5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'extrême droite promet "une nouvelle ère" en Allemagne

| AFP | 463 | 4 par 1 internautes
Les dirigeants du groupe parlementaire du parti anti-immigration AfD Alice Weidel et Alexander Gauland regardent passer la chancelière Angela Merkel lors de la première séance du nouveau Bundestag à Berlin le 24 octobre 2017
Les dirigeants du groupe parlementaire du parti anti-immigration AfD Alice Weidel et Alexander Gauland regardent passer la chancelière Angela Merkel lors de la première séance du nouveau Bundestag à Berlin le 24 octobre 2017 ( Odd ANDERSEN / AFP )

L'extrême droite allemande a promis mardi une "nouvelle ère" dans le pays lors de ses débuts à la chambre des députés à Berlin, où elle a aussitôt suscité la polémique en comparant son sort à celui des victimes du nazisme dans les années 1930.

"Le peuple a décidé, une nouvelle ère débute maintenant", a lancé Bernd Baumann, l'un des représentants des 92 députés du parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD), lors de la séance inaugurale du nouveau Bundestag, la chambre basse du Parlement issue des élections législatives du 24 septembre.

Le Parlement allemand
Le Parlement allemand ( Jochen GEBAUER / AFP )

Jamais depuis l'après-guerre le Parlement national allemand n'avait compté autant d'élus de droite nationaliste, une césure pour le pays.

D'emblée, l'AfD a versé dans la provocation en se disant ostracisée et se comparant aux victimes des méthodes nazies.

M. Baumann a dénoncé "les manœuvres" visant à empêcher qu'un député AfD ne prononce le discours d'ouverture au Bundestag. Cette tâche aurait dû revenir au doyen de l'assemblée, le député AfD Wolfgang von Gottfried, 77 ans.

Albrecht Glaser et Alice Weidel, députés de l'AfD, lors de la première séance du Parlement allemand où ils siègent pour la première fois le 24 octobre 2017
Albrecht Glaser et Alice Weidel, députés de l'AfD, lors de la première séance du Parlement allemand où ils siègent pour la première fois le 24 octobre 2017 ( John MACDOUGALL / AFP )

Mais l'homme a qualifié l'Holocauste de "mythe" et afin de lui barrer la route, le Bundestag a changé ses règles : désormais le doyen n'est plus le député le plus âgé, mais celui élu depuis le plus longtemps. C'est finalement un élu libéral, Hermann-Otto Solms, 76 ans, qui s'est exprimé.

- Göring -

"Depuis 1848, la tradition veut que la séance inaugurale soit ouverte par le député le plus âgé", s'est emporté M. Baumann. "Il n'y a eu qu'une exception", en 1933, quand Hermann Göring, alors président nazi du Reichstag, "a brisé cette règle" pour empêcher des opposants politiques de s'exprimer, a tempêté l'élu AfD.

Mais selon l'agence de presse DPA, en supprimant le discours du doyen, Göring a en réalité empêché un membre du parti nazi de s'exprimer.

La comparaison a suscité l'indignation. Cette référence "indicible" a été un "moment inquiétant", a ainsi estimé le patron des sociaux-démocrates, Martin Schulz.

La chef de file du parti anti-immigration AfD au Parlement allemand Alice Weidel vote pour élire le vice-président lors de la première séance de la nouvelle assemblée le 24 octobre 2017
La chef de file du parti anti-immigration AfD au Parlement allemand Alice Weidel vote pour élire le vice-président lors de la première séance de la nouvelle assemblée le 24 octobre 2017 ( Odd ANDERSEN / AFP )

L'irruption de l'extrême droite préfigure un changement dans la vie politique allemande, habituée depuis des décennies à des échanges policés entre partis ayant tous gouverné ensemble dans des coalitions rendues nécessaires par un scrutin proportionnel.

Vainqueur avec son parti conservateur des législatives, Angela Merkel est très affaiblie, à l'orée de son quatrième mandat, par le plus mauvais score enregistré par son camp depuis 1949.

L'AfD est la troisième force politique du nouveau Bundestag. Avec 12,6%, elle a réalisé un score inédit pour un parti de ce type dans l'histoire d'après-guerre, surfant sur le mécontentement des électeurs face à l'arrivée de plus d'un million de demandeurs d'asile.

( Odd ANDERSEN / AFP )

Cette première session a aussi été l'occasion d'élire président du Bundestag le conservateur Wolfgang Schäuble, 75 ans, qui a appelé les élus à "éviter de se battre, y compris verbalement".

La journée a aussi été marquée par la passe d'armes autour de l'élection des vice-présidents, chacun des six groupes parlementaires, l'AfD y compris, pouvant en avoir un.

Seul le candidat d'extrême droite n'a pas été élu, une majorité de députés rejetant à trois reprises la candidature d'Albert Glaser, qui avait qualifié l'islam "d'idéologie" non couverte par la liberté de religion.

Beatrix von Storch de l'AfD à Berlin le 16 octobre 2017
Beatrix von Storch de l'AfD à Berlin le 16 octobre 2017 ( Tobias SCHWARZ / AFP/Archives )

"L'Islam veut non seulement réglementer les questions de foi, mais aussi le droit et la société. Il ne s'agit pas de liberté de religion", a lâché dans un Tweet sa collègue Beatrix von Storch, petite-fille du ministre des Finances d'Adolf Hitler, Lutz Schwerin von Krosigk.

L'AfD pourra toutefois représenter un candidat lors d'une prochaine séance.

L'arrivée de cette formation au Parlement constitue un choc pour une large partie de l'opinion allemande toujours hantée par les crimes nazis.

- 'Chasse à Merkel' -

L'un des deux chefs de file de l'AfD au Bundestag, Alexander Gauland, a promis d'y "mener la chasse" à Angela Merkel.

Dans l'immédiat, le Bundestag n'aura pas grand-chose à faire, le gouvernement actuel d'Angela Merkel entrant formellement mardi en "affaires courantes" jusqu'à ce qu'un nouveau soit formé.

De difficiles tractations ont débuté entre les conservateurs de la chancelière, les libéraux du FDP et les Verts. Elles devraient durer jusqu'à la fin de cette année, voire se prolonger en 2018.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS