5 319.17 PTS
-0.32 %
5 312.50
-0.32 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 368.93
-0.38 %
6 330.84
-0.13 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Hamas cède à l'Autorité palestinienne le contrôle des frontières de Gaza

| AFP | 196 | Aucun vote sur cette news
Des membres de l'Autorité palestinienne posent avec un membre de la sécurité du Hamas (c) devant le terminal de Rafah, le 1er novembre 2017
Des membres de l'Autorité palestinienne posent avec un membre de la sécurité du Hamas (c) devant le terminal de Rafah, le 1er novembre 2017 ( SAID KHATIB / AFP )

Le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir depuis une décennie à Gaza, a cédé mercredi à l'Autorité palestinienne le contrôle des points de passage vers l'Egypte et Israël, un test majeur pour la mise en œuvre de l'accord de la réconciliation interpalestinienne.

"Il n'y a pas de jaune ou de vert. Tout le peuple palestinien (est réuni) sous le drapeau palestinien", a réagi lors d'une cérémonie le ministre de l'Habitat Moufid al-Hasayneh, en référence aux couleurs des frères ennemis.

Désormais, aux termes de l'accord de réconciliation négocié par l'Egypte, l'Autorité palestinienne, entité internationalement reconnue supposée préfigurer un Etat palestinien, doit prendre d'ici au 1er décembre le contrôle total de Gaza.

Mercredi, en plus de formellement céder le contrôle des points de passage, le Hamas a aussi complètement démantelé ses infrastructures à celui d'Erez, à la frontière nord avec Israël.

Les structures en préfabriqué appartenant au mouvement islamiste ont été démantelées et chargées dans des camions, a constaté un journaliste de l'AFP.

Au point de passage de Rafah (sud), frontalier de l'Egypte, une cérémonie a été organisée pour formaliser ce transfert.

"Nous avons commencé aujourd'hui, sous la direction du Premier ministre (Rami Hamdallah) à exercer nos devoirs en recevant (le contrôle) de tous les points de passage", a souligné M. Al-Hasayneh.

- Espoir -

Un membre de l'Autorité palestinienne (G), sourit au côté d'un membre des forces de sécurité du Hamas, à Rafah, près de la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte, le 1er novembre 2017
Un membre de l'Autorité palestinienne (G), sourit au côté d'un membre des forces de sécurité du Hamas, à Rafah, près de la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte, le 1er novembre 2017 ( SAID KHATIB / AFP )

Des drapeaux palestiniens et égyptiens flottaient au-dessus du terminal de Rafah pendant la cérémonie, avec de grandes photos du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et de son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

Le Hamas avait pris le pouvoir par la force dans l'enclave palestinienne en juin 2007, au terme d'une quasi guerre-civile avec les membres du Fatah, parti de M. Abbas et rival politique.

Le transfert du contrôle des points de passage devait être effectué au plus tard ce mercredi et était considéré comme un premier test pour l'accord, après l'échec de multiples tentatives de réconciliation ces dix dernières années.

Sa signature le 12 octobre sous médiation égyptienne est intervenue alors que la situation humanitaire pour les deux millions d'habitants de la bande de Gaza ne cesse d'empirer, avec seulement quelques heures d'électricité par jour et des pénuries d'eau potable.

Israël impose un blocus à l'enclave depuis une décennie en citant la nécessité de contrôler le Hamas, qu'il considère --ainsi que l'Union européenne et les Etats-Unis-- comme une "organisation terroriste" et contre lequel il a mené trois guerres depuis 2008.

Depuis 2013, l'Egypte a également largement fermé sa frontière, accusant le Hamas de soutenir l'insurrection jihadiste qui ensanglante le Sinaï, contigu à Gaza.

L'accord de réconciliation palestinienne a fait naître l'espoir d'une atténuation des souffrances des Gazaouis.

Mercredi, le Hamas a dit espérer que le point de passage de Rafah serait rouvert dans les prochains jours ou les prochaines semaines.

Azzam al-Ahmad, négociateur en chef pour le Fatah, a indiqué à des médias palestiniens que Rafah serait rouvert le 15 novembre, une information encore non confirmée par l'Egypte.

- 'Elan positif' -

Les drapeaux palestinien et égyptien, et les photos du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi au terminal de Rafah, le 1er novembre 2017
Les drapeaux palestinien et égyptien, et les photos du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi au terminal de Rafah, le 1er novembre 2017 ( SAID KHATIB / AFP )

Dans un communiqué, le coordinateur spécial des Nations Unies pour la paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, s'est félicité du transfert.

Il "devrait (...) permettre de débloquer un soutien international accru pour la reconstruction, la croissance, la stabilité et la prospérité de Gaza", a-t-il souligné.

Le gouvernement israélien n'a pas encore réagi au transfert du contrôle des points de passage, mais l'organisme israélien chargé des affaires civiles dans les Territoires palestiniens (Cogat) a déclaré qu'il rencontrerait des responsables de l'Autorité dans les prochains jours.

Les principales factions palestiniennes doivent se retrouver au Caire à la fin du mois pour discuter de la formation d'un gouvernement d'unité.

Israël a toutefois prévenu qu'il rejetterait tout gouvernement d'unité comprenant le Hamas tant que le mouvement islamiste ne désarme pas et ne reconnaît pas le droit à l'existence d'Israël.

L'Organisation de libération de la Palestine (OLP) dirigée par M. Abbas a reconnu Israël, contrairement au Hamas.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

Publié le 17/11/2017

NATIXISLa filiale cotée de BPCE tiendra une journée investisseurs pour présenter son plan stratégique 2018-2020.source : AOF

CONTENUS SPONSORISÉS