En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 172.86 PTS
+0.24 %
5 169.50
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 102.92
+0.23 %
DAX PTS
11 337.02
+0.25 %
Dowjones PTS
25 891.32
+0.03 %
7 066.61
+0.00 %
1.133
-0.03 %

La crise franco-italienne "sans précédent", juge la presse transalpine

| AFP | 262 | 2 par 3 internautes
La façade du palais Farnèse à Rome, qui abrite l'ambassade de France, le 7 février 2019
La façade du palais Farnèse à Rome, qui abrite l'ambassade de France, le 7 février 2019 ( Tiziana FABI / AFP )

La crise entre Rome et Paris, "la plus grave depuis la déclaration de guerre en 1940", est "sans précédent" depuis cette période, commente vendredi la presse italienne, au lendemain du rappel de l'ambassadeur de France à Rome.

"A partir d'aujourd'hui, les Alpes sont plus hautes. Le rappel pour consultations de l'ambassadeur de France à Rome, Christian Masset, est le signe d'une crise sans précédent dans les rapports italo-français", écrit vendredi dans le quotidien La Repubblica Lucio Caracciolo, directeur de la revue de géopolitique Limes.

La France a rappelé son ambassadeur en Italie jeudi après une série de déclarations "outrancières" de responsables italiens.

La rencontre mardi en France du vice-Premier ministre Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) avec des "gilets jaunes" a été la goutte qui a fait déborder le vase, considérée à Paris comme "une provocation supplémentaire et inacceptable".

"Et à la vengeance gauloise servie comme plat qui se mange froid nous ne pourrons pas opposer grand chose, car nous sommes, entre autres, plus isolés que jamais dans le cadre euroatlantique", estime M. Caracciolo.

"On peut dire que l'escalade (...) qui a entraîné hier le rappel de l'ambassadeur français Christian Masset à Paris et l'ouverture de la plus grave crise diplomatique entre la France et l'Italie depuis la déclaration de guerre en 1940 était d'une certaine manière escomptée, vu l'insistance de l'approche du M5S envers les gilets jaunes", écrit pour sa part l'éditorialiste du quotidien La Stampa.

"En une seule semaine nous avons ouvert une crise diplomatique avec la France et détruit la solidarité atlantique sur le Venezuela. Que se passe-t-il? Où va l'Italie? La vérité est que l'on ne sait pas. Tout arrive pratiquement par hasard, sans qu'il soit possible d'y voir une stratégie", estime l'éditorialiste du Corriere della Sera.

"L'économie va mal, les enfants ne naissent plus, nous nous disputons avec les voisins mais la politique navigue à vue", poursuit le journal.

"Il est surtout vrai que l'Italie a beaucoup plus à perdre dans cette confrontation en se mettant dans une position d'isolement orgueilleux à un moment où les relations entre Paris et Berlin deviennent de plus en plus étroites", renchérit un autre journaliste sur les pages du Corriere.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2019

Les marchés européens progressent légèrement alors que Wall Street est pour le moment attendu inchangé. Après avoir été rassurés récemment par des commentaires positifs aussi bien du côté…

Publié le 20/02/2019

Mal embarqué en début de séance, Air France KLM grimpe désormais de près de 4% à 4,8 euros...

Publié le 20/02/2019

Mais un problème de taille critique

Publié le 20/02/2019

Bloc négocié

Publié le 20/02/2019

Bouygues grimpe de 2,30% à 31,50 euros en Bourse et signe la plus forte hausse du CAC 40, tiré par une note d’Oddo BHF, qui juge que le groupe diversifié est en "promotion". Le bureau…