En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Le plan loup confirme un plafond d'abattage de 40 loups en 2018

| AFP | 326 | Aucun vote sur cette news
Un loup marche dans une forêt du zoo Bourbansais, à Pleuguenec, en Ille-et-Vilaine, le 15 juillet 2015
Un loup marche dans une forêt du zoo Bourbansais, à Pleuguenec, en Ille-et-Vilaine, le 15 juillet 2015 ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Un maximum de 40 loups pourront être abattus en 2018, a annoncé lundi le ministère de la Transition écologique en publiant le nouveau plan loup qui vise une population de 500 individus d'ici 2023 contre environ 360 actuellement.

Ce plafond pourra toutefois être "actualisé une fois connus les chiffres de la population au printemps, pour être porté à 10% de la population", précise le plan loup 2018-2023, dont le projet était très critiqué par les éleveurs qui dénoncent les attaques contre leurs troupeaux.

Le dernier arrêté en vigueur permet l'abattage de 40 loups entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Le nouveau plan se base désormais sur l'année civile, mais les "prélèvements" ne pourront se faire qu'entre septembre et décembre.

( VALERY HACHE / AFP/Archives )

Les éleveurs pourront malgré tout "toute l'année" se défendre "en cas d'attaques".

A partir de 2019, le plafond annuel sera "fixé à 10% de la population sur la base des recommandations scientifiques", avec possibilité de relèvement de 2% "en cas d'atteinte du plafond avant la fin de l'année civile et de dommages particulièrement importants".

Espèce protégée, le loup, disparu en France dans les années 1930, est revenu par l'Italie à partir de 1992. Fin 2017, la population était estimée à environ 360 individus, contre 292 en 2016.

Notamment présent dans les Alpes, il a tué près de 10.000 brebis en 2016.

Manifestation d'éleveurs contre le plan loup le 1er décembre 2017 à Toulouse
Manifestation d'éleveurs contre le plan loup le 1er décembre 2017 à Toulouse ( REMY GABALDA / AFP/Archives )

Dans cette optique, le plan loup prévoit notamment des aides à la protection des troupeaux (bergers pour le gardiennage, chiens, parcs électriques) et le développement de mesures de protection et d'effarouchement "innovantes".

Mesure particulièrement contestée dès l'annonce du projet, les indemnisations des éleveurs seront désormais soumises à la mise en place préalable de mesures de protection.

Une vingtaine de députés LREM de zones de montagne avaient réclamé début février une modification du plan, en particulier de cette mesure "pas acceptable" selon eux.

Environ 5.700 contributions ont été déposées lors de la consultation publique du plan qui a eu lieu du 8 au 29 janvier: "75% insistent sur l'importance de la préservation du loup tandis que 25% soutiennent l'élevage face à la prédation", a indiqué le ministère.

Alors que les méthodes de comptage des loups sont parfois contestées, de nouvelles expertises sont d'autre part prévues en collaboration avec l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), notamment pour étudier la question de l'hybridation entre chiens et loups.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/04/2018

Les joueurs du Bayern Munich lors d'un entraînement à Munich, le 24 avril 2018, en vue du choc contre le Real Madrid, en Ligue des champions ( Christof STACHE / AFP )Bayern Munich contre Real…

Publié le 22/03/2018

Le logo de Deutsche Bank sur son siège à Francfort,le 2 février 2018. La banque vient d'attribuer à ses effectifs une enveloppe de primes en forte hausse pour 2017, de près de 2,2 milliards…

Publié le 20/03/2018

Les Assises nationales du transport aérien s'ouvrent à Paris avec pour objectif de faire décoller la compétitivité d'un secteur lesté par les charges dans la course engagée avec les…

Publié le 19/02/2018

Un loup marche dans une forêt du zoo Bourbansais, à Pleuguenec, en Ille-et-Vilaine, le 15 juillet 2015 ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )Plafond d'abattage de 40 loups en 2018, indemnisation des…

Publié le 19/02/2018

Deux loups européens en semi-liberté dans le parc des Angles (Pyrénées-orientales), le 18 juin 2015 ( RAYMOND ROIG / AFP/Archives )Le plan loup 2018-2023 vise, malgré la colère des…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.