En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 884.26 PTS
-
5 903.0
-
SBF 120 PTS
4 629.46
-
DAX PTS
13 221.64
+0.57 %
Dow Jones PTS
28 132.05
+0.79 %
8 466.89
+0.77 %
1.117
-0.08 %

La Turquie commence à renvoyer des jihadistes étrangers

| AFP | 1557 | 4.75 par 8 internautes
Le drapeau du groupe jihadiste Etat islamique à Homs, reprise par l'armée syrienne le 4 avril 2016
Le drapeau du groupe jihadiste Etat islamique à Homs, reprise par l'armée syrienne le 4 avril 2016 ( JOSEPH EID / AFP/Archives )

La Turquie a commencé lundi à expulser des membres étrangers du groupe Etat islamique (EI) qu'elle détient, renvoyant trois jihadistes et annonçant la prochaine expulsion de 22 autres, notamment des Français et des Allemands.

Ces renvois surviennent dans la foulée d'une offensive menée par la Turquie dans le nord-est de la Syrie, vivement critiquée par l'Occident car elle a visé les forces kurdes alliées de la Coalition internationale dans la lutte contre les jihadistes.

"Un terroriste étranger américain a été déporté de Turquie après que toutes les démarches ont été complétées", a déclaré le porte-parole du ministère Ismail Catakli, sans préciser vers quelle destination.

Deux autres jihadistes, l'un Allemand et le second de nationalité danoise, ont été expulsé un peu plus tard dans la journée.

Le jihadiste danois est arrivé lundi après-midi à l'aéroport de Copenhague et a été arrêté dans la foulée par les autorités locales.

"Un combattant étranger de nationalité danoise, qui avait déjà été condamné à quatre ans de prison en Turquie, a été arrêté lundi après-midi à son arrivée au Danemark (…) dans un avion en provenance de Turquie, où il venait d'être libéré d'un centre de départ", a indiqué la police danoise sur son site internet.

Sept autres "terroristes étrangers d'origine allemande seront expulsés jeudi", a ajouté le porte-parole, cité par l'agence étatique Anadolu.

Des démarches sont en cours en vue du prochain renvoi de 15 autres jihadistes: onze Français, deux Allemands, et deux Irlandais, selon la même source.

A Paris, le Quai d'Orsay a rappelé que des jihadistes et leurs familles sont régulièrement renvoyés en France depuis la Turquie et arrêtés à leur descente d'avion.

"La plupart du temps secrètement, l'information ne sort pas ou beaucoup plus tard", souligne-t-on au ministère.

Ces retours se font aux termes d'un accord à ce sujet négocié en 2014 par le ministre de l'Intérieur de l'époque Bernard Cazeneuve "qui pour l'instant fonctionne sans accroc", selon la même source.

Une source proche du dossier a indiqué que les individus que la Turquie annonce vouloir expulser "sont majoritairement des femmes, pour certains en Turquie depuis longtemps, pour d'autres arrivés plus récemment".

"Ces 11 personnes seront traités dans le cadre du protocole Cazeneuve et donc judiciarisées", a ajouté la source.

"Ils sont à vous"

Selon une source aéroportuaire, les modalités et le lieu d'arrivée "sont encore en discussion".

A Berlin, le gouvernement allemand a confirmé le renvoi d'un Allemand lundi par la Turquie, et que sept autres allaient être expulsés jeudi et deux autres vendredi.

Il s'agit de 3 hommes, 5 femmes et deux enfants, selon la même source.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a indiqué qu'il n'était "pas encore confirmé qu'il s'agit de combattants de l'EI".

Jihadistes retenus prisonniers dans le nord-est de la Syrie
Jihadistes retenus prisonniers dans le nord-est de la Syrie ( John SAEKI / AFP )

Le début d’expulsion de jihadistes étrangers à partir de lundi avait été annoncé vendredi par le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu.

"Nous commencerons à partir de lundi", avait-il déclaré lors d'un discours à Ankara. "Pas besoin de courir dans tous les sens : nous allons vous renvoyer les membres de l'EI. Ils sont à vous, faites-en ce que vous voudrez", avait-t-il ajouté.

Le ministre turc n'avait pas précisé quels étaient les pays concernés par cette mesure, mais s'était notamment adressé à l'"Europe" pendant son discours.

Longtemps soupçonnée d'avoir laissé les jihadistes traverser sa frontière pour rejoindre la Syrie après le début du conflit qui déchire ce pays depuis 2011, la Turquie, frappée par plusieurs attentats commis par l'EI, a rejoint en 2015 la coalition antijihadiste.

Mais Ankara a été accusé ces dernières semaines d'affaiblir la lutte contre les éléments dispersés de l'EI en lançant, le 9 octobre, une offensive contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), fer de lance du combat contre l'organisation jihadiste.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a indiqué vendredi que la Turquie avait capturé 287 personnes qui s'étaient échappées de prison pour membres de l'EI en Syrie après le déclenchement de l'offensive d'Ankara.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
8 avis
Note moyenne : 4.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2019

Le règlement-livraison des OCA aura lieu le 16 décembre 2019...

Publié le 12/12/2019

Le fonds activiste Elliott apporterait ses titres Altran à l'OPA de Capgemini à 18 euros par action, selon des sources citées jeudi par 'Reuters'. Pour l'instant, l'offre reste fixée à 14 euros.

Publié le 12/12/2019

L'action Facebook a perdu 2,7% jeudi à Wall Street après un article du 'Wall Street Journal' évoquant de possibles mesures anti-trust contre le réseau social.

Publié le 12/12/2019

Succès de l'opération d'actionnariat salarié de Spie : 'Share for you 2019'...

Publié le 12/12/2019

Le management de Biophytis rencontrera, de façon individuelle, des investisseurs et présentera les évolutions de son principal candidat-médicament Sarconeos (BIO101) actuellement en phase 2b…