En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+1.35 %
4 785.0
+1.07 %
SBF 120 PTS
3 820.27
+1.34 %
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 335.13
-0.36 %
6 698.01
+0.23 %
1.131
-0.39 %

Tokyo-2020: le CIO "gèle l'organisation du tournoi de boxe"

| AFP | 172 | Aucun vote sur cette news
Le président du CIO Thomas Bach (d) et le président du Comité olympique japonais lors de la commission exécutive du CIO, le 30 novembre 2018 à Tokyo
Le président du CIO Thomas Bach (d) et le président du Comité olympique japonais lors de la commission exécutive du CIO, le 30 novembre 2018 à Tokyo ( Kazuhiro NOGI / AFP )

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé vendredi sa décision de "geler l'organisation du tournoi de boxe" aux Jeux olympiques de Tokyo-2020, alors qu'il lance une enquête sur la très controversée Fédération internationale de la discipline (AIBA).

"Les contacts officiels entre l'AIBA et le Comité d'organisation de Tokyo-2020, les ventes de billets, l'approbation et la mise en place du système de qualification, la planification des tests et la finalisation du programme de compétition" sont donc suspendus, a précisé la Commission exécutive du CIO dans un communiqué.

L'enquête "pourra conduire au retrait de la reconnaissance de l'AIBA" par l'instance olympique, a précisé le CIO, signalant "plusieurs motifs d'inquiétude majeure" concernant les finances ainsi que la gouvernance et l'éthique de l'organisation.

Malgré ces mesures, le Comité olympique promet de "faire le maximum pour protéger les athlètes et s'assurer qu'un tournoi de boxe aura bien lieu" aux Jeux de Tokyo.

La boxe, discipline historique des Jeux, avait déjà suscité l'ire du CIO en 2016 à Rio, où 36 officiels et arbitres avaient été suspendus.

Et les relations ne se sont pas améliorées avec l'élection de l'homme d'affaires ouzbek Gafur Rakhimov, début novembre à la tête de l'AIBA. Il est accusé d'être un "criminel majeur" dans son pays par le Trésor américain, ce qu'il nie vigoureusement.

Avant la décision de vendredi, le CIO avait déjà gelé ses relations avec la Fédération et stoppé les aides financières qu'il lui versait auparavant.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…

Publié le 11/12/2018

Les ambitions du plan de transformation et de croissance durable du Groupe Bel, engagé depuis 2015, et visant à soutenir la croissance de ses marques à l'international et son développement sur le…

Publié le 11/12/2018

GL Events a obtenu la gestion de l'activité événementielle de Saint-Etienne et Caen. Ainsi, dans l'agglomération de Saint-Etienne, le groupe devra gérer 3 sites événementiels à compter du 1er…

Publié le 11/12/2018

A périmètre comparable, la hausse du chiffre d'affaires 2017-2018 est de 5,1%

Publié le 11/12/2018

SII a enregistré au premier semestre un résultat net de 13,65 millions d'euros, en hausse de 25,6% à 13,65 millions d'euros et un résultat opérationnel en augmentation de 19,7% à 20,35 millions…