En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 480.16 PTS
-0.25 %
5 472.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 388.57
-0.19 %
DAX PTS
12 390.67
-0.32 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
+0.00 %
1.177
+0.18 %

Plusieurs morts et des habitants piégés par la tempête tropicale Florence

| AFP | 848 | Aucun vote sur cette news
Les vents s'écrasent contre un quaià Myrtle Beach, en Caroline du Sud, le 14 septembre 2018.
Les vents s'écrasent contre un quaià Myrtle Beach, en Caroline du Sud, le 14 septembre 2018. ( Alex Edelman / AFP )

La tempête tropicale Florence a fait ses premiers morts sur la côte atlantique des Etats-Unis, battue par des vents violents et des pluies diluviennes, alors que les autorités s'activent pour secourir des dizaines d'habitants piégés par la montée des eaux qui se poursuit samedi.

Au moins quatre décès ont été confirmés de sources officielles, les médias américains faisant état d'un cinquième mort.

"Florence s'affaiblit lentement à l'intérieur des terres de Caroline du Sud mais provoque des inondations catastrophiques en Carolines du Nord et du Sud", note le centre national des ouragans (NHC) dans un bulletin diffusé à 09H00 GMT.

"Nous nous attendons à plusieurs jours de pluie", a déclaré le gouverneur de Caroline du Nord, Roy Cooper, qui a qualifié les précipitations d'"événement millénaire". Selon le NHC, les Carolines pourraient recevoir jusqu'à un mètre de précipitations par endroits.

Des volontaires aident des habitants et leurs animaux de compagnie à évacuer les maisons inondées après le passage de l'ouragan Florence à New Bern en Caroline du Nord, le 14 septembre 2018
Des volontaires aident des habitants et leurs animaux de compagnie à évacuer les maisons inondées après le passage de l'ouragan Florence à New Bern en Caroline du Nord, le 14 septembre 2018 ( CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

"Notre priorité désormais est de mettre les gens hors du danger immédiat", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

"Nous sommes encore en plein dans la tempête et, si elle ne vous a pas atteints, elle le fera", a mis en garde M. Cooper.

Accompagné de pluies torrentielles et de vents violents, l'oeil de l'ouragan a touché terre près de Wrightsville Beach (Caroline du Nord) vendredi à 07H15 (11H15 GMT), avec des vents jusqu'à 150 km/h.

A 09H00 GMT samedi, les vents atteignaient 80 km/h selon le NHC.

Mais son amplitude et sa très lente avancée --8 km/h-- dans les terres où la tempête déverse des trombes d'eau inquiète les autorités qui ont multiplié les alertes aux crues soudaines.

- "Scenario catastrophe" -

Ouragan Florence : zones en alerte
Ouragan Florence : zones en alerte ( Simon MALFATTO / AFP )

Les rivières devraient frôler voire battre à partir de samedi des records de crue et inonder de nombreuses régions dans ces deux Etats du sud-est.

En Caroline du Nord, à la confluence des rivières Neuse et Trent et proche d'un estuaire, la ville touristique de New Bern, environ 30.000 habitants, a été frappée par des inondations soudaines dans la nuit de jeudi à vendredi qui ont piégé des centaines de personnes.

"Des équipes de secours ont apporté de l'aide à des centaines de personnes à New Bern. Ces secouristes font de leur mieux pour sortir et porter assistance à ceux qui en ont besoin", a dit vendredi le gouverneur.

Dans la ville portuaire de Wilmington, en Caroline du Nord, des arbres ont été déracinés, des panneaux renversés et des vitres brisées sous la force du vent et des trombes d'eau. De nombreux transformateurs électriques ont explosé.

Les vents violents ont fait plusieurs victimes. La police de la ville a annoncé qu'une femme et son bébé avaient été tués lorsqu'un arbre est tombé sur leur maison. Le père a été blessé et hospitalisé.

Des pompiers ont oeuvré toute la matinée devant cette maison de plain-pied dont un pan de mur s'est complètement effondré sous la violence du choc.

"Il y avait beaucoup de craquements, les arbres tremblaient", a raconté à l'AFP Shane Wilson, un voisin.

"La plupart du voisinage avait évacué. Seuls moi, eux et quelques voisins avions décidé de rester", a précisé un autre voisin, Adam Sparks.

Une maison cernée par les eaux à  Maysville, en Caroline du Nord, pendant la tempête tropicale Florence le 14 septembre 2018.
Une maison cernée par les eaux à Maysville, en Caroline du Nord, pendant la tempête tropicale Florence le 14 septembre 2018. ( Logan Cyrus / AFP )

"Qui pouvait se préparer à ça? C'est le scénario catastrophe. Les arbres derrière leur maison sont très grands et très vieux. Il y a toujours des risques avec des arbres de ce genre", a-t-il expliqué.

Une autre femme, malade, est décédée car les secours n'ont pas pu parvenir jusqu'à elle à cause des arbres bloquant les rues, selon une porte-parole du comté de Pender. Elle a succombé à une crise cardiaque, d'après les médias locaux.

Le gouverneur Cooper a indiqué dans un communiqué qu'une autre personne avait trouvé la mort dans le comté de Lenoir en branchant un générateur.

Selon les médias locaux, un homme de 77 ans est décédé dans le même comté après avoir été emporté par une rafale de vent.

- 800.000 foyers sans électricité -

Un arbre tombé sur une maison à Wilmington, en Caroline du Nord, emporté par l'ouragan Florence.
Un arbre tombé sur une maison à Wilmington, en Caroline du Nord, emporté par l'ouragan Florence. ( ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP )

Environ 1,7 million d'habitants avaient été sommés de se mettre à l'abri, loin du littoral. Mais beaucoup n'ont pas suivi cette consigne.

Et certaines zones inondées sont trop dangereuses pour que "nos secouristes interviennent", a expliqué Jeff Byard, responsable de l'Agence fédérale de gestion des urgences (Fema), qui a mobilisé 1.200 personnes pour les opérations de recherche et de secours.

Des volontaires, comme la "Cajun Navy" venue de Louisiane avec leurs bateaux à fond plat, apportent également leur aide.

Le président américain Donald Trump se rendra "en début ou milieu de semaine prochaine" dans les régions affectées, a annoncé la Maison Blanche.

Près de 800.000 personnes étaient privées d'électricité vendredi soir en Caroline du Nord, qui compte environ dix millions d'habitants, selon les services d'urgence.

Un couvre-feu a été instauré dans plusieurs localités de la côte atlantique pour éviter les pillages.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Les deux titres ne réagissent guère à l'ouverture du marché...

Publié le 24/09/2018

'Shadow of the Tomb Raider' de Square Enix sur PS4 arrive en tête...

Publié le 24/09/2018

D'un point de vue graphique, le titre s'extirpe par le haut d'une figure de consolidation, dite en biseau descendant, en place depuis le point haut du 22 mai. Du côté des indicateurs techniques, le…