En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 207.24 PTS
-4.3 %
4 167.50
-5.18 %
SBF 120 PTS
3 303.23
-4.1 %
DAX PTS
9 544.75
-3.94 %
Dow Jones PTS
21 061.08
-3.91 %
7 540.66
-3.49 %

L'OMS qualifie l'épidémie du Covid-19 de "pandémie"

| AFP | 1298 | 5 par 1 internautes
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié mercredi l'épidémie du Covid-19, qui a contaminé plus de 110.000 personnes dans le monde depuis fin décembre, de
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié mercredi l'épidémie du Covid-19, qui a contaminé plus de 110.000 personnes dans le monde depuis fin décembre, de "pandémie" ( Kenzo TRIBOUILLARD / AFP/Archives )

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié mercredi l'épidémie du Covid-19, qui a contaminé plus de 110.000 personnes dans le monde depuis fin décembre, de "pandémie", mais a assuré que le coronavirus pouvait "être maîtrisé".

Au cours des deux dernières semaines, le nombre de cas en dehors de la Chine a été multiplié par 13 et le nombre de pays touchés a triplé, selon l'OMS.

"Nous sommes profondément préoccupés tant par les niveaux alarmants de propagation et de gravité que par les niveaux alarmants d'inaction" dans le monde, a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse à Genève.

"Nous avons donc estimé que le Covid-19 peut être qualifié de pandémie", a-t-il dit.

"Nous n'avons jamais vu une pandémie déclenchée par un coronavirus", a-t-il dit.

"Décrire la situation comme une pandémie ne change pas l'évaluation de la menace posée par ce coronavirus. Cela ne change pas ce que fait l'OMS, et cela ne change pas ce que les pays devraient faire", a-t-il affirmé.

Le patron de l'OMS a estimé que dans "les jours et les semaines à venir", le nombre de cas, de décès et de pays touchés allait augmenter. Mais il a appelé, une fois de plus, les pays à agir pour "contenir" l'épidémie, qui a fait plus de 4.000 morts dans le monde.

Nombre cumulé de cas du nouveau coronavirus, par pays, depuis début février
Nombre cumulé de cas du nouveau coronavirus, par pays, depuis début février ( Simon MALFATTO / AFP )

"Nous devons être plus agressifs", a insisté Tedros Adhanom Ghebreyesus. "Plusieurs pays ont démontré que le virus peut être supprimé ou maîtrisé".

Comme ces derniers jours, l'OMS a continué d'appeler la communauté internationale à "endiguer" l'épidémie plutôt que de simplement en "atténuer" l'impact.

'Italie et Iran souffrent'

Apparu en décembre en Chine, le coronavirus affecte tous les continents, sauf l'Antarctique, et perturbe la vie quotidienne et économique dans un nombre croissant de pays.

"L'Iran et l'Italie sont en première ligne, ils souffrent", a souligné le directeur exécutif du Programme pour les urgences de l'OMS, Michael Ryan, assurant que d'autres pays allaient connaître la même situation.

"En ce moment en Iran, il y a une pénurie d'appareils d'assistance respiratoire, d'oxygène", a-t-il détaillé.

Le directeur général de l'OMS a assuré pour sa part que "l'Iran fait de son mieux". "Ils ont besoin de beaucoup d'équipements. Nous essayons de mobiliser davantage de soutien pour l'Iran", a-t-il insisté.

Les responsables de l'OMS n'ont en revanche pas souhaité établir la liste des pays qui n'agissaient pas assez face à l'épidémie, M. Ryan faisant valoir que l'agence spécialisée des Nations unies "ne critiquait pas les Etats membres en public". "Ce que nous essayons de faire c'est de travailler avec les Etats membres".

Il a en revanche critiqué les pays qui imposaient beaucoup trop de conditions, telles qu'être très âgé ou revenir de Chine, pour tester les personnes.

Il a également appelé la communauté internationale à renforcer son système de surveillance, à mieux protéger les centres hospitaliers et à ne pas cesser de détecter les cas et de suivre les contacts des personnes malades afin de stopper la chaîne de transmission du coronavirus.

Et "d'autres pays ne communiquent pas bien avec leur population", tandis que d'autres peinent à s'organiser et coordonner leur action, a déclaré l'expert de l'OMS.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/04/2020

Engie maintient son Assemblée générale annuelle 2020 mais coupe son dividende au titre de 2019...

Publié le 01/04/2020

Des discussions seront engagées avec les autorités réglementaires pour déterminer la meilleure voie de poursuite de développement du produit

Publié le 01/04/2020

Hopscotch a publié un résultat net part du groupe en forte baisse en 2019, tombant ainsi à 1,56 million d'euros, contre 2,92 millions en 2018. Le résultat opérationnel du groupe s'élève à 3,8…

Publié le 01/04/2020

Veolia a annoncé la suspension des perspectives annoncées pour l’exercice 2020, la durée de la crise sanitaire et son impact sur l’économie mondiale n’étant pas encore connus.  Le numéro…

Publié le 01/04/2020

L'épidémie de coronavirus Covid-19, définie comme pandémie par l'OMS le 12 mars 2020, a déclenché une crise sanitaire mondiale sans précédent de par...