5 176.61 PTS
+0.71 %
5 159.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 136.55
+0.73 %
DAX PTS
12 263.86
+0.00 %
Dowjones PTS
22 024.87
+0.12 %
5 917.42
+0.16 %
Nikkei PTS
19 687.46
-0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La reprise de Mossoul à l'EI n'est plus qu'une question d'heures

| AFP | 179 | Aucun vote sur cette news
Des membres des forces de sécurité irakiennes posent autour d'un drapeau à l'envers de l'Etat islamique, le 8 juillet 2017 à Mossoul
Des membres des forces de sécurité irakiennes posent autour d'un drapeau à l'envers de l'Etat islamique, le 8 juillet 2017 à Mossoul ( AHMAD AL-RUBAYE / AFP )

Lancée le 17 octobre, la reconquête de Mossoul n'est plus qu'une question d'heures selon un général américain, et des policiers ont même commencé à célébrer ce qui va être la plus grande victoire des forces irakiennes contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

L'annonce par les autorités irakiennes de la reprise totale de la ville est "imminente", a déclaré par téléphone à l'AFP, samedi, le général Robert Sofge, depuis Bagdad: "Je ne veux pas spéculer (...), mais je pense que ce sera très bientôt", a insisté le gradé américain, à la tête du centre des opérations conjointes de la coalition antijihadistes menée par Washington.

"Ces deux derniers jours, nous sommes arrêtés à 100/50 mètres du Tigre. La fin de la bataille est proche, je dirais deux jours", avait de son côté expliqué à l'AFP à Mossoul le lieutenant-général Abdel Ghani al-Assadi, un commandant des troupes d'élite du contre-terrorisme (CTS).

Près de neuf mois après le début de l'opération pour reprendre la deuxième ville d'Irak, dont l'EI s'était emparé en 2014, les derniers jihadistes sont assiégés dans deux pâtés de maisons au coeur de la vieille ville, près du Tigre. Et les derniers jihadistes, "déespérés, (...) font autant de ravages qu'ils le peuvent", explique le général Sofge.

"L'ennemi a semé des engins piégés partout, à chaque endroit, dans chaque placard, dans un cas, sous un couffin même", poursuivait le gradé américain.

Certains se font passer pour morts, vêtus de gilets explosifs, qu'ils mettent à feu à l'approche des forces irakiennes de sécurité. Des femmes combattantes se sont elles faites sauter au milieu de civils déplacés.

D'après le lieutenant-général Assadi, la progression est rendue lente et difficile par la présence des nombreux kamikazes de l'EI, mais aussi par les bombes dans les maisons. Complication supplémentaire: l'armée ne peut utiliser les bombardements en raison de la présence de milliers de civils.

- Affamés et choqués -

Des civils fuyant les combats à Mossoul, le 8 juillet 2017
Des civils fuyant les combats à Mossoul, le 8 juillet 2017 ( Fadel SENNA / AFP )

Samedi, les combats le long du Tigre semblaient moins intenses que les jours précédents, selon un journaliste de l'AFP qui a régulièrement entendu des rafales d'armes automatiques, des tirs de mortiers et d'artillerie légère, ainsi qu'au moins deux bombardements aériens.

Selon Abdel Ghani al-Assadi, ses troupes ont tué des combattants de l'EI qui tentaient de fuir en traversant le Tigre.

D'autres jihadistes cherchent eux à se fondre dans le flot des réfugiés civils, après avoir rasé leurs barbes et changé de vêtements, selon le général Sofge.

Des civils libérés par l'avancée des forces irakiennes continuaient d'arriver samedi dans les quartiers périphériques pour y être accueillis, nourris et éventuellement soignés avant d'être dirigés vers des camps.

Une équipe de l'AFP a ainsi pu voir samedi un groupe d'une soixantaine de femmes et enfants, les hommes étant restés au poste de contrôle pour des vérifications.

Affamés et choqués, beaucoup de ces civils étaient en pleurs et disaient avoir perdu des proches dans les combats, les bombardements aériens de la coalition internationale qui soutient les forces irakiennes, les tirs de mortiers et les snipers jihadistes.

