5 340.45 PTS
+0.45 %
5 333.50
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 251.42
+0.39 %
DAX PTS
13 058.66
+0.50 %
Dowjones PTS
23 427.56
+0.30 %
6 306.94
-0.12 %
Nikkei PTS
22 261.76
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le changement climatique menace deux fois plus de sites naturels du Patrimoine mondial

| AFP | 77 | Aucun vote sur cette news
Photo aérienne de la grande barrière de corail australienne, en novembre 2014
Photo aérienne de la grande barrière de corail australienne, en novembre 2014 ( SARAH LAI, SARAH LAI / AFP/Archives )

Blanchiment des coraux, fonte des glaciers, incendies... Le changement climatique menace un quart des sites naturels du Patrimoine mondial, soit presque deux fois plus qu'il y a trois ans, s'est alarmée lundi l'IUCN.

Sur les 241 sites naturels classés au Patrimoine mondial de l'Unesco, 62 sont désormais "menacés par le changement climatique" contre 35 en 2014 (sur 228), date du précédent "Horizon du patrimoine mondial" réalisé par l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

"L'augmentation et la vitesse à laquelle nous avons vu cette tendance évoluer en seulement trois ans nous a choqués. Et le rapport prévient que le nombre va probablement augmenter", a déclaré la directrice générale de l'IUCN Inger Andersen, alors que le rapport estime que le réchauffement fait peser un "risque potentiel" sur 55 autres sites.

C'est un "message clair aux délégués réunis ici à Bonn (pour la 23e Conférence de l'ONU sur le climat, ndlr): le changement climatique agit vite et n'épargne pas les trésors de notre planète", a-t-elle ajouté, réclamant une "implication urgente et ambitieuse" pour mettre en oeuvre l'Accord de Paris.

Les délégués climat réunis à Bonn jusqu'à vendredi négocient notamment les règles d'application de cet accord qui vise à garder le réchauffement planétaire sous 2°C, voire 1,5°C.

Grande barrière australienne, région côtière du Belize, atoll d'Aldabra aux Seychelles: les récifs coralliens affectés par l'augmentation de la température de la mer qui les fait blanchir sont parmi les écosystèmes les plus en danger, selon l'IUCN.

Tout comme les glaciers dont la fonte touche notamment le parc national du Kilimandjaro en Tanzanie ou la région de Jungfrau-Aletsch dans les Alpes suisses.

Le changement climatique a également un impact sur les zones humides, les basses terres de deltas ou encore certains écosystèmes vulnérables aux incendies.

- 17 sites classés 'critiques' -

Mais les administrateurs des sites sont parfois désemparés face à un "nouveau type de menace", qui est "partout, mais assez invisible", a noté Peter Shadie, du programme "patrimoine mondial" de l'IUCN.

Ces sites classés jouant un rôle "crucial" pour les économies locales, leur "destruction peut avoir des conséquences dévastatrices allant au-delà de leur beauté exceptionnelle et de leur valeur naturelle", a insisté de son côté Tim Badman, directeur du même programme.

"Dans le Parc national de Huascaran au Pérou par exemple, la fonte des glaciers perturbe l’approvisionnement en eau et les métaux lourds qui se trouvaient sous la glace contaminent l’eau et le sol", a-t-il ajouté.

Mais si le changement climatique est "la menace augmentant le plus vite", il arrive seulement deuxième derrière les espèces invasives. Le tourisme, le développement des infrastructures (routes, barrages, mines...), la chasse, la pollution ou encore l'efficacité de la gestion des sites ont également un impact sur leur préservation.

Prenant en compte tous ces facteurs qui peuvent s'additionner, l'IUCN classe 17 sites (7%) comme "critiques", comme le parc américain des Everglades ou la réserve de biosphère du papillon monarque au Mexique. Douze se trouvent en Afrique, comme le lac Turkana au Kénya et le parc Virunga en République démocratique du Congo.

La Grande Barrière de corail fait partie des 70 sites (29%) inspirant des "préoccupations élevées", tout comme le Machu Picchu au Pérou, le lac Baïkal en Russie et les îles Galapagos.

En revanche, les perspectives de 64% des sites sont "bonnes" ou "bonnes avec quelques préoccupations", des chiffres similaires à 2014.

Si le classement de 12 sites -- la majorité en Europe, comme la forêt polonaise de Bialowieza -- s'est dégradé, l'IUCN évoque malgré tout quelques "succès".

Ainsi, le classement de 14 sites s'est amélioré, notamment le parc de Comoé en Côte d'Ivoire, où le rétablissement des populations d'éléphants et de chimpanzés a permis de sortir de la catégorie "critique".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2017

  COMMUNIQUE DE PRESSE   Paris, le 20 novembre 2017   Evolution du capital de Direct Energie    Cession par EBM Trirhena AG d'une partie de sa participation Environ 4,7% du…

Publié le 20/11/2017

   Communiqué de Presse   Paris, le 20 Novembre 2017   Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital…

Publié le 20/11/2017

Les résultats du premier semestre étant en ligne avec les prévisions du groupe, le Conseil d’administration de la société Bigben Interactive a, lors de sa réunion du 20 novembre 2017, décidé…

Publié le 20/11/2017

Bigben a enregistré au premier semestre, clos fin septembre, de l’exercice 2017/2018 un résultat net de 4,2 millions d’euros, en hausse de 102,4% et un résultat opérationnel courant de 6…

CONTENUS SPONSORISÉS