5 319.17 PTS
-
5 307.50
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-
DAX PTS
12 993.73
-
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 376.17
-0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Cytotec, médicament détourné de son usage, retiré du marché en 2018

| AFP | 88 | Aucun vote sur cette news
Le  Cytotec des laboratoires Pfizer va être retiré du marché français
Le  Cytotec des laboratoires Pfizer va être retiré du marché français ( DOMINICK REUTER / AFP/Archives )

Le Cytotec, un médicament contre l'ulcère de l'estomac, détourné pour déclencher des accouchements à terme au risque de la santé de la mère et de l'enfant, sera retiré du marché français à partir de mars 2018, a annoncé l'Agence du médicament.

"Le laboratoire Pfizer France nous a informés de sa décision de retirer du marché français son produit le Cytotec, largement utilisé en gynécologie hors AMM (hors des indications pour lesquelles il est prévu) qui sera effective le 1er mars 2018", a indiqué à l'AFP le Dr Christelle Ratignier-Carbonneil, directrice générale adjointe de l'Agence du médicament ANSM à l'occasion des 6e Etats généraux organisés, jeudi à Paris, par l'association le Lien de défense des patients.

"Le Cytotec, sur le marché depuis 1987 est très peu utilisé en gastroentérologie et l'est majoritairement en gynécologie", essentiellement pour l'IVG et le déclenchement artificiel de l'accouchement à terme, selon l'ANSM.

Le délai, a-t-elle précisé, permettra aux industriels qui commercialisent déjà les médicaments Gymiso et Misoone, contenant la même molécule, d'augmenter leur production afin de "sécuriser l'accès à l'IVG" médicamenteuse dont le nombre est 128.000 déclarées en 2015.

Le Cytotec qui se prend normalement par voie orale contient du misoprostol, une molécule qui appartient à la famille des prostaglandines. "Le misoprostol est un super produit qui rend de réels services", souligne le Dr Thierry Harvey gynéco-obstétricien, qui évoque son utilisation pour les fausses couches spontanées.

Mais c'est le recours au Cytotec par voie vaginale pour déclencher l'accouchement à terme d'un enfant viable et les risques graves que cela comporte pour la santé de la mère et de l'enfant qui est un "scandale", estime l'association Timéo qui a milité pour son interdiction avec le soutien du Lien.

Cet usage détourné comporte en effet des risques de surdosage car il suppose d'utiliser un huitième du comprimé qui est dosé à 200 microgrammes, ce qui vu sa taille (moins d'un centimètre) est pour le moins hasardeux, relève le Dr Harvey "remonté comme un coucou" contre cette pratique dangereuse, motivée par des considérations financières.

- 'Bonne nouvelle' -

Le risque est d'entraîner des contractions trop fortes, et une mauvaise oxygénation du foetus, selon l'obstétricien.

Un retrait qualifié de "bonne nouvelle" par Alain-Michel Ceretti, fondateur du Lien. "Mais l'affaire du Cytotec révèle la faiblesse de l'autorité de l'Etat en matière de sécurité sanitaire, un problème au centre des Etats généraux" juge-t-il.

L'agence du médicament avait déjà mis en garde, en 2013, contre les risques graves pour la mère et l'enfant (rupture utérine, hémorragie...) de cet usage. "Il faut modifier la loi pour pouvoir interdire des pratiques identifiées comme dangereuses", ajoute M. Ceretti.

"Le Cytotec, sur le marché depuis 1987 est très peu utilisé en gastroentérologie et l'est majoritairement en gynécologie", essentiellement pour l'IVG et le déclenchement artificiel de l'accouchement à terme, selon l'ANSM. ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

"Mon fils est resté entre la vie et la mort plusieurs jours, j'ai eu l'utérus complètement déchiré, je ne pourrais plus avoir d'autre enfant. Ce n'est pas possible de faire vivre cela à des femmes pour des raisons budgétaires", témoigne Aurélie Joux, fondatrice de l'association Timéo, du prénom de son enfant "né sous cytotec", surdosé, en novembre 2010.

Elle a depuis gagné un procès fin 2016 devant le tribunal administratif de Versailles, en 1ère instance, contre l'hôpital de Poissy pour le préjudice subi par son fils lourdement handicapé avec "sanction exécutoire" immédiatement. Sham l'assureur de l'établissement a fait appel, précise son avocat Serge Beynet.

"Pour faire des économies les hôpitaux préfèrent utiliser le Cytotec qui ne coûte quasiment rien. C'est juste scandaleux" s'insurge cette mère, qui, en plus des souffrances endurées, n' était pas informée des produits administrés pour déclencher son accouchement, alors que le terme était dépassé de 3 jours.

Les médicaments à base de prostaglandines prévus pour le déclenchement artificiel du travail, en gel ou en tampon, coûtent beaucoup plus cher que le Cytotec (30 centimes le comprimé).

Le  Cytotec, un médicament contre l'ulcère de l'estomac , détourné pour déclencher des accouchements à terme au risque de la santé de la mère et de l'enfant, sera retiré du marché français à parti de mars 2018, a annoncé l'Agence du médicament
Le  Cytotec, un médicament contre l'ulcère de l'estomac , détourné pour déclencher des accouchements à terme au risque de la santé de la mère et de l'enfant, sera retiré du marché français à parti de mars 2018, a annoncé l'Agence du médicament ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

"Il nous faut un générique, il nous faut du misoprostol, pas cher comme pour le Cytotec mais à différents dosages (25, 50, 200...)" dit le Dr Harvey.

Une demande d'autorisation de mise sur le marché du laboratoire danois Azanta au dosage de 25 microgrammes est en cours d'évaluation et pourrait peut-être être disponible courant 2018, indique Mme Ratignier-Carbonneil.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2017

La banque a présenté son plan stratégique pour les trois prochaines années, avec des objectifs ambitieux de développement...

Publié le 19/11/2017

  Paris, le 19 novembre 2017 « New Dimension » 2018-2020 « deepen, digitalize, differentiate »     Principaux objectifs financiers 2020 croissance des revenus de 5%…

Publié le 20/11/2017

  Marché prometteur avec un nombre estimé de 300.000 hommes espagnols avec un taux de PSA élevé  Le test urinaire moléculaire non-invasif de MDxHealth démontre…

Publié le 17/11/2017

Gennevilliers, le 17 novembre 2017, Communiqué de presse Réalisation définitive de la fusion-absorption par Prologue de sa filiale Imecom…

Publié le 17/11/2017

Les fluctuations d'activité rencontrées par le fret ferroviaire n'ont pour l'instant pas d'impact sur l'activité de la société...

CONTENUS SPONSORISÉS