En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 412.83 PTS
+0.14 %
5 398.00
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 285.80
+0.13 %
DAX PTS
11 657.06
-0.25 %
Dowjones PTS
25 884.50
+0.14 %
7 323.22
+0.22 %
1.133
+0.11 %

La Californie suspend la peine de mort

| AFP | 253 | Aucun vote sur cette news
Un prisonnier et un gardien dans le
Un prisonnier et un gardien dans le "couloir de la mort" de la prison californienne de San Quentin le 15 août 2016 ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a annoncé mercredi un moratoire sur les exécutions qui bénéficiera aux 737 détenus dans le "couloir de la mort" de cet Etat, le plus grand contingent aux Etats-Unis.

"La peine de mort est incompatible avec nos valeurs fondatrices et atteint au plus profond l'idéal que représente le fait d'être Californien", a déclaré M. Newsom, un démocrate.

"Tuer une autre personne de façon intentionnelle est immoral. En tant que gouverneur, je n'autoriserai l'exécution d'aucun individu", a ajouté cet adversaire de longue date de la peine de mort, qui dirige la Californie depuis janvier.

Le gouverneur a signé un décret mettant fin au protocole d'injection mortelle prévu dans l'Etat et a précisé qu'au moment où il parlait la salle des exécutions de la prison de San Quentin, près de San Francisco, était en voie de démantèlement.

L'annonce n'a pas été du goût du président républicain Donald Trump.

"Le gouverneur de Californie va arrêter toutes les exécutions de 737 tueurs sans pitié condamnés à mort. Les amis et les familles des victimes, qui sont toujours oubliées, ne sont pas ravis, et moi non plus!", a-t-il lancé mercredi sur Twitter.

L'une des principales candidates à la présidentielle de 2020, la sénatrice démocrate de Californie Kamala Harris, s'est au contraire félicitée de la décision du gouverneur et "applaudi" ce dernier.

"La peine de mort est immorale, discriminatoire, inefficace, et il est prouvé qu'elle est appliquée de manière inéquitable", a-t-elle tweeté.

Pas d'exécution depuis 2006

Les prisons californiennes hébergent un quart de tous les condamnés à mort aux Etats-Unis, selon le bureau du gouverneur. Mais la dernière exécution dans l'Etat remonte à 2006.

Sur les 737 condamnés à mort en Californie, 25 ont épuisé toutes les voies de recours possibles.

Le gouverneur Newsom a précisé mercredi que sa décision n'impliquait aucune libération de ces criminels.

La Californie rejoint le Colorado, l'Oregon et la Pennsylvanie dans la liste des Etats ayant décrété un moratoire sur les exécutions, en plus des vingt qui ont aboli la peine de mort dans leur législation.

"Le gouverneur Newsom a fait preuve d'un grand courage et d'autorité en mettant fin à la pratique cruelle, coûteuse et injuste consistant à exécuter des prisonniers", a réagi Alison Parker, directrice pour les Etats-Unis de l'organisation Human Rights Watch.

L'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), grande organisation de défense des libertés aux Etats-Unis, a également salué le moratoire, au nom du "combat pour l'égalité raciale et l'égalité devant la loi".

L'application de la peine capitale aux Etats-Unis est en nette baisse ces dernières années, avec 25 exécutions en 2018 contre 98 en 1999. Trois condamnés à mort ont été exécutés dans tout le pays depuis le début de 2019.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/03/2019

Le groupe strasbourgeois 2CRSI, constructeur de serveurs informatiques de très hautes performances, et Gamestream, leader des services de streaming de...

Publié le 18/03/2019

Ingenico annonce une relocalisation stratégique de membres de la direction à Singapour...

Publié le 18/03/2019

Le géant de la tech américaine bat des records à Wall Street, et conforte son statut de 1ère capitalisation mondiale.

Publié le 18/03/2019

Groupe BIC - Communiqué de presse Clichy - 13 Février 2019 Suivez l'actualité de BIC sur                  Il s'agit d'une correction du…

Publié le 18/03/2019

Les cartes seront personnalisées sur le site d'Argent-sur-Sauldre (Centre-Val de Loire), qui bénéficie de la certification ISO27001 et d'une complète conformité avec le règlement général…