En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Le Premier ministre japonais Abe prêt à rencontrer Kim Jong Un

| AFP | 276 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe lors de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU à New York, le 25 septembre 2018
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe lors de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU à New York, le 25 septembre 2018 ( Don EMMERT / AFP )

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe s'est dit ouvert mardi à une rencontre avec Kim Jong Un, dans la lignée du sommet historique entre le dirigeant nord-coréen et le président américain Donald Trump en juin.

Lors de l'Assemblée générale de l'ONU, Shinzo Abe, qui a longtemps prôné une ligne dure envers le régime de Pyongyang, a assuré être prêt à "un nouveau départ", qui se traduirait par une rencontre avec Kim Jong Un.

Mais, a-t-il prévenu, une telle réunion porterait sur un sujet particulièrement sensible pour l'opinion publique japonaise: l'enlèvement de citoyens japonais par la Corée du Nord dans les années 1970 et 1980.

"Pour pouvoir résoudre le problème des enlèvements, je suis également prêt à mettre fin à la méfiance mutuelle avec la Corée du Nord, prendre un nouveau départ et rencontrer en face-à-face le président Kim Jong Un", a déclaré M. Abe lors de son intervention à l'ONU, en précisant que rien n'était encore en préparation.

"Mais si cette rencontre doit avoir lieu, alors je suis déterminé à ce qu'elle contribue au règlement du problème des enlèvements", a-t-il ajouté.

La Corée du Nord est accusée d'avoir kidnappé des dizaines de citoyens japonais il y a une quarantaine d'années pour permettre aux espions du régime de se familiariser avec la culture et la langue japonaises.

L'ancien Premier ministre japonais Junichiro Koizumi s'était rendu deux fois en Corée du Nord pour rencontrer le père du dirigeant actuel, Kim Jong Il, à ce sujet.

En 2002, la Corée du Nord avait avoué l'enlèvement de 13 Japonais. Cinq d'entre eux avaient ensuite été autorisés à rentrer au Japon, Pyongyang affirmant que les huit autres sont morts, mais sans fournir de preuves, ce qui n'avait pas convaincu Tokyo.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…