomination du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême, à Washington DC., le 04 octobre 2018 ( JIM WATSON / AFP )

Dans le New York Times, plus de 650 professeurs de droit ont signé un éditorial appelant le Sénat à ne pas confirmer la nomination du magistrat.

Une universitaire de 51 ans, Christine Blasey Ford, accuse M. Kavanaugh d'une tentative de viol alors qu'ils étaient adolescents en 1982, lors d'une soirée alcoolisée en banlieue de Washington.

Son audition il y a une semaine au Sénat, retransmise en direct à la télévision, a ému une bonne partie des Américains, les autres s'étonnant de ce témoignage tardif.

Auditionné juste après, le juge de 53 ans a catégoriquement nié.

Une universitaire de 51 ans, Christine Blasey Ford, accuse M. Kavanaugh d'une tentative de viol alors qu'ils étaient adolescents en 1982
Une universitaire de 51 ans, Christine Blasey Ford, accuse M. Kavanaugh d'une tentative de viol alors qu'ils étaient adolescents en 1982 ( SAUL LOEB / POOL/AFP )

Une autre femme l'a aussi accusé d'avoir exhibé son sexe lors d'une soirée arrosée à l'université. Une troisième lui a reproché d'avoir eu dans sa jeunesse des comportements agressifs envers les femmes sous l'effet de l'alcool.

- "Enquête très approfondie" -

Ni le juge, ni Mme Blasey Ford, ni la troisième accusatrice n'ont été entendus par le FBI pour son complément d'enquête.

Son rapport est dépourvu de conclusions, n'étant qu'une simple étude des antécédents du juge Kavanaugh, puisqu'il n'y a jamais eu de plainte pénale.

Les sénateurs, à qui il revient de donner leur feu vert pour les postes à vie à la Cour suprême, arbitre des questions de société les plus épineuses (droit à l'avortement, régulation sur les armes à feu, mariage homosexuel...), ont consulté un exemplaire du rapport dans une salle sécurisée.

Si la candidature du juge Kavanaugh est très polarisée, trois sénateurs républicains et deux démocrates n'ont toujours pas fait connaître leurs intentions et pourraient faire basculer l'issue du vote.

Tous les regards étaient donc braqués sur eux jeudi. L'un d'eux, le sénateur républicain Jeff Flake s'est borné à constater qu'il n'y avait "aucune information confirmant les accusations", dans le rapport. Sa consoeur Susan Collins a elle loué "une enquête très approfondie."

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Tradez sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

La haute autorité des télécoms déplore une dégradation progressive et significative de la qualité de service en matière de téléphonie fixe...

Publié le 23/10/2018

'Oggy et les Cafards', le pari gagnant de Xilam. Ce succès mondial made in France compte 7 saisons et 500 épisodes...

Publié le 23/10/2018

En cumulées, sur deux semaines, les réservations de Capelli atteignent 27,3 ME...

Publié le 23/10/2018

Louis Gallois renonce au Comité Stratégique...

Publié le 23/10/2018

Le 1er semestre d'Envea s'est terminé une nouvelle fois sur un carnet de commandes record et les perspectives du 2nd semestre sont excellentes...