5 513.82 PTS
+0.08 %
5 494.5
-0.34 %
SBF 120 PTS
4 405.94
+0.16 %
DAX PTS
13 246.33
-
Dowjones PTS
25 792.86
-0.04 %
6 737.14
+0.00 %
Nikkei PTS
23 868.34
-0.35 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Catalogne: les séparatistes poursuivis pour sédition restent en liberté

| AFP | 1791 | Aucun vote sur cette news
Josep-Luis Trapero (d), chef de la police de Catalogne, poursuivi pour
Josep-Luis Trapero (d), chef de la police de Catalogne, poursuivi pour "sédition", quitte le tribunal de Madrid, le 6 octobre 2017 ( JAVIER SORIANO / AFP )

Le chef de la police catalane et les dirigeants des mouvement séparatistes catalans entendus vendredi à Madrid pour sédition sont sortis libres du tribunal, le parquet n'ayant pas requis leur placement en détention, selon une source judiciaire.

Aucune mesure de contrôle judiciaire n'a été imposée, selon une porte-parole de l'Audience nationale, le tribunal où étaient entendus le chef de la police Josep-Lluis Trapero, Jordi Sanchez, et Jordi Cuixart, qui restent inculpés. Teresa Laplana, l'adjointe du chef de la police, également poursuivie, a été entendue par vidéoconférence.

Le chef de la puissante Association nationale Catalane (ANC) Jordi Sanchez a souligné que son groupe ne reconnaissait pas "la compétence de ce tribunal" et estimait n'avoir "commis aucun délit".

La justice reproche aux quatre inculpés de n'avoir pas évité, voire d'être directement responsables, des troubles ayant suivi l'arrestation des organisateurs présumés du référendum, les 20 et 21 septembre à Barcelone.

Des gardes civils avaient été empêchés de quitter le bâtiment qu'ils avaient perquisitionnés et des leaders des associations séparatistes avaient tenu un meeting devant les locaux, installés sur les voitures de la garde civile. Celles-ci avaient en outré été endommagées et recouvertes d'autocollants séparatistes.

L'absence de placement en détention provisoire évite sans doute de nouveaux troubles en Catalogne, où la rue est particulièment agitée depuis les violences policières qui ont émaillé la tenue dimanche d'un référendum interdit sur l'indépendance.

Ce référendum a ouvert une crise politique majeure entre les séparatistes au pouvoir en Catalogne et le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, alors qu'ils menacent de déclarer unilatéralement l'indépendance faute de dialogue.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2018

L'EUR/USD reste fortement haussier

Publié le 17/01/2018

La transaction sera finalisée au second trimestre...

Publié le 17/01/2018

Le marché est repassé au-dessus des 15 millions de véhicules vendus en 2017...

CONTENUS SPONSORISÉS