En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
+0.46 %
5 443.00
+0.39 %
SBF 120 PTS
4 358.59
+0.42 %
DAX PTS
12 765.94
+0.82 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
-0.19 %
Nikkei PTS
22 794.19
-

L'homme qui a foncé dans la pizzeria se montre "incohérent"

| AFP | 288 | Aucun vote sur cette news
Le procureur adjoint de Meaux, Eric de Valroger, le 14 août 2017 à Sept-Sorts où un homme a foncé sur une pizzeria, tuant une adolescente et faisant 12 blessés
Le procureur adjoint de Meaux, Eric de Valroger, le 14 août 2017 à Sept-Sorts où un homme a foncé sur une pizzeria, tuant une adolescente et faisant 12 blessés ( Thomas Samson / AFP )

L'homme qui a foncé sur une pizzeria lundi soir à Sept-Sorts, en Seine-et-Marne, tuant une adolescente et faisant 12 blessés, tient des propos "incohérents" et se trouve dans "un délire de persécution", a indiqué mardi le procureur adjoint de Meaux.

L'homme s'est décrit comme "hors contrôle" au moment des faits et s'est montré "très confus quant au mobile", a déclaré le procureur adjoint, Eric de Valroger, lors d'un point presse, répétant qu'un mobile terroriste est "totalement écarté".

Après avoir dit dans un premier temps qu'il avait pris "une quantité importante" de médicaments dimanche car il "envisageait de se suicider", "l'intéressé tient des propos incohérents", a poursuivi le magistrat, qui a fait état d'un "véritable délire de persécution" chez le conducteur, qui se pensait "suivi" et persuadé que "les gendarmes (enquêtaient) sur lui" avant les faits.

Un dépistage urinaire aux stupéfiants, qui doit être confirmé par une analyse sanguine, s'est révélé "positif" chez le suspect, qui s'est déclaré "très gros consommateur de produits stupéfiants" et a dit avoir commencé à en prendre "dès l'âge de neuf ans", selon M. de Valroger.

Le test d'alcoolémie auquel a été soumis cet homme, condamné en 2010 pour conduite en état alcoolique, s'est révélé négatif.

Agé de 32 ans, ce vigile "en arrêt depuis plusieurs mois après un accident de travail", a vu retenues contre lui notamment les qualifications judiciaires de "meurtre aggravé", "tentative de meurtre aggravé", "tentative de meurtre" et "conduite sous l'effet de stupéfiants", selon le procureur adjoint de Meaux. Il sera présenté mercredi devant un juge d'instruction.

Lundi peu après 20H00, cet homme est sorti de la route sur laquelle il roulait pour foncer sur la terrasse d'une pizzeria dans le village de Sept-Sorts, à une soixantaine de km à l'est de Paris, et venir s'encastrer dans le restaurant, tuant une adolescente de 12 ans.

Parmi les cinq victimes initialement déclarées en état d'urgence absolue, l'une d'entre elles, une femme de 44 ans, a encore son pronostic vital engagé, a déclaré le procureur adjoint. Sept autres personnes se trouvaient en état d'urgence relative et 25 autres ont été "impactées" psychologiquement.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Le RevPar (Revenu par chambre) s'établit à 262,29 euros...

Publié le 18/07/2018

L'environnement de marché demeure très porteur pour Voltalia au Brésil...

Publié le 18/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires de HighCo au 1er semestre 2018 s'élève à 89 ME...

Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...