Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 031.48 PTS
-0.9 %
6 015.00
-1.01 %
SBF 120 PTS
4 666.67
-1.04 %
DAX PTS
13 003.35
-1.73 %
Dow Jones PTS
30 964.67
+0.06 %
11 613.72
-0.21 %
1.044
-0.73 %

Le combat d'Eliora, rare femme rabbin orthodoxe en Israël

| AFP | 278 | Aucun vote sur cette news
Eliora Peretz une femme rabbin pose dans une synagogue à  Jerusalem le 22 mars 2022
Eliora Peretz une femme rabbin pose dans une synagogue à Jerusalem le 22 mars 2022 ( MENAHEM KAHANA / AFP )

Née dans une famille chrétienne en France, Eliora Peretz s'est convertie au judaïsme pour s'imposer comme l'une des rares femmes rabbins orthodoxes en Israël. Seul hic, et non le moindre, elle ne peut officier à la tête d'une synagogue, un poste réservé aux hommes dans ce courant du judaïsme.

Dans le monde juif orthodoxe, les femmes ont rarement accès aux textes religieux et sont en général absentes des lieux d'études talmudiques, contrairement au judaïsme libéral, où des femmes peuvent devenir rabbins, à l'instar de la Française Delphine Horvilleur.

Ancienne journaliste et mère de deux enfants, Eliora Peretz, 40 ans, est l'une des rares femmes en Israël à avoir obtenu, il y a quelques mois, un diplôme de rabbin, décerné par le rabbin Daniel Sperber, d'un courant de l'orthodoxie plus ouvert que les autres.

Mais son diplôme, décerné après trois ans d'études intensives, n'est pas reconnu par le rabbinat israélien et elle ne pourra donc pas officier dans une synagogue.

"Je ne vais pas évoluer dans une société qui va me dire +madame, bienvenue+", déplore Eliora Peretz, qui espère s'imposer comme une "pionnière", en ouvrant la voie à une génération qui "bénéficiera du travail que nous faisons".

Elle a pourtant étudié exactement selon le même cursus que les rabbins "reconnus" et connaît donc tout des lois alimentaires, de celles sur le repos hebdomadaire du shabbat, la vie en couple, le mariage ou la période de deuil.

"Rien n'interdit qu'une femme puisse marier un couple dans nos textes mais pourtant, c'est interdit en Israël", s'insurge Eliora Peretz, dans un entretien à l'AFP réalisé dans une synagogue de Jérusalem.

Plusieurs femmes orthodoxes dans le même cas qu'elle s'étaient tournées vers la Cour suprême israélienne en 2019 pour forcer le rabbinat à permettre à des femmes de passer les examens en vue d'obtenir le diplôme, réservé à la gente masculine.

Mais il n'y a eu guère d'avancées, puisqu'une seule Israélienne, Shira Mirvis, exerce depuis un an à la tête d'une communauté orthodoxe, à Efrat, colonie de Cisjordanie occupée, regrette Eliora Peretz, dont les cheveux blonds sont en partie recouverts d'un foulard comme le portent les juives orthodoxes mariées.

"A défaut d'être rabbin d'une communauté, elle pourrait être un guide spirituel et donner des cours, répondre à des questions de fidèles sur les sujets qu'elle maitrise "autant qu'un rabbin" masculin, dit-elle.

"Pour moi, le rôle du rabbin est d'aider à donner du sens dans la pratique du judaïsme au quotidien", explique-t-elle, affirmant vouloir aider les "gens qui se posent des questions".

"Dieu est ma lumière"

Avant de devenir rabbin, Eliora Peretz, née Alexandra à Strasbourg, a eu une autre vie. Docteure en communication politique et journalisme, elle a choisi de s'investir dans les études religieuses.

Cette Franco-Suisse, qui a vécu en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, raconte avoir "ressenti depuis (sa) plus tendre enfance" un attrait pour le judaïsme.

"Un parcours de rencontres" l'a ensuite poussée à se convertir, en choisissant le nom d'Eliora, qui signifie en hébreu "Dieu est ma lumière".

Eliora Peretz pose lors d'une réunion consacrée aux
Eliora Peretz pose lors d'une réunion consacrée aux "femmes dans le judaisme" à Troyes le 17 juin 2019 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

"En étudiant, au fil des années, je me suis rendue compte que ce qui était offert aux femmes était limité dans la profondeur des sujets abordés, donc je n'ai pas eu le choix que de devenir rabbin pour étudier ce qui me fascinait", explique-t-elle.

"Devenir rabbin est venu de ma passion pour les textes de la Torah et pour le peuple d'Israël", affirme-t-elle, alors qu'elle continue d'approfondir les textes, plusieurs fois par semaine, dans un centre d'études à Jérusalem.

"Madame le rabbin" ou "madame la rabbine"? Mme Peretz privilégie la deuxième option, mais estime ce débat de moindre importance.

"Mon but principal est d'arriver à un échange, à des rencontres et je ne veux pas me bloquer pour un titre car sinon, je n'aurais rien fait", assure-t-elle.

Elle refuse d'être au centre de controverses, évite les débats sur le féminisme religieux et estime que "personne ne prend la place de l'autre, personne ne combat l'autre".

"On ajoute de la connaissance et c'est une bénédiction pour tous et toutes", ajoute la rabbine, sourire aux lèvres.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE

WINCHARTS OFFERT*

Anticipez la tendance avec le logiciel d'analyse graphique Wincharts !

Soit 120€ d'économie / an*
Code Offre : WIN22

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère ouverture de compte Bourse Direct avant le 30 juin 2022 inclus.

Je profite de l'offre

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/06/2022

La cité bouddhiste millénaire Mes Aynak, le 17 mai 2022 dans l'est de Afghanistan ( Wakil KOHSAR / AFP )A environ 40 kilomètres au sud-est de Kaboul, perdue dans l'immensité des cimes…

Publié le 22/06/2022

Des Indiens Aymaras lèvent les paumes au ciel pour recevoir les premiers rayons du soleil lors de la célébration du Nouvel An Aymara à Tiwanaku, en Bolivie, le 21 juin 2022 ( AIZAR RALDES /…

Publié le 19/06/2022

Le monastère de Mar Moussa, niché au coeur des montagnes, à une centaine de km au nord de Damas, le 11 juin 2022 en Syrie ( LOUAI BESHARA / AFP )Niché au coeur de montagnes, le monastère de…

Publié le 16/06/2022

Une photo de Samuel Paty est suspendue le 3 novembre 2020 sur la façade de l'hôtel de ville de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines ( Thomas COEX / AFP/Archives )Une enquête a été…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/06/2022

Metabolic Explorer anticipe une réduction de ses volumes de vente et un impact significatif des coûts de matières premières sur son Ebitda Groupe, le menant à envisager un Ebitda Groupe négatif…

Publié le 29/06/2022

Emission de 0,036% de nouveau capital....

Publié le 29/06/2022

Cette ligne de financement permet à Alan Allman Associates de bénéficier d'un outil de liquidité...

Publié le 29/06/2022

Selectirente a annoncé l'acquisition d'un portefeuille composé de 22 commerces de proximité et d'un local à usage de bureaux, sur deux portions de la rue Rambuteau, au cœur de Paris (Ier et IIIe…

Publié le 29/06/2022

Le plus important investissement de l'histoire de Selectirente...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne