En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
-
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
-
DAX PTS
12 430.88
-
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.174
-0.08 %

Les deux Corées ouvrent leur bureau de liaison conjoint dans le Nord

| AFP | 144 | Aucun vote sur cette news
Le ministre sud-coréen de l'Unification Cho Myoung-gyon et son homologue nord-coréen Ri Son Gwon se rencontrent à Panmunjom dans la zone démilitarisée, le 1er juin 2018
Le ministre sud-coréen de l'Unification Cho Myoung-gyon et son homologue nord-coréen Ri Son Gwon se rencontrent à Panmunjom dans la zone démilitarisée, le 1er juin 2018 ( Handout / South Korean Unification Ministry/AFP/Archives )

Les deux Corées ont ouvert vendredi un bureau de liaison conjoint dans la localité nord-coréenne de Kaesong, nouveau signe de rapprochement en amont de la visite la semaine prochaine à Pyongyang du président sud-coréen Moon Jae-in.

"Un nouveau chapitre de l'histoire s'ouvre ici aujourd'hui", a déclaré le ministre sud-coréen de l'Unification Cho Myoung-gyon lors de la cérémonie d'ouverture, selon des informations fournies par un pool de journalistes.

"Ce bureau de liaison est un nouveau symbole de paix créé conjointement par le Sud et le Nord".

L'endroit comprend des bureaux séparés pour le Nord et le Sud ainsi qu'une salle de conférence commune. Il est destiné à faciliter les échanges transfrontaliers et fait suite au premier sommet entre M. Moon et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un survenu fin avril, selon le ministère de l'Unification.

Depuis le sommet de Panmunjom, village de la Zone démilitarisée qui divise la péninsule où fut signée la trêve de la guerre de Corée (1950-53), les deux pays cherchent à multiplier les projets conjoints dans de nombreux domaines. Et ce alors que les efforts américains pour obtenir des progrès tangibles vers la dénucléarisation du Nord patinent.

La péninsule coréenne
La péninsule coréenne ( Gal ROMA / AFP )

M. Moon est attendu à Pyongyang mardi pour une visite de trois jours, troisième sommet intercoréen cette année. Le président sud-coréen s'est fait le chef d'orchestre cette dernière année d'un dégel rapide sur la péninsule, permettant un sommet historique en juin à Singapour entre M. Kim et le président américain Donald Trump.

Là, le Nord-Coréen s'est engagé en faveur de la "dénucléarisation de la péninsule", un euphémisme sujet à toutes les interprétations. Les deux parties s'écharpent depuis sur la signification exacte de cet engagement.

Le Nord a "la volonté de mener sa dénucléarisation" et les Etats-Unis sont prêts à tourner la page des relations hostiles et fournir des garanties de sécurité, a estimé jeudi M. Moon.

"Mais il y a des blocages car chaque camp demande à l'autre d'agir en premier", a-t-il reconnu.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...