En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 759.19 PTS
-0.56 %
5 745.00
-0.67 %
SBF 120 PTS
4 551.30
-0.87 %
DAX PTS
12 943.98
-0.7 %
Dow Jones PTS
27 960.80
-3.56 %
9 079.63
+0. %

Les bourdons victimes du changement climatique

| AFP | 366 | 4 par 1 internautes
Les populations de bourdon en Europe et Amérique du Nord ont fotement décliné et certaines espèces pourraient même disparaître
Les populations de bourdon en Europe et Amérique du Nord ont fotement décliné et certaines espèces pourraient même disparaître ( Odd ANDERSEN / AFP/Archives )

Une étude qui donne le bourdon: les populations de cet insecte en Europe et en Amérique du Nord ont fortement décliné à cause de la hausse des températures due au changement climatique, et certaines espèces pourraient même disparaître, selon des chercheurs canadiens.

"Des populations disparaissent dans des endroits où les températures s'élèvent. Si le déclin se poursuit à ce rythme, nombre de ces espèces pourraient s'éteindre pour toujours d'ici quelques décennies", a commenté l'auteur principal de l'étude, Peter Soroye, de l'université d'Ottawa.

Des conclusions d'autant plus préoccupantes en termes de biodiversité que le bourdon joue un rôle important de pollinisateur.

Pour parvenir à cette observation, les chercheurs ont pris en compte plus de 500.000 données sur 66 espèces de bourdons en Europe et en Amérique du Nord, portant sur la période 1901-1974 puis 2000-2014.

Ils ont mis en regard la distribution géographique et la diversité de ces populations avec les changements en termes de température et de précipitations.

Conclusion: la probabilité de voir un site occupé par les bourdons est nettement plus faible dans la période 2000-2014 que dans la période 1901-1974. Cette baisse se monte à 46% en Amérique du Nord et 17% en Europe.

"On peut s'attendre à un déclin encore plus important pour les bourdons en termes d'occupation de territoires et de biodiversité dans les endroits où les changements climatiques excèdent ce que l'espèce peut tolérer", écrivent les chercheurs.

Ces dernières années, d'autres études ont mis en évidence les menaces qui pèsent sur une multitude d'espèces animales. Il est toutefois compliqué de déterminer la part de responsabilité du changement climatique et celle des problèmes environnementaux (pesticides, etc.)

Selon les scientifiques, les canicules sont un marqueur sans équivoque du réchauffement de la planète et ces vagues de chaleur sont appelées à encore se multiplier, s'allonger et s'intensifier.

En outre, avec le réchauffement climatique, l'intensité et la fréquence des épisodes de sécheresse risque encore d'augmenter même si le monde parvient à limiter la hausse des températures à +1,5°C par rapport à l'ère pré-industrielle.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/02/2020

TECHNICOLOR (+5,17% à 0,25 euro)Le titre rebondit après plusieurs séances consécutives de forte baisse suite à la présentation de mauvais résultats annuels la semaine passé. Sur une semaine,…

Publié le 25/02/2020

Natixis (-2,33% à 4,15 euros) n’échappe pas à la pression s’exerçant sur les autres banques en Bourse en dépit de la cession de l’essentiel de sa participation dans Coface (-1,58% à 11,20…

Publié le 25/02/2020

Mastercard a réduit sa prévision de croissance pour le premier trimestre en raison de l’impact du coronavirus sur les voyages transfrontaliers et dans une moindre mesure sur la croissance de…

Publié le 25/02/2020

Par courrier reçu le 24 février 2020 par l'AMF, la société anonyme Sycomore Asset Management, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la...

Publié le 25/02/2020

Selon plusieurs sources de presse, JCDecaux aurait renouvelé son contrat portant sur la gestion du mobilier urbain de la ville de Vitoria en Espagne. Cet accord, d'une durée de 13 ans, porterait…