En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 476.17 PTS
-0.33 %
5 463.50
-0.35 %
SBF 120 PTS
4 384.35
-0.29 %
DAX PTS
12 350.82
-0.64 %
Dowjones PTS
26 590.49
-0.57 %
7 544.58
+0.18 %
1.175
+0.04 %

L'Iran n'hésitera pas à renoncer à l'accord de 2015 si nécessaire affirme Khamenei

| AFP | 187 | 4 par 1 internautes
Le guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei le 29 août 2018 à Téhéran (tranmise par le gouvernement iranien)
Le guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei le 29 août 2018 à Téhéran (tranmise par le gouvernement iranien) ( Handout / KHAMENEI.IR/AFP )

Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a réaffirmé mercredi que l'Iran n'hésiterait pas à se retirer de l'accord de 2015, par lequel il s'est engagé à brider ses activités nucléaires, si celui-ci ne "préserve plus (ses) intérêts nationaux".

"Naturellement, si nous arrivons à la conclusion qu'il ne préserve plus nos intérêts nationaux, nous y renoncerons", a dit M. Khamenei, selon des propos tenus lors d'une réunion avec le gouvernement et publiés sur son site.

Conclu à Vienne par l'Iran et cinq grandes puissances, l'accord de 2015 a été dénoncé unilatéralement en mai par l'administration américaine du président américain Donald Trump, qui a depuis rétabli des sanctions contre Téhéran.

Les Européens, qui disposent d'une marge de manoeuvre réduite, tentent de sauver ce texte, mais le gouvernement iranien "ne doit pas placer trop d'espoirs" en eux, a répété mercredi le guide suprême.

"Nous devons évaluer leurs promesses sous l'angle du scepticisme", a-t-il souligné.

L'ayatollah Khamenei a par ailleurs de nouveau exprimé le refus iranien d'entreprendre des négociations avec Washington, en dépit d'une récente offre en ce sens du président américain.

Les Américains "veulent faire croire qu'ils peuvent amener n'importe qui, y compris la République islamique, à la table des négociations. Mais comme cela a déjà été dit de manière détaillée, aucune négociation n'aura lieu", a clamé le dirigeant iranien.

Après avoir déchiré l'accord de 2015 et rétabli une première vague de sanctions, Washington prévoit de cibler le secteur énergétique en novembre.

Téhéran dénonce un "étranglement" de son économie, et vient de porter l'affaire devant la Cour internationale de justice (CIJ).

Par peur des sanctions américaines, un grand nombre de groupes internationaux ont déjà annoncé leur retrait du pays, à l'instar des compagnies françaises Total, Peugeot et Renault et allemandes Siemens et Daimler.

Iran : dates-clés depuis le retrait américain de l'accord nucléaire
Iran : dates-clés depuis le retrait américain de l'accord nucléaire ( Cecilia SANCHEZ / AFP )

Grand artisan de l'accord de 2015, le président iranien Hassan Rohani, un modéré, est fragilisé par le retrait américain, qui s'ajoute à des critiques déjà vives dans son pays sur la politique économique et sociale de son gouvernement.

Deux de ses ministres viennent d'être congédiés par le Parlement, et deux autres doivent être à leur tour auditionnés dans les prochains jours.

Lui-même sommé de s'expliquer mardi devant les députés, M. Rohani, élu en 2013 puis réélu l'an dernier, n'a pas convaincu, mais il dispose encore à ce jour du soutien du guide suprême.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/09/2018

Les ministres Gérald Darmanin et Bruno Le Maire le 24 septembre 2018 à l'issue du Conseil des ministres ( Philippe LOPEZ / AFP )Le gouvernement, critiqué pour sa politique jugée trop favorable…

Publié le 24/09/2018

Sécurité sociale: déficit global ( Elia VAISSIERE / AFP )Le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire fortement en 2018, à 400 millions d'euros, un chiffre proche des dernières…

Publié le 24/09/2018

Google souffle ses vingt bougies ce 24 septembre 2018 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )Google, né en septembre 1998, fête ses 20 ans lundi avec une conférence de presse à San Francisco. Simple…

Publié le 24/09/2018

La navire de sauvetage Aquarius arrive dans le port de Salerne en Italie, le 26 mai 2017 ( CARLO HERMANN / AFP/Archives )Bientôt privé de pavillon, le navire humanitaire Aquarius était lundi…

Publié le 24/09/2018

André Gantois (gauche), 72 ans de Ludres et Allen Henderson (droite), 64 ans de Greenville (Caroline du Sud), pose ensemble à Colleville-sur-mer, le 24 septembre 2018 ( Damien MEYER / AFP )L'ADN…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Suresnes, le 24 septembre 2018 : Recylex S.A. (Euronext Paris : FR0000120388 - RX) annonce ce jour que le Groupe a obtenu l'accord de l'ensemble des partenaires financiers…

Publié le 24/09/2018

      Communiqué de mise à disposition de documents   Neuilly-sur-Seine, le 24 septembre 2018       Mise à disposition du rapport financier semestriel au 30 juin…

Publié le 24/09/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 24/09/2018

  RESULTATS SEMESTRIELS 2018                Paris, le 21 septembre 2018     Patrimoine 144,2 Millions d'euros   Résultat net…

Publié le 24/09/2018

 Groupe BIC - Communiqué de presse Clichy - 24 Septembre 2018   Déclaration des Transactions sur Actions Propres du 17 au 21 Septembre 2018   Conformément à la…