En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Le Comité d'éthique confirme son avis favorable à l'extension de la PMA à toutes les femmes

| AFP | 285 | Aucun vote sur cette news
Le Comité d'éthique rend mardi matin un avis très attendu sur les grands thèmes de la prochaine loi de bioéthique, dont le plus polémique est l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules
Le Comité d'éthique rend mardi matin un avis très attendu sur les grands thèmes de la prochaine loi de bioéthique, dont le plus polémique est l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules ( MARCEL MOCHET / AFP/Archives )

La procréation médicalement assistée (PMA) doit être ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules pour "pallier une souffrance" qui "doit être prise en compte", estime le Comité d'éthique (CCNE) dans un avis publié mardi.

Le CCNE, qui s'était déjà prononcé en 2017 pour l'extension de la PMA, à laquelle est favorable le président Macron, réaffirme également son opposition à la GPA (gestation pour autrui, c'est-à-dire le recours à une mère porteuse).

Par ailleurs, il juge que la loi Claeys-Leonetti de 2016 sur la fin de vie, qui interdit l'euthanasie et le suicide assisté, ne doit pas être modifiée.

Cet avis fait suite à une consultation publique appelée "Etats généraux de la bioéthique", organisée entre janvier et avril par le CCNE (Comité consultatif national d'éthique) autour de neuf thèmes.

Le but est de nourrir les discussions parlementaires sur la prochaine révision de la loi de bioéthique. Le gouvernement a prévu de présenter avant la fin de l'année un projet de loi qui sera débattu par le Parlement début 2019.

L'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules "peut se concevoir, notamment pour pallier une souffrance induite par une infécondité résultant d'orientations personnelles", juge le CCNE. "Cette souffrance doit être prise en compte", ajoute-t-il.

Il précise que cette position a fait débat en son sein et que tous ses membres n'étaient pas d'accord.

Contrairement à la PMA, il justifie son opposition à la GPA par de grands principes éthiques: "respect de la personne humaine, refus de l'exploitation de la femme, refus de la réification de l'enfant, indisponibilité du corps humain et de la personne humaine".

Le CCNE est par ailleurs favorable à "la levée de l'anonymat des futurs donneurs de sperme", sous réserve qu'ils soient d'accord.

Enfin, il "propose de ne pas modifier la loi existante sur la fin de vie (loi Claeys-Leonetti)". Il "insiste sur l'impérieuse nécessité que cette loi soit mieux connue et mieux respectée", et "souhaite qu'un nouveau plan gouvernemental de développement des soins palliatifs soit financé".

Le gouvernement a déjà assuré que la fin de vie ne figurerait pas dans son projet de loi de bioéthique, puisqu'elle fait l'objet d'une loi à part.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/12/2018

Un camion surchargé de marchandises à un poste contrôle sur la route reliant Matadi à Kinshasa, le 10 novembre 2018 ( Junior D. KANNAH / AFP )Du port de Matadi à Kinshasa, un axe routier de…

Publié le 15/12/2018

Déchirements sur le Brexit ( Oli SCARFF / AFP/Archives )La querelle passionnelle du Brexit qui déchire les Tories va bien au-delà du Parlement: elle divise aussi leurs militants voire même les…

Publié le 15/12/2018

Eliza Dushku le 22 avril 2018 à New York ( Andrew Toth / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )La chaîne américaine CBS a versé, à titre de dédommagement, 9,5 millions de dollars à…

Publié le 15/12/2018

Un manifestant environnementaliste en marge de la conférence climat (COP24) à Katowice (Pologne) le 8 décembre 2018. ( Janek SKARZYNSKI / AFP )La 24e conférence climat de l'ONU (COP24) jouait…

Publié le 14/12/2018

La Bourse de New York baisse, s'inquiète de la croissance ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )L'indice vedette de la Bourse de New York creusait ses pertes vendredi en fin de séance et perdait…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...