5 382.18 PTS
+0.30 %
5 375.50
+0.28 %
SBF 120 PTS
4 281.26
+0.25 %
DAX PTS
13 160.52
-0.05 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+0.00 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le 5ème tir de l'année d'Ariane 5 annulé in extremis

| AFP | 136 | Aucun vote sur cette news
La fusée Ariane V - Vol VA239 le 5 septembre 2017 sur le pas de tir du centre spatial de Kourou en Guyane
La fusée Ariane V - Vol VA239 le 5 septembre 2017 sur le pas de tir du centre spatial de Kourou en Guyane ( Jody AMIET / AFP )

Une fusée Ariane 5, qui devait décoller mardi depuis le centre spatial de Kourou à 18H51 locales (23H51 à Paris) et emporter avec elle deux satellites commerciaux, Intelsat 37e et BSAT-4a, a vu son tir avorter dans les ultimes secondes de la chronologie, a constaté un journaliste de l'AFP.

Fait exceptionnel, et confirmé par un enregistrement de la retransmission du décompte final, que l'AFP a pu consulter, la directrice des opérations a annoncé les ultimes secondes avant le décollage "5, 4, 3, 2, 1" puis "allumage du moteur Vulcain" programmé à H 0 (H zéro) avec des flammes visibles sous le lanceur comme lors de chaque décollage.

La fusée est ensuite restée clouée sur son pas de tir et quelques secondes plus tard, la directrice des opérations a annoncé: "tir avorté".

Le lancement a donc été interrompu entre H 0 et H +7 secondes (date prévue pour la mise à feu des étages d'accélérateurs à poudre).

"Dans les dernières secondes de la chronologie du lancement VA239, alors que le moteur Vulcain de l’Étage Principal Cryotechnique venait de s'allumer, un contrôle a détecté une anomalie sur le lanceur, interrompant la chronologie finale de lancement", explique un communiqué d'Arianespace, la société qui commercialise les lancements.

"Il arrive que dans les dernières opérations qui mènent au lancement il y ait à un moment une difficulté ou une anomalie, dans ce cas-là on arrête", a minimisé mardi matin, Stéphane Israël, PDG d'Arianespace, interrogé sur Radio Classique.

"Ce qui est important, c'est de bien comprendre la philosophie qu'il y a derrière tout ça: vous ne partez en vol que quand vous avez tout vérifié, tout revérifié, tout +re-revérifié+", a-t-il ajouté.

"Le lanceur et les satellites Intelsat 37e et BSAT-4a ont été mis en sécurité. Les analyses de données sont en cours pour déterminer les raisons de cette anomalie. En parallèle, le lanceur va être transféré au Bâtiment d'Assemblage Final (BAF) pour être remis en configuration de vol", précise le communiqué.

"Arianespace fixera une nouvelle date de lancement dès que possible", conclut le texte.

"C'est une affaire de quelques jours ou de quelques semaines, deux à trois semaines", a précisé M. Israël.

Il devait s'agir du 5ème tir d'une Ariane 5 en 2017 et du 9ème lancement de l'année pour Arianespace. Le précédent tir avorté d'Ariane 5 (tir annulé après allumage du moteur Vulcain) remontait à fin mars 2011.

Intelsat 37e est un satellite de haut débit construit par Boeing qui offrira des services de télécommunication à haute performance.

BSAT-4a est un satellite de Broadcasting Satellite System Corporation (B-SAT), opérateur de satellites de télédiffusion japonais. Il doit offrir des services de télédiffusion numérique directe sur tout l'archipel nippon.

Sur Radio Classique, le patron d'Arianespace a par ailleurs rappelé que la société cherchait à développer la nouvelle fusée Ariane 6 "le plus vite possible" afin de proposer un lanceur "environ 40% moins cher" qu'Ariane 5. Son premier vol doit avoir lieu le 16 juillet 2020.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Medicrea s'envole de 20% à 3,94 euros à la mi-journée après la bonne nouvelle américaine...

Publié le 22/11/2017

Le consortium mené par le groupe de défense a décroché le contrat SYSENV...

Publié le 22/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 22/11/2017

Bruxelles a donné son feu vert...

Publié le 22/11/2017

Nexans ouvre son nouveau laboratoire de tests haute tension dans son Centre d'excellence de Calais...

CONTENUS SPONSORISÉS