En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.51 PTS
+0.67 %
5 276.5
+0.90 %
SBF 120 PTS
4 196.33
+0.66 %
DAX PTS
12 011.04
+0.49 %
Dowjones PTS
25 589.99
+0.39 %
7 316.14
+0.11 %
1.121
+0.22 %

Le pape en Bulgarie s'alarme du dépeuplement du pays

| AFP | 406 | 1 par 1 internautes
Le pape François lors d'une prière mariale devant la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski à Sofia, le 5 mai 2019.
Le pape François lors d'une prière mariale devant la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski à Sofia, le 5 mai 2019. ( Dimitar DILKOFF / AFP )

Le pape François s'est inquiété dimanche du dépeuplement de la Bulgarie, pays le plus touché au monde par ce phénomène, appelant à l'action pour enrayer l'émigration de la jeunesse et combattre "l'hiver démographique" des naissances.

En visite dans ce pays qui est l'une des portes d'entrée de l'Union européenne pour les migrants, il a également exhorté les Bulgares à ne pas se fermer "à celui qui frappe à (leurs) portes", allant jusqu'à suggérer que le développement économique et civil du pays passe par une "rencontre" entre cultures et religions différentes.

Le pape est arrivé dimanche à Sofia pour un voyage de trois jours en Bulgarie puis en Macédoine du Nord, deux pays très majoritairement orthodoxes à la périphérie de l'Europe, qui comptent moins d'un pour cent de catholiques.

La Bulgarie a perdu "plus de deux millions de ses citoyens" en trente ans, s'est inquiété François devant les autorités politiques et civiles du pays, décrivant "le dépeuplement et l'abandon de nombreux villages et villes".

Selon les Nations unies, la Bulgarie, qui compte aujourd'hui sept millions d'habitants, est le pays qui se dépeuple le plus rapidement au monde en raison de l'émigration, d'une faible natalité et d'une mortalité supérieure à la moyenne européenne, un phénomène qui touche plusieurs pays des Balkans et d'Europe centrale.

Pour combattre aussi la baisse de la natalité, le pape a appelé le pouvoir à plus d'efforts pour aider les jeunes à construire leur avenir.

Réserve de l'Eglise bulgare

Inlassable défenseur de la cause des réfugiés, François a prévu un arrêt lundi matin dans un centre d'accueil pour réfugiés de Sofia.

Ce pays frontalier de la Turquie, le plus pauvre de l'UE, a vu transiter un nombre important d'exilés durant la crise migratoire de 2015 et 2016.

Le parti conservateur du Premier ministre Boïko Borissov gouverne depuis 2017 avec des formations nationalistes, qui selon le dernier rapport de la branche bulgare de l'ONG Comité d'Helsinki, "recourent aux discours de haine".

"Il est facile d'ériger des murs, mais il est difficile de bâtir des ponts", a reconnu dimanche le chef de l'Etat Roumen Radev, proche des socialistes, assurant au pape que "la société bulgare ne tolère pas le racisme".

Les fidèles écoutent le pape conduisant une prière mariale devant la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski à Sofia, le 5 mai 2019
Les fidèles écoutent le pape conduisant une prière mariale devant la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski à Sofia, le 5 mai 2019 ( Dimitar DILKOFF / AFP )

Le moment le plus délicat de la journée du pape s'est déroulé à huis clos au siège de l'Eglise orthodoxe bulgare, avec son patriarche Néophyte et son "saint synode" de dirigeants. Le pape et le patriarche se sont embrassés trois fois dans une ambiance détendue, a noté un journaliste présent.

Mais il y a un mois, les membres du synode avaient rejeté à l'unanimité toute forme de service religieux ou de prière aux côtés du chef du 1,3 milliard de catholiques, dont ils ne reconnaissent pas l'autorité. Ils bouderont lundi une rencontre inter-confessionnelle "pour la paix".

Dimanche, François a prôné devant eux l'unité des chrétiens en parlant "d'œcuménisme du sang", référence aux persécutions à l'encontre de tous les chrétiens, sans distinctions de dogme.

Messe en plein air

"Combien de chrétiens dans ce pays ont souffert pour le nom de Jésus, en particulier durant la persécution du siècle passé!", a-t-il rappelé, en référence aux 45 ans de période communiste athée.

Les chrétiens persécutés dans le monde "nous demandent de ne pas demeurer fermés", a insisté le pape.

Sur ce point "les opinions coïncident", a remarqué le patriarche de Bulgarie. Il a assuré au pape son "respect" mais souligné que son Eglise voulait éviter des "compromis avec la foi".

De fait, le pape n'a pas été accompagné jusqu'à la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski, principal monument de Sofia, par les plus hauts dignitaires de l'Eglise Bulgare.

C'est seul et en silence que le pape a prié devant le trône des saints Cyrille et Méthode, deux frères vénérés dans le monde orthodoxe pour avoir évangélisé les Slaves au 9e siècle.

L'Eglise orthodoxe bulgare s'est durcie après une scission post-communiste surmontée en 2001. Pour certains chefs, les catholiques sont encore les dangereux prosélytes des siècles passés.

"J'admire l'ouverture et la sensibilité du pape. Pourquoi s'accrocher aux dogmes du Moyen-âge?", a réagi Dora Kraytcheva, chrétienne orthodoxe de 48 ans.

Le pape a célébré dimanche une première messe en plein air pour les catholiques, suivie selon les autorités bulgares par 12.000 fidèles et en présence d'officiels de l'Eglise arménienne, des communautés juive, protestante et musulmane.

Pour Krasimira Nikolova, une orthodoxe de 77 ans venue y assister, "la mission du pape pour la paix dans le monde est très noble, nous les Bulgares devons l'honorer".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/05/2019

Liée essentiellement à la présence de Valérian et la Cité des mille planètes dans le line-up de l'exercice précédent...

Publié le 24/05/2019

Rallye annonce qu’il a été mis fin avec date d’effet au 24 mai 2019 au contrat de liquidité conclu avec Rothschild Martin Maurel. Au jour de cette résiliation, les moyens suivants figuraient…

Publié le 24/05/2019

Europacorp a dévoilé un chiffre d’affaires 2018/2019 (exercice clos le 31 mars) de 148,7 millions d'euros (hors activités cédées), soit une baisse de 33% par rapport à l’exercice 2017/2018,…

Publié le 24/05/2019

Les principales causes sont la baisse des cours du zinc et du plomb

Publié le 24/05/2019

NEOPOSTLe spécialiste de l'affranchissage du courrier publiera après Bourse son chiffre d'affaires du premier trimestre.source : AOF