Sur le plan humanitaire, l'offensive à Mossoul a eu des répercussions majeures. Sur les 915.000 personnes ayant fui la ville, environ 700.000 sont toujours déplacées, selon Lise Grande, la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour l'Irak.

- V de la victoire -

Pendant que les CTS continuaient le combat dans une zone d'environ 100 m de profondeur sur 300 m de largeur, le long du Tigre, des membres de la police fédérale commençaient déjà à exprimer leur joie à Mossoul, la fin de leur mission leur ayant été signifiée.

De la fumée au-dessus de la vieille ville de Mossoul après une frappe aérienne contre l'Etat islamique, le 8 juillet 2017
De la fumée au-dessus de la vieille ville de Mossoul après une frappe aérienne contre l'Etat islamique, le 8 juillet 2017 ( Fadel SENNA / AFP )

V de la victoire, selfies avec un drapeau de l'EI à l'envers: "Ils méritent de célébrer cela et peuvent ressentir toute la fierté et le sens du travail accompli", a témoigné le général Sofge, offrant ses "félicitations à l'avance pour cette grande bataille".

"Il faut revenir à la Seconde guerre mondiale pour trouver (une bataille) qui se rapproche seulement" de celle de Mossoul, a-t-il jugé.

Cette ville avait une dimension très symbolique pour l'EI: c'est là que son chef, Abou Bakr al-Baghdadi, avait fait en juillet 2014 son unique apparition publique après avoir proclamé un "califat" sur les vastes territoires conquis par le groupe jihadiste en Irak et en Syrie.

La fin des combats à Mossoul ne marquera cependant pas la disparition de l'EI, qui contrôle encore des secteurs en Irak et des territoires dans l'est et le centre de la Syrie, où son fief Raqa est assiégé par des forces soutenues par Washington.

Le groupe ultraradical conserve en outre des capacités de mener régulièrement des attentats à la bombe meurtriers dans des secteurs sous contrôle du gouvernement.

L'EI a encore "largement de quoi se battre", a estimé le général Sofge. "La libération de Mossoul va susciter une réaction" chez les jihadistes.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/07/2017

Une irakienne et son enfant, le 10 juin 2017 dans le camp Hassancham, près de Mossoul, où vivent de nombreux syriens ayant fui les combats dans la deuxième ville d'Irak ( MOHAMED EL-SHAHED /…

Publié le 12/03/2017

Un membre des forces irakiennes le 11 mars 2017 à Mossoul ouest ( ARIS MESSINIS / AFP )Les forces irakiennes ont repris plus d'un tiers de la partie ouest de Mossoul aux jihadistes du groupe Etat…

Publié le 05/01/2017

Un membre de la division de réaction rapide irakienne à Mossoul, le 4 janvier 2017 ( Ahmad MOUSA / AFP )Les autorités irakiennes accentuent leur pression sur le groupe Etat islamique (EI) en…

Publié le 25/11/2016

Des membres de forces spéciales irakiennes combattent l'Etat islamique à Mossoul, le 24 novembre 2016 ( THOMAS COEX / AFP/Archives )Les forces irakiennes resserrent l'étau à Mossoul sur le…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/08/2017

Global EcoPower, constructeur de centrales de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, confirme la distribution d’actions gratuites à tous les actionnaires, à raison de…

Publié le 16/08/2017

A 11h00 en zone euroInflation définitive de juillet.Balance commerciale de juin.13h30 en zone euroCompte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la BCEA 14h30 aux Etats-UnisIndice…

Publié le 16/08/2017

L'attribution gratuite concernera toutes les actions détenues à la clôture de la séance du 23 août

Publié le 16/08/2017

L'accord, conclu avec un acteur chinois majeur des Telecom & Media, s'accompagne d'une prise de participation minoritaire au capital de myDevices pour un montant de 3,5 millions de dollars

Publié le 16/08/2017

Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social     16 août 2017     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ; Mnémo :…

CONTENUS SPONSORISÉS