En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.139
+0.00 %

Le Bolchoï joue la première du ballet "Noureev" sans Serebrennikov, assigné à résidence

| AFP | 395 | Aucun vote sur cette news
Le directeur du ballet de Bolshoï, Makhar Vaziev, le 8 décembre 2017 à Moscou
Le directeur du ballet de Bolshoï, Makhar Vaziev, le 8 décembre 2017 à Moscou ( Kirill KUDRYAVTSEV / AFP )

La première du ballet Noureev, consacré au danseur étoile soviétique passé à l'ouest en 1961, a eu lieu samedi au Bolchoï sans son metteur en scène Kirill Serebrennikov, assigné à résidence à Moscou.

La première de ce ballet avait été annulée à la dernière minute en juillet, officiellement en raison d'un manque de préparation des danseurs. Des critiques avaient invoqué des pressions des autorités, hostiles à l'évocation de l'homosexualité de Noureev, mort du sida en 1993 à Paris.

Kirill Serebrennikov venait alors d'être interrogé dans le cadre d'une enquête criminelle sur des détournements présumés de fonds publics, qu'il nie. Une affaire considérée par certains de ses défenseurs comme relevant d'une campagne aux motivations politiques contre les milieux artistiques à la veille de la présidentielle du printemps prochain.

D'abord arrêté, le metteur en scène a été assigné à résidence en août dans l'attente de son procès. Ses biens ont été saisis par la justice en novembre.

Samedi, plusieurs membres du public ont déclaré à l'AFP à la sortie du théâtre être venus à la première du ballet aussi pour montrer leur soutien au metteur en scène.

La représentation, "merveilleuse", a été saluée par des salves d'applaudissements de la salle, debout, selon Alexandra Korendiouk, une actrice de 28 ans.

Certains spectateurs portaient des T-shirts avec le slogan "Liberté pour le metteur en scène", a raconté Gourguen Tsatourian, un acteur de 46 ans.

Les Moscovites avaient fait la queue pendant des heures devant les caisses du Bolchoï le mois dernier après l'annonce de la reprogrammation du ballet pour deux représentations.

"Malheureusement, le Comité d'enquête n'a pas donné suite à notre requête pour que Kirill Serebrennikov soit autorisé à prendre part aux répétitions", avait indiqué vendredi aux journalistes le directeur du Bolchoï, Vladimir Ourine. Il avait assuré qu'aucun changement majeur n'avait été apporté au ballet.

Directeur artistique du Centre Gogol, un théâtre contemporain moscovite réputé, Kirill Serebrennikov a reçu le soutien de nombreuses personnalités artistiques russes et étrangères.

Metteur en scène reconnu en Europe et réalisateur de films présentés aux festivals de Cannes et Venise, il a été arrêté dans la nuit du 21 au 22 août alors qu'il se trouvait en plein tournage à Saint-Pétersbourg et qu'il devait monter un opéra à Stuttgart, en Allemagne. Il a ensuite été assigné à résidence à Moscou.

Sans s'opposer ouvertement au président Vladimir Poutine, le metteur en scène avait plusieurs fois critiqué les pressions croissantes exercées sur la création artistique motivées par la défense de valeurs conservatrices. Ses oeuvres, abordant des thèmes comme la politique, la religion ou la sexualité, ont été régulièrement critiquées par les militants orthodoxes ou les autorités.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…