En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 168.67 PTS
-0.08 %
5 170.50
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 144.17
+0.07 %
DAX PTS
11 732.40
-0.37 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+0.00 %
1.154
-0.24 %

Attentat d'Ahvaz: l'Iran remonté contre les Occidentaux et Saoudiens

| AFP | 380 | Aucun vote sur cette news
Un homme porte un soldat blessé lors d'une attaque à Ahvaz, dans le sud-ouest de l'Iran, le 22 septembre 2018
Un homme porte un soldat blessé lors d'une attaque à Ahvaz, dans le sud-ouest de l'Iran, le 22 septembre 2018 ( BEHRAD GHASEMI / ISNA/AFP )

L'Iran, meurtri par un attentat qui a fait au moins 29 morts samedi à Ahvaz (sud-ouest), était remonté dimanche contre les Occidentaux et les Saoudiens, accusés de complaisance ou de soutien au "terrorisme".

L'attaque, qui a également fait 57 blessés, dont certains dans un état grave, a été l'une des plus meurtrières dans le pays en près de huit ans.

Elle a été revendiquée par le groupe jihadiste État islamique (EI), qui dit répondre aux interventions de l'Iran dans la région.

Les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique, ont pour leur part accusé les assaillants d'être liés à un groupe séparatiste soutenu par l'Arabie saoudite.

Trois des "terroristes" ont été abattus sur les lieux de l'attaque et le quatrième membre du commando a succombé à ses blessures à l'hôpital, selon l'armée.

Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a vu dans l'attentat "une continuation de la conspiration des gouvernements de la région à la solde des États-Unis et qui cherchent à répandre l'insécurité dans notre cher pays".

Le président Hassan Rohani a prévenu que "la réponse de la République islamique à la moindre menace sera terrible".

"Ceux qui fournissent un soutien en matière de renseignement et de propagande à ces terroristes devront en répondre", a-t-il souligné dans un communiqué.

M. Rohani s'apprêtait à partir pour l'Assemblée générale de l'ONU à New York, à un moment où les relations avec les États-Unis sont de nouveau très tendues.

L'Iran
L'Iran ( AFP / AFP )

Washington s'apprête à intensifier début novembre les sanctions économiques contre la République islamique. Le président Donald Trump, qui a rompu en mai l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, a adopté une posture agressive contre le régime de Téhéran.

- Diplomates européens convoqués -

Enfin le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a accusé "des terroristes recrutés, entraînés et payés par un régime étranger" d'avoir "attaqué Ahvaz". Il a mis en cause "les parrains régionaux du terrorisme et leurs maîtres américains".

En réponse à l'attentat, la première mesure de la diplomatie iranienne, annoncée dans la nuit de samedi à dimanche, a été de convoquer trois diplomates européens: les ambassadeurs danois et néerlandais, et le chargé d'affaires britannique.

Ils ont entendu "les fortes protestations de l'Iran contre le fait que leurs pays respectifs abritent certains membres du groupe terroriste ayant perpétré l'attaque terroriste", a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères cité par l'agence IRNA.

"Il n'est pas acceptable que l'Union européenne ne mette pas sur sa liste noire les membres de ces groupes terroristes tant qu'ils ne commettent pas de crime sur le sol européen", a déploré la diplomatie iranienne.

Photo de soldats blessés lors d'une attaque à Ahvaz, dans le sud-ouest de l'Iran, le 22 septembre 2018
Photo de soldats blessés lors d'une attaque à Ahvaz, dans le sud-ouest de l'Iran, le 22 septembre 2018 ( Alireza MOHAMMADI / ISNA/AFP )

À en croire l'agence IRNA, les trois diplomates européens ont adopté un ton conciliant.

"Les ambassadeurs ont exprimé leurs profonds regrets au sujet de l'incident et promis de répercuter auprès de leurs gouvernements respectifs toutes les questions soulevées", a-t-elle rapporté.

"Ils ont aussi fait part de la volonté de leur pays de coopérer avec l'Iran pour identifier les auteurs et échanger des renseignements", a-t-elle ajouté.

L'attentat a été condamné par plusieurs capitales.

"Cet évènement nous rappelle la nécessité d'une bataille sans compromis contre le terrorisme sous toutes ses formes", a affirmé le président russe Vladimir Poutine, selon le Kremlin.

Le ministre irakien des Affaires étrangères a rappelé "la position immuable de l'Irak pour rejeter comme inacceptables tout acte de violence, pour quelque prétexte ou motivation que ce soit, dans quelque pays que ce soit", d'après IRNA.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Les marchés européens prolongent leur rebond, encouragés par Wall Street qui a accru ses gains en seconde partie de séance. Après les bons résultats de Goldman Sachs et Morgan Stanley mercredi…

Publié le 17/10/2018

Résultats positifs dans le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A)

Publié le 17/10/2018

Par courrier reçu le 15 octobre 2018 par l'AMF, M...

Publié le 17/10/2018

EOS imaging abandonne 3,8% à 4 euros au lendemain de l'annonce d'un chiffre d'affaire trimestriel de 7,96 millions d'euros, en baisse de 6%, et de 4%...

Publié le 17/10/2018

En repli de 3,77% à 62,58 euros, Danone accuse la plus forte baisse du CAC 40 malgré une croissance organique de 1,4% au troisième trimestre, supérieure au consensus qui la donnait à 1,2%. Les…