En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
-
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

La Corée du Nord a tiré deux projectiles non identifiés

| AFP | 383 | 5 par 2 internautes
Photo non datée diffusée le 29 novembre 2019 par l'agence nord-coréenne Kcna d'un test de lanceur de missiles multiples nord-coréen dans un lieu non précisé
Photo non datée diffusée le 29 novembre 2019 par l'agence nord-coréenne Kcna d'un test de lanceur de missiles multiples nord-coréen dans un lieu non précisé ( KCNA / KCNA VIA KNS/AFP )

La Corée du Nord a tiré jeudi "deux projectiles non identifiés", a annoncé l'armée sud-coréenne, au moment où les négociations sur le nucléaire entre Pyongyang et Washington demeurent dans l'impasse.

Deux projectiles ont été tirés en direction de l'est depuis la province du Hamgyong du Sud et sont tombés dans la mer du Japon, a indiqué l'état-major sud-coréen dans un communiqué. Ce tir a été effectué à 16H59 (7H59 GMT) jeudi, jour de Thanksgiving, une grande fête pour les Etats-Unis.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a assisté au test d'un "lanceur de missiles multiples de très grande dimension", a rapporté l'agence nord-coréenne KCNA,laissant entendre qu'il pourrait s'agir du dernier de ce type.

Il "avait pour objectif d'évaluer enfin" les capacités du système et a "prouvé la supériorité militaire et technique de ce système d'arme et sa solide fiabilité", a ajouté l'agence.

Washington, ayant "connaissance d'informations faisant état d'un lancement de missile nord-coréen", a appelé la Corée du Nord "à éviter les provocations, à respecter les obligations découlant des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et à reprendre des négociations soutenues et substantielles afin de faire sa part pour parvenir à une dénucléarisation complète", dans un communiqué du département d'Etat.

Corée du Nord
Corée du Nord ( / AFP )

Ce tir intervient également à la veille du deuxième anniversaire du premier tir d'un missile balistique, le Hwasong-15 capable, selon des experts, de frapper tout le territoire continental américain.

"Les tirs répétés de missiles balistiques de la Corée du Nord constituent un sérieux défi non seulement pour notre pays, mais aussi pour la communauté internationale", a déclaré à la presse le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

La dernière série de tirs effectués par la Corée du Nord remonte à près d'un mois. Pyongyang avait alors affirmé avoir procédé à deux tirs, à partir d'un "lanceur de missiles multiples de très grande dimension".

Le tir de jeudi serait similaire à celui effectué le mois dernier, selon l'état-major sud-coréen, qui a fait savoir que les projectiles ont parcouru 380 km, atteignant une altitude maximale de 97 km.

En vertu des résolutions de l'ONU, Pyongyang n'a pas le droit de procéder à des tirs de missiles balistiques.

Anxiété de la Corée du Nord

Photo non datée diffusée le 29 novembre 2019 par l'agence nord-coréenne Kcna du leader nord-coréen Kim Jong supervisant le test d'un lanceur de missiles multiples dans un lieu non précisé
Photo non datée diffusée le 29 novembre 2019 par l'agence nord-coréenne Kcna du leader nord-coréen Kim Jong supervisant le test d'un lanceur de missiles multiples dans un lieu non précisé ( KCNA / KCNA VIA KNS/AFP )

Après la spectaculaire détente de 2018 sur la péninsule, les pourparlers entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont au point mort depuis le fiasco du deuxième sommet à Hanoï en février entre Donald Trump et Kim Jong Un.

Les deux pays n'étaient pas parvenus à s'entendre sur le démantèlement du programme nucléaire nord-coréen en échange d'une levée des sanctions économiques internationales.

D'autres discussions bilatérales, menées début octobre en Suède à un niveau inférieur, se sont également terminées sur une impasse.

Pyongyang a donné à Washington jusqu'à fin 2019 pour présenter une nouvelle offre, et a menacé à plusieurs reprises ces dernières semaines de se retirer définitivement des discussions.

"La Corée du Nord est de plus en plus anxieuse à l'approche de cette échéance", a affirmé Shin Beom-chul de l'Institut Asan des études politiques, à Séoul.

"C'est pour cela qu'elle procède à ces provocations, c'est la manière nord-coréenne typique d'obtenir plus de concessions de la part des Etats-Unis", selon lui.

Mi-novembre, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont annoncé le report de manœuvres aériennes conjointes pour favoriser le dialogue avec la Corée du Nord.

La semaine dernière, l'émissaire américain pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, a appelé Pyongyang à reprendre les négociations sur son désarmement nucléaire à un niveau plus élevé qu'actuellement, prévenant que le pays risquait de "manquer une opportunité".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…