5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le service public et ses agents, des bien-aimés qui s'ignorent

| AFP | 150 | Aucun vote sur cette news
Manifestation des agents de la fonction publique, le 10 octobre 2017 à Bordeaux
Manifestation des agents de la fonction publique, le 10 octobre 2017 à Bordeaux ( Mehdi FEDOUACH / AFP )

Plus de six Français sur dix ont une bonne opinion des services publics (64%) et aussi de leurs agents (63%), alors que ces derniers se sentent au contraire mal-aimés, estimant à 65% que leurs concitoyens ont une mauvaise image d'eux et à 62% de leurs services, selon un sondage Odoxa rendu public jeudi.

Deux jours après la journée d'action des fonctionnaires, à l'appel de l'ensemble de leurs syndicats, pour manifester un "ras-le-bol" général, ce baromètre Odoxa réalisé pour la Banque française mutualiste, l'Obs et France Inter montre une césure entre la perception des Français et des agents.

"Ce spectaculaire hiatus témoigne d'un profond mal-être des agents", commente Gaël Sliman, président d'Odoxa, cité dans le communiqué.

Si les Français ont une bonne image des services publics et leurs agents, contre 35% de mauvaise opinion, dont seulement 5% de "très mauvaise opinion", ceci est encore plus vrai pour les plus âgés : 73% des plus de 65 ans ont une bonne opinion des services publics et 75% de leurs agents.

Les Français se disent aussi majoritairement (64%) satisfaits en tant qu'usagers, une appréciation également sous-estimée par les salariés du secteur qui ne sont que 28% à situer ce niveau de satisfaction entre 55%% et 75%. Une majorité (61%) le situent en-deçà de 55%.

Selon l'enquête, cette "méconnaissance du niveau réel de satisfaction" des usagers explique pour partie pourquoi les agents se croient mal-aimés.

Autre piste, les "stéréotypes solidement ancrés" dans l'opinion au sujet des fonctionnaires.

Au-delà de la satisfaction globale, l'image détaillée des salariés du secteur est en effet "plus contrastée", note l'enquête, qui invitait à dire parmi huit qualificatifs s'ils s'appliquaient bien ou mal aux agents. Résultat: ces derniers sont perçus par sept Français sur 10 (71%) comme "privilégiés".

Et s'ils sont jugés "sympathiques" et "compétents", deux qualificatifs sur lesquels Français et agents s'accordent, ils sont en revanche perçus par leurs concitoyens comme pas "proches des préoccupations des gens" (60%), pas "efficaces" (58%), pas "travailleurs" (58%) et pas "soucieux de l'intérêt général" (57%). A rebours du portrait dressé par les agents eux-mêmes.

Enquête réalisée par internet auprès d'échantillons représentatifs selon la méthode des quotas de 1.020 Français âgés de 18 ans et plus du 20 au 21 septembre, et de 1.001 agents du service public du 22 au 28 septembre.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS