En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 877.00
+1.78 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 712.49
+1.40 %
6 807.00
+1.32 %
1.136
-0.25 %

La Chine, première à poser un engin sur la face cachée de la Lune

| AFP | 355 | Aucun vote sur cette news
La Lune photographiée au-dessus d'une tour de la Cité interdite à Pékin, le 14 novembre 2016
La Lune photographiée au-dessus d'une tour de la Cité interdite à Pékin, le 14 novembre 2016 ( NICOLAS ASFOURI / AFP/Archives )

C'est une première mondiale. La Chine a réussi jeudi l'alunissage inédit d'un engin sur la face cachée de la Lune, un événement historique qui renforce les ambitions spatiales de Pékin.

Le module Chang'e-4, qui avait quitté la Terre le 8 décembre, s'est posé à 10h26 heure de Pékin (02h26 GMT) et a envoyé une photo de la surface lunaire, a indiqué l'agence spatiale chinoise.

Contrairement à la face de la Lune la plus proche de la Terre, qui est toujours tournée vers notre planète, aucune sonde ni aucun module d'exploration n'avait encore touché le sol de l'autre côté. Celui-ci, montagneux et accidenté, est parsemé de cratères.

"On est parvenu à un résultat extrêmement précis. L'alunissage s'est déroulé en douceur, et dans un endroit idéal", a déclaré Sun Zezhou, l'ingénieur en chef de la mission Chang'e-4 (du nom de la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise), à la télévision d'État CCTV.

Lancement d'une fusée  chinoise Longue Marche 3B
Lancement d'une fusée chinoise Longue Marche 3B ( STR / AFP )

La Chine se préparait depuis des années à cette opération particulièrement difficile du point de vue technologique.

Un des défis consiste à parvenir à communiquer avec le petit robot téléguidé déposé jeudi à la surface de la Lune: la face cachée étant toujours orientée dans le sens opposé à la Terre, il n'y a pas de "ligne de mire" directe pour transmettre les signaux, sauf à installer un relais.

La Chine avait donc lancé en mai un satellite baptisé Queqiao ("Le Pont de la pie"), positionné en orbite lunaire de façon à relayer les ordres et les données échangées entre la Terre et le module.

Objectif Mars

Le robot téléguidé devra évoluer dans un environnement extrême, où les températures varient de -173 à +127 degrés.

Et pour corser la difficulté, la mission Chang'e-4 se déroule dans une région du pôle sud de l'astre lunaire, le bassin Aitken, dont le terrain est complexe et escarpé.

Le robot doit notamment mener des études portant sur les basses fréquences radio, les ressources en minéraux et la culture des tomates et d'autres plantes.

"Les informations collectées serviront également à la future base lunaire que Pékin veut construire, ainsi qu'aux activités scientifiques sur la face cachée de la Lune", explique à l'AFP Chen Lan, analyste pour GoTaikonauts.com, site internet spécialisé dans le programme spatial chinois.

"Cela servira aussi pour la future mission de la Chine vers Mars, prévue en 2020. Elle espère en 2021 y faire atterrir un robot similaire à celui de Chang'e 4. C'est donc une bonne opportunité de tester cette technologie".

C'est la deuxième fois que le géant asiatique envoie un engin explorer la Lune après le petit robot motorisé Yutu ("Lapin de jade") en 2013. Il était resté actif pendant 31 mois, sur la face visible de l'astre.

Pas encore d'Armstrong chinois

La Chine investit des milliards dans son programme spatial, piloté par l'armée. Elle place des satellites en orbite, pour son compte (observation de la Terre, télécommunications, système de géolocalisation Beidou) ou pour d'autres pays. Elle espère également envoyer des humains sur la Lune.

Le géant asiatique a par ailleurs dévoilé en novembre une réplique de sa première grande station spatiale ("Palais céleste") qui devrait être opérationnelle aux alentours de 2022. Elle devrait devenir la seule station à évoluer dans l'espace après la retraite programmée en 2024 de l'ISS -- qui associe États-Unis, Russie, Europe, Japon et Canada.

La Chine réussit un alunissage sur la face cachée de la Lune
La Chine réussit un alunissage sur la face cachée de la Lune ( Laurence CHU / AFP )

"On est en train de faire (de la Chine) une puissance spatiale. Et dans ce processus, on peut dire que l'événement d'aujourd'hui est particulièrement important et symbolique", s'est félicité jeudi Wu Weiren, ingénieur en chef du programme chinois d'exploration lunaire.

Mais Pékin a encore un long chemin à parcourir pour rattraper les Etats-Unis en matière d'espace, estime Shen Dingli, professeur basé à Shanghai et spécialisé dans les relations internationales.

"L'Américain Neil Armstrong a posé le pied sur la Lune il y a plus de 50 ans. Pour l'instant, aucun Chinois n'y est encore arrivé".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…