5 281.58 PTS
+1.13 %
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+1.11 %
DAX PTS
12 451.96
+0.86 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 720.25
+1.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les Américains ont tué le nouveau chef de l'EI en Afghanistan

| AFP | 1417 | 3 par 2 internautes
L'armée américaine a tué le nouveau chef du groupe Etat islamique en Afghanistan lors d'un bombardement en début de semaine dans la province de Kunar
L'armée américaine a tué le nouveau chef du groupe Etat islamique en Afghanistan lors d'un bombardement en début de semaine dans la province de Kunar ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

L'armée américaine a tué le nouveau chef du groupe Etat islamique en Afghanistan lors d'un bombardement en début de semaine dans la province de Kunar, trois mois après la mort de son prédécesseur dans de semblables circonstances, a annoncé vendredi le Pentagone.

Les Etats-Unis intensifient leur lutte contre l'organisation extrémiste dans ce pays, craignant que l'Afghanistan ne devienne à terme la nouvelle plaque tournante des jihadistes, qui perdent du terrain en Irak et en Syrie.

"Les forces américaines ont tué Abou Sayed", leader de l'EI-Khorasan --appellation de la branche locale de l'EI en Afghanistan-- dans une "frappe sur le quartier général du groupe" jihadiste le 11 juillet, a précisé dans un communiqué la porte-parole du ministère américain de la Défense, Dana White.

Le "raid aérien a également tué d'autres membres de l'EI-Khorasan et va considérablement perturber les objectifs du groupe terroriste d'intensifier sa présence en Afghanistan", a-t-elle expliqué.

"C'est évidemment une victoire de notre côté pour ce qui est de les repousser. C'est la bonne direction", a réagi le chef du Pentagone Jim Mattis.

Abou Sayed est le troisième "émir" de l'organisation jihadiste en Afghanistan à être abattu par Washington et Kaboul, après Hafiz Sayed Khan l'an dernier et Abdul Hasib fin avril.

Ce dernier a été tué lors d'une opération conjointe des forces américaines et locales dans l'est du pays.

"Nous allons continuer jusqu'à ce qu'ils soient anéantis", a pour sa part commenté le général américain John Nicholson, en référence aux jihadistes de l'EI qui seraient moins d'un millier en Afghanistan selon le Pentagone.

Les forces afghanes et américaines ont lancé une offensive depuis mars 2017, souligne le Pentagone, pour "envoyer à l'EI le message clair qu'il n'y a pas de sanctuaire pour leurs combattants en Afghanistan".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 16/02/2018

SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET FINANCIÈRE DE L'ARTOIS   COMMUNIQUÉ DE PRESSE   Chiffre d'affaires 2017 Le 16 février 2018 …

Publié le 16/02/2018

      Bilan semestriel du contrat de liquidité GAUMONT contracté avec la société EXANE BNP PARIBAS   Neuilly-sur-Seine, le 16 février…

Publié le 16/02/2018

Prismaflex International a levé 1,8 million d'euros auprès d'un nombre restreint d'investisseurs institutionnels français dans le cadre d'une augmentation de capital avec suppression du droit…

CONTENUS SPONSORISÉS