En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+1.53 %
5 170.50
+1.50 %
SBF 120 PTS
4 141.15
+1.67 %
DAX PTS
11 776.55
+1.40 %
Dowjones PTS
25 686.74
+1.73 %
7 237.58
+2.39 %
1.157
-0.06 %

Le Comité d'éthique confirme son avis favorable à l'extension de la PMA à toutes les femmes

| AFP | 177 | Aucun vote sur cette news
Le Comité d'éthique rend mardi matin un avis très attendu sur les grands thèmes de la prochaine loi de bioéthique, dont le plus polémique est l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules
Le Comité d'éthique rend mardi matin un avis très attendu sur les grands thèmes de la prochaine loi de bioéthique, dont le plus polémique est l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules ( MARCEL MOCHET / AFP/Archives )

La procréation médicalement assistée (PMA) doit être ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules pour "pallier une souffrance" qui "doit être prise en compte", estime le Comité d'éthique (CCNE) dans un avis publié mardi.

Le CCNE, qui s'était déjà prononcé en 2017 pour l'extension de la PMA, à laquelle est favorable le président Macron, réaffirme également son opposition à la GPA (gestation pour autrui, c'est-à-dire le recours à une mère porteuse).

Par ailleurs, il juge que la loi Claeys-Leonetti de 2016 sur la fin de vie, qui interdit l'euthanasie et le suicide assisté, ne doit pas être modifiée.

Cet avis fait suite à une consultation publique appelée "Etats généraux de la bioéthique", organisée entre janvier et avril par le CCNE (Comité consultatif national d'éthique) autour de neuf thèmes.

Le but est de nourrir les discussions parlementaires sur la prochaine révision de la loi de bioéthique. Le gouvernement a prévu de présenter avant la fin de l'année un projet de loi qui sera débattu par le Parlement début 2019.

L'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules "peut se concevoir, notamment pour pallier une souffrance induite par une infécondité résultant d'orientations personnelles", juge le CCNE. "Cette souffrance doit être prise en compte", ajoute-t-il.

Il précise que cette position a fait débat en son sein et que tous ses membres n'étaient pas d'accord.

Contrairement à la PMA, il justifie son opposition à la GPA par de grands principes éthiques: "respect de la personne humaine, refus de l'exploitation de la femme, refus de la réification de l'enfant, indisponibilité du corps humain et de la personne humaine".

Le CCNE est par ailleurs favorable à "la levée de l'anonymat des futurs donneurs de sperme", sous réserve qu'ils soient d'accord.

Enfin, il "propose de ne pas modifier la loi existante sur la fin de vie (loi Claeys-Leonetti)". Il "insiste sur l'impérieuse nécessité que cette loi soit mieux connue et mieux respectée", et "souhaite qu'un nouveau plan gouvernemental de développement des soins palliatifs soit financé".

Le gouvernement a déjà assuré que la fin de vie ne figurerait pas dans son projet de loi de bioéthique, puisqu'elle fait l'objet d'une loi à part.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/10/2018

Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 16 octobre 2018 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )Des perquisitions ont été…

Publié le 16/10/2018

L'actrice de films pornographiques Stormy Daniels et le président des Etats Unis Donald Trump ( Ethan Miller, Olivier Douliery / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )Le président des Etats-Unis…

Publié le 16/10/2018

Jacqueline Gourault devant l'Assemblée nationale le 16 octobre 2018. ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )Attaqué par l'opposition qui exige des excuses, le gouvernement a refusé mardi de cautionner la…

Publié le 16/10/2018

Le président français Emmanuel Macron le 16 octobre 2018 à Paris ( Philippe LOPEZ / AFP )Emmanuel Macron s'adressera mardi soir aux Français par une "courte allocution" à la télévision,…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

Ce partenariat s'inscrit dans un marché de la maintenance et des services aéronautiques promis à une belle croissance, avec la flotte d'avions qui devrait doubler de taille d'ici 2035...

Publié le 16/10/2018

  HOPSCOTCH GROUPE   RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL     Semestre clos au 30 juin 2018   Le présent Rapport Financier Semestriel est établi conformément aux dispositions de…

Publié le 16/10/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 16 octobre 2018 Déclaration des transactions sur actions propres Période du 8 octobre 2018 au 12 octobre 2018     Albioma déclare…

Publié le 16/10/2018

      DECLARATION MENSUELLE RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS (ARTICLE L233-8II DU CODE DE COMMERCE et 223-16 DU REGLEMENT GENERAL DE…