En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 085.95 PTS
+0.27 %
6 082.00
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 813.34
+0.29 %
DAX PTS
13 783.89
+0.29 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0. %
1.083
+0.02 %

La mère de Vanille mise en examen pour meurtre et placée en détention

| AFP | 278 | Aucun vote sur cette news
Photographie datant du 9 février 2020 du conteneur de vêtements où a été retrouvé le corps de Vanille, à Angers
Photographie datant du 9 février 2020 du conteneur de vêtements où a été retrouvé le corps de Vanille, à Angers ( Sebastien SALOM-GOMIS / AFP )

Nathalie Stéphan a été mise en examen et placée en détention mardi pour le meurtre de sa fille Vanille dont le corps a été retrouvé dimanche dans un conteneur à vêtements à Angers.

"Mme Stephan a été mise en examen ce jour pour meurtre sur mineur de 15 ans. Cette qualification pénale fait encourir la réclusion criminelle à perpétuité. A la suite de cette mise en examen, elle a été placée en détention provisoire", a annoncé le parquet d'Angers mardi.

Selon le procureur de la République d'Angers Eric Bouillard, cette femme de 39 ans, qui souffre "de troubles psychologiques", a assuré en garde à vue avoir prémédité son passage à l'acte pour le jour du premier anniversaire de la fillette, le 7 février.

Le procureur d'Angers Eric Bouillard, photographié le 9 février 2020
Le procureur d'Angers Eric Bouillard, photographié le 9 février 2020 ( Sebastien SALOM-GOMIS / AFP )

Nathalie Stephan était hébergée depuis un an dans le centre maternel d’Angers, un foyer pour femmes enceintes et mères isolées. Le bébé avait été confié à une famille d'accueil, mais sa mère pouvait continuer à le voir régulièrement pendant un temps donné durant la semaine.

Samedi soir, une alerte enlèvement, la première depuis mai 2019, est déclenchée pour tenter de retrouver la petite fille. Car la veille, Nathalie Stéphan n'a pas ramené Vanille à 17H30 comme convenu avec sa référente de l'Aide sociale à l'enfance (ASE).

Grâce au dispositif, largement relayé dans les médias, la mère est retrouvée dimanche matin dans un hôtel à Nantes, à une centaine de kilomètres d'Angers, sans sa fille, et placée en garde à vue. L'absence de l'enfant suscite l'inquiétude des enquêteurs.

"sans réseau amical"

Finalement, dimanche vers 18H00, l'annonce redoutée tombe: la fillette est retrouvée sans vie dans une benne à vêtements à Angers, à l'endroit indiqué par sa mère.

Selon le procureur, devant les enquêteurs, Nathalie Stephan a expliqué avoir donné à la mort à sa fille dès le vendredi avant même l'heure prévue pour le retour à l'ASE et donc avant le déclenchement de l'alerte enlèvement.

C'était la 24e fois que le dispositif était employé et la première fois qu'il n'a pas permis de retrouver l'enfant en vie.

Lundi, la mère de Vanille a révélé, selon le procureur, avoir prémédité son passage à l'acte. L'autopsie a déterminé que la petite fille est morte par "étouffement".

Le mobile du passage à l'acte "semble être lié à son départ du centre maternel, départ qui lui avait été annoncé, nous dit-elle, le 3 décembre 2019, jour où elle a décidé, par divers moyens (…) de donner à la mort à son enfant", avait déclaré lundi le procureur, qui a décrit Mme Stéphan comme une femme "en grande difficulté, sans réseau amical".

Issue d'une famille de trois enfants et de parents sourds et muets, elle avait elle-même été placée à l'ASE entre 16 et 18 ans à la suite de "problèmes familiaux", avait indiqué lundi le président du conseil départemental du Maine-et-Loire Christian Gillet.

Selon le procureur, entre cette date du 3 décembre et le 7 février, "aucun signe ne nous permettait de penser que ce passage à l'acte était envisagé par la maman, au contraire", a expliqué M. Bouillard, soulignant que les éducateurs avaient noté "une évolution positive d'une maman qui s'investissait de plus en plus dans le lien" avec son enfant.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/02/2020

"On aurait tous voulu que notre grand fleuron industriel Bombardier poursuive sa trajectoire de croissance"...

Publié le 17/02/2020

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) devient le 1er actionnaire d'Alstom avec 18% du tour de table...

Publié le 17/02/2020

"C'est une excellente nouvelle pour la France, pour l'Europe et pour le Canada"...

Publié le 17/02/2020

Paulic Meunerie a procédé à une augmentation de capital complémentaire par émission de 104...

Publié le 17/02/2020

Le nouveau capital d'Air Liquide s'élève à 2.602.235.812 euros, divisé en 473.133.784 actions au nominal de 5,5 euros...