5 385.44 PTS
+0.36 %
5 375.00
+0.27 %
SBF 120 PTS
4 281.31
+0.25 %
DAX PTS
13 163.53
-0.03 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+0.00 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les premières sélections du Goncourt et du Renaudot manquent d'audace

| AFP | 125 | Aucun vote sur cette news
Dans une librairie à Brest, le 5 septembre 2017
Dans une librairie à Brest, le 5 septembre 2017 ( FRED TANNEAU / AFP )

Peu de premiers romans voire aucun, des auteurs confirmés plutôt que débutants: les premières sélections de l'académie Goncourt et du Renaudot en vue de l'attribution des grands prix littéraires d'automne font la part belle aux valeurs sûres au détriment des découvertes.

Parmi la trentaine de romans sélectionnés lundi et mardi par les jurys du Renaudot et du Goncourt ne figurent que deux premiers romans.

Et encore, ces deux titres, "Innocence" (Grasset) d'Eva Ionesco et "Fief" (Seuil) de David Lopez, ne figurent que dans la sélection du Renaudot. Le Goncourt n'a retenu cette année aucun premier roman.

Parmi les 390 livres d'auteurs francophones de la rentrée littéraire, on compte cette année 81 premiers romans.

Les titres retenus dans la première sélection du Goncourt sont en lice automatiquement pour le convoité Goncourt des lycéens. L'an dernier c'est l'auteur d'un premier roman, Gaël Faye, qui avait remporté ce prix grâce à sa sélection lors du premier choix de l'académie Goncourt.

Alors que la diversité de l'offre est immense, les jurys du Goncourt et du Renaudot ont retenu cinq mêmes auteurs dans leur sélection. Il s'agit d'auteurs confirmés, unanimement et justement salués par la critique: Kaouther Adimi pour "Nos richesses" (Seuil), François-Henri Désérable pour "Un certain M. Piekielny" (Gallimard), Olivier Guez pour "La disparition de Josef Mengele" (Grasset), son deuxième roman, Philippe Jaenada pour "La serpe" (Julliard) et Alice Zeniter pour "L'art de perdre" (Flammarion).

La romancière Alice Zeniter doit recevoir vendredi le convoité prix des libraires de Nancy et est en lice pour le prix littéraire du journal Le Monde qui sera décerné mercredi. Trois autres auteurs sélectionnés par le Goncourt (François-Henri Désérable, "Un certain M. Piekielny", Gallimard; Patrick Deville, "Taba-Taba", Seuil et Monica Sabolo, "Summer", JC Lattès) sont également en lice pour le prix du Monde.

La romancière Véronique Olmi, sélectionnée par le Goncourt pour "Bakhita" (Albin Michel) compte parmi les cinq finalistes du prix Fnac qui sera décerné le 13 septembre.

- Absents de marque -

Cela ne veut pas dire que les jurys des grands prix littéraires ne jurent que par les "valeurs sûres" de la littérature. Ils ont choisi d'ignorer dans leur sélection plusieurs titres plébiscités par le public.

C'est ainsi qu'on ne trouve pas Amélie Nothomb dont le 25e roman, "Frappe-toi le coeur" (Albin Michel) est en tête des meilleures ventes en catégorie romans, ni le populaire Sorj Chalandon ("Le jour d'après", Grasset).

Parmi les autres oubliés de marque, on remarque notamment l'absence de Chantal Thomas ("Souvenirs de la marée basse", Seuil) ou d'Eric Reinhardt ("La chambre des époux", Gallimard).

Il faut également souligner que certains des auteurs sélectionnés, même si ce ne sont pas des primo-romanciers, manquent encore de notoriété. C'est le cas d'Yves Bichet, pourtant finaliste du Femina en 2014, qui a été sélectionné par le Renaudot pour "Indocile" (Mercure de France) ou d'Alexis Ragougneau, retenu par l'académie Goncourt pour "Niels" (Viviane Hamy).

La plus grande surprise est la sélection dans la liste du Goncourt du roman d'Eric Vuillard, "L'ordre du jour" (Actes Sud), un fantastique récit sur la prise du pouvoir des nazis en Allemagne. Le roman est sorti en mai bien avant la rentrée d'automne.

Le jury du Renaudot affinera sa sélection à deux autres reprises les 3 et 31 octobre. L'académie Goncourt fera connaître sa deuxième sélection le 11 octobre à l'occasion de la Foire du livre de Francfort dont la France est le pays invité d'honneur, puis désignera ses finalistes le 30 octobre.

Le Goncourt et le Renaudot seront décernés le 6 novembre.

La semaine prochaine ce sera au tour des jurys du prix Médicis (le 13 septembre) puis du prix Femina (le 14 septembre) de dévoiler leur première sélection.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Medicrea s'envole de 20% à 3,94 euros à la mi-journée après la bonne nouvelle américaine...

Publié le 22/11/2017

Le consortium mené par le groupe de défense a décroché le contrat SYSENV...

Publié le 22/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 22/11/2017

Bruxelles a donné son feu vert...

Publié le 22/11/2017

Nexans ouvre son nouveau laboratoire de tests haute tension dans son Centre d'excellence de Calais...

CONTENUS SPONSORISÉS