En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.176
-0.06 %

Le rappeur Kaaris s'excuse au procès de la rixe avec Booba à Orly

| AFP | 171 | Aucun vote sur cette news
Croquis d'audience représentant Booba (G) et Kaaris (D), lors de leur procès le 6 septembre 2018 à Créteil
Croquis d'audience représentant Booba (G) et Kaaris (D), lors de leur procès le 6 septembre 2018 à Créteil ( Benoit PEYRUCQ / AFP )

Le rappeur Kaaris, jugé pour sa rixe avec son rival Booba à l'aéroport d'Orly début août, a présenté ses excuses jeudi à l'ouverture de son procès devant le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne).

"C'est pas bien ce qui s'est passé en fait, je présente mes excuses aux personnes choquées par les images", a-t-il déclaré à la barre, en préalable à l'examen de l'affaire.

"Quelques minutes avant, je faisais des photos avec des familles. (...) Comme j'ai toujours dit, je ne suis pas à l'origine de cette rixe", a assuré l'artiste, en chemise blanche immaculée.

"J'ai donné des coups pour me défendre", a-t-il complété, en prônant désormais "l'apaisement".

Booba, chemise à carreaux, n'a lui fait aucun commentaire à la barre.

Marqué par la présence de nombreux fans à l'extérieur de la salle et une forte présence policière, le procès des deux rivaux a subi un faux-départ. Le tribunal n'avait pas prévu de traducteur pour un proche de Booba, le rappeur Gato Da Bato.

Cette rixe à Orly a déjà valu trois semaines de détention provisoire à Booba et Kaaris. Ils sont poursuivis pour violences aggravées et vols en réunion, avec neuf membres de leurs clans respectifs impliqués dans la bagarre. Tous risquent jusqu'à 10 ans de prison.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...