Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 235.42 PTS
-1.85 %
6 244.00
-1.69 %
SBF 120 PTS
4 857.59
-1.69 %
DAX PTS
13 789.85
-1.56 %
Dow Jones PTS
31 490.07
-3.57 %
11 928.31
-5.06 %
1.052
+0.55 %

Le "maelström d'émotions" du Brésilien David Motta, exilé du Bolchoï

| AFP | 273 | Aucun vote sur cette news
Le danseur brésilien David Motta, ancien soliste du Bolchoï, à l'issue de la répétition générale du
Le danseur brésilien David Motta, ancien soliste du Bolchoï, à l'issue de la répétition générale du "Lac des Cygnes" au Théâtre municipal de Rio de Janeiro, le 12 mai 2022 ( Mauro PIMENTEL / AFP )

Le jour où la Russie a envahi l'Ukraine, le danseur brésilien David Motta, soliste au Bolchoï, n'a pas hésité: il a aussitôt décidé de quitter le pays où il avait passé la moitié de sa vie.

Après ce fatidique 24 février, ce grand espoir de la danse classique de 25 ans est retombé sur ses pieds: il va rejoindre le Staatsballett de Berlin.

Mais avant de déménager en Allemagne, il s'offre un retour aux sources, incarnant à partir de samedi le prince Siegfried du "Lac des cygnes", au Théâtre Municipal de Rio de Janeiro.

Une oeuvre mythique créée justement au Bolchoï, à Moscou.

Peu après la répétition générale, David Motta s'est confié à l'AFP au sujet de la décision la plus difficile de sa vie.

"Maintenant, je me sens plus serein. C'était un maelström d'émotions. J'ai passé plusieurs nuits blanches, sans savoir comment prendre un nouveau départ", raconte le danseur, vêtu d'un justaucorps noir aux broderies dorées.

Le Brésilien a été l'un des premiers à quitter Moscou, mais il assure que "tous les danseurs étrangers" du Bolchoï ont fini par suivre le mouvement.

"C'est clair qu'il fallait partir", par solidarité envers le peuple ukrainien. "La seule question, c'était comment", a-t-il poursuivi.

Craignant une fermeture des frontières, il a élaboré son "plan de fuite" dès le 24 février, réservant aussitôt un vol pour Istanbul, d'où il a rejoint le Brésil, via Milan.

"Pris entre deux feux"

David Motta ne regrette en aucun cas sa décision, mais déplore le fait que les artistes, dont la vocation est "d'unir les cultures et les pays" aient été "pris entre deux feux".

Selon lui, les artistes russes sont les premiers pénalisés, bannis de tous les événements à l'étranger, tout comme les sportifs de haut niveau.

Le danseur brésilien David Motta (au centre) lors de la répétition générale du
Le danseur brésilien David Motta (au centre) lors de la répétition générale du "Lac des Cygnes", au Théâtre municipal de Rio de Janeiro, le 12 mai 2022 ( Mauro PIMENTEL / AFP )

"Malheureusement, on reproche aux Russes les faits commis par une seule personne", poursuit-il, évoquant sans le citer le président Vladimir Poutine.

Mais le Brésilien préfère ne pas s'épancher sur le sujet: "jamais je ne critiquerai ce pays où j'ai grandi et où j'ai tant appris. Je le porterai toujours dans mon coeur".

Né à Cabo Frio, cité balnéaire près de Rio de Janeiro (sud-est), David Motta a commencé à danser à haut niveau très jeune.

Après avoir brillé dans un concours à New York, il a obtenu une bourse financée par le gouvernement brésilien pour intégrer l'Académie Bolchoï à Moscou.

À 12 ans seulement, il a quitté les plages de sable fin de sa ville natale pour rejoindre la froide capitale russe.

"Je suis parti seul. Je me souviens de chaque instant: quand je suis arrivé à l'internat, c'était l'hiver, tout était recouvert de blanc", raconte-t-il, montrant clairement toute sa nostalgie de ce pays où le ballet est devenu sa seconde "famille".

Diplômé en 2015, il a gagné cette même année le premier prix à un concours pour jeunes danseurs en Russie.

Le Brésilien a ensuite gravi les échelons, se hissant au rang de soliste, juste en-dessous de celui de danseur principal, l'équivalent du danseur étoile à l'Opéra de Paris.

Il a dansé dans de grands classiques comme "Don Quichotte" ou "Casse-Noisette".

"L'air que je respire"

"Le ballet, c'est tout pour moi. C'est l'air que je respire. Je me couche et je me réveille en ne pensant qu'à ça, (...) à progresser, sans jamais m'arrêter", insiste le Brésilien.

Le danseur Brésilien David Motta (G), lors de la répétition générale du 'Lac des Cygnes
Le danseur Brésilien David Motta (G), lors de la répétition générale du 'Lac des Cygnes" au Théâtre municipal de Rio de Janeiro, le 12 mai 2022 ( Mauro PIMENTEL / AFP )

Samedi, lors de la première des trois nuits de spectacles au Théâtre municipal de Rio, dont l'architecture est inspirée de l'Opéra Garnier de Paris, il s'attend à un grand moment d'émotion: ses parents seront dans le public.

"Pour ma famille, c'est l'occasion de me voir danser, de voir le fruit de tous mes efforts. Ça n'a pas de prix".

Au Staatsballett de Berlin, David Motta sera danseur principal.

Il n'a pas la moindre idée de l'oeuvre sur laquelle il fera ses grands débuts en Allemagne.

D'ailleurs, il ne connaît pas du tout la ville et ne parle pas encore l'allemand. Mais ça ne devrait pas poser de problème pour ce Brésilien qui a appris le russe à 12 ans, à 11.000 km de chez lui.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/05/2022

Les Bourses européennes reculent nettement ce jeudi à la mi-journée. Les investisseurs manifestent de vives inquiétudes dans un contexte marqué par une inflation galopante, des goulots…

Publié le 19/05/2022

Kohl's a déclaré mercredi soir dans un document légal que deux de ses hauts cadres avaient démissionné. Le directeur du marketing, Greg Revelle, et le directeur du merchandising, Doug Howe,…

Publié le 19/05/2022

Mais l'impact de cette opération est faible...

Publié le 19/05/2022

Derichebourg tombe à la dernier place du SBF 120, avec un repli de 9,6% à 7,96 euros, après avoir annoncé accroître sa participation au capital d'Elior. En hausse en début de matinée, le titre…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne