5 526.51 PTS
+0.58 %
5 514.5
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
25 959.50
-0.22 %
6 814.79
+0.05 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'OMS annule la nomination de Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté

| AFP | 225 | Aucun vote sur cette news
Le président du Zimbabwe Robert Mugabe, le 7 avril 2016 à Harare
Le président du Zimbabwe Robert Mugabe, le 7 avril 2016 à Harare ( Jekesai NJIKIZANA / AFP/Archives )

Le patron de l'Organisation mondiale de la santé a annoncé avoir annulé dimanche la nomination du président du Zimbabwe, Robert Mugabe, comme ambassadeur de bonne volonté de l'OMS, tentant de mettre fin à la polémique.

"Au cours des derniers jours, j'ai réfléchi à la nomination de son excellence le président Robert Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l'OMS (...) en Afrique. En conséquence, j'ai décidé d'annuler cette nomination", a écrit dans un communiqué le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ancien ministre éthiopien des Affaires étrangères.

Le choix du président Mugabe annoncé cette semaine par le directeur général de l'OMS avait provoqué une levée de boucliers d'ONG dénonçant l'effondrement du système de santé zimbabwéen sous le régime Mugabe, mais aussi de pays comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le Canada.

M. Tedros, qui a pris la direction de l'agence en juillet et est le premier Africain a occuper ce poste, a ajouté dans son communiqué avoir "écouté attentivement" les critiques et parlé au gouvernement zimbabwéen.

"Nous avons conclu que cette décision servait au mieux les intérêts de l'Organisation mondiale de la santé", a-t-il expliqué.

Au Zimbabwe, le ministre de l'Education supérieure, Jonathan Moyo, a réagi en disant que l'OMS risquait "de perdre tout son respect et sa bonne volonté" dans un tweet transmis avant la décision de dimanche.

M. Tedros avait annoncé en Uruguay la nomination du président Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l'OMS en félicitant le Zimbabwe, "un pays qui place la couverture universelle de santé et la promotion de la santé au centre de sa politique consistant à assurer la santé à tous".

ONG, experts et militants ont cependant dénoncé le choix de l'OMS, critiquant l'effondrement du système de santé du Zimbabwe pendant les 37 années au pouvoir de M. Mugabe, un régime autoritaire et répressif. La plupart des hôpitaux manquent de médicaments et d'équipements, les infirmières et les médecins sont régulièrement laissés sans salaires.

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le 24 mai 2017 à Genève
Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le 24 mai 2017 à Genève ( Fabrice COFFRINI / AFP/Archives )

- Multiples pressions -

Le patron de l'OMS a subi de multiples pressions pour reconsidérer le choix de M. Mugabe, notamment venant des personnes les plus compétentes en matière de santé publique dans le monde.

Le directeur du Global Health Institute de l'Université américaine de Harvard, Ashish K. Jha, a souligné que M. Tedros avait pour mission de restaurer la crédibilité de l'OMS et que l'affaire Mugabe n'allait pas dans le bon sens.

"L'OMS a subi une crise existentielle avec sa manière désastreuse de réagir à la crise de la maladie d'Ebola (en Afrique de l'Ouest). L'élection du Dr Tedros est une chance de remettre les pendules à l'heure", a-t-il écrit dans un courriel à l'AFP avant l'annonce de dimanche.

"La nomination de Mugabe, venant à la fin des cent premier jours de (M. Tedros à la tête de l'OMS), a été une erreur," a-t-il ajouté. "L'annuler serait vraiment un signal fort indiquant que la direction écoute et est désireuse de répondre aux opinions du public mondial", a-t-il ajouté.

L'ancienne ambassadrice américaine à l'ONU, Samantha Power, a lancé dans un tweet : "Tedros va sûrement annuler la nomination terrible de Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté, mais le mal est fait".

"L'unique personne pour laquelle Mugabe, 93 ans, s'est soucié de la santé pendant ses 37 ans de règne est lui-même", a-t-elle écrit.

De nombreux critiques ont insisté sur le fait que le président Mugabe, dont la santé est fragile, se rendait lui-même à l'étranger pour y recevoir des soins médicaux.

Richard Horton, qui dirige le grand journal médical britannique The Lancet, a lancé : "DG de l'OMS veut dire directeur général de l'OMS, et non pas dictateur général. Tedros, mon ami, annulez votre décision, consultez vos collègues et repensez" à votre décision.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

LES HOTELS BAVEREZ Société Anonyme au Capital de EUR 10 127 050 Siège social : 2, Place des Pyramides 75001 PARIS RCS PARIS 572 158 558 ISIN : FR 0007080254 Communiqué,…

Publié le 19/01/2018

Sanofi a nommé Dominique Carouge au poste de vice-président exécutif, Business Transformation, à compter du 15 février 2018. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Dominique Carouge sera…

Publié le 19/01/2018

Communiqué de presse Source : Sanofi (EURONEXT: SAN) (NYSE: SNY) Sanofi nomme Dominique Carouge au poste de Vice-Président Exécutif, Business Transformation, et membre du…

Publié le 19/01/2018

      Actions et droits de vote - information mensuelle       Au 31 octobre 2017, le capital social se composait de 14 032 930 actions représentant un nombre total de droits de…

Publié le 19/01/2018

      Actions et droits de vote - information mensuelle       Au 31 décembre 2017, le capital social se composait de 14 032 930 actions représentant un nombre total de droits de…

CONTENUS SPONSORISÉS