En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 695.14 PTS
-0.12 %
5 685.00
-0.29 %
SBF 120 PTS
4 480.97
-0.33 %
DAX PTS
12 633.19
+0.03 %
Dowjones PTS
27 024.80
+0.89 %
7 942.85
+0.00 %
1.104
+0.07 %

L'ex-cardinal McCarrick, accusé d'abus sexuels, défroqué par le Vatican

| AFP | 403 | Aucun vote sur cette news
Le pape François et le cardinal américain Theodore McCarrick à la cathédrale St Matthew, le 23 septembre 2015 à Washington
Le pape François et le cardinal américain Theodore McCarrick à la cathédrale St Matthew, le 23 septembre 2015 à Washington ( Jonathan Newton / POOL/AFP/Archives )

Le pape François a rendu à l'état laïc l'ex-cardinal américain Theodore McCarrick, 88 ans, accusé d'abus sexuels sur au moins un adolescent il y a près d'un demi-siècle, une première historique, a indiqué samedi un communiqué du Vatican.

C'est la première fois dans la longue histoire de l'Eglise catholique qu'un cardinal est défroqué pour des motifs d'abus sexuels.

Le pape a reconnu comme définitive une sentence en ce sens de la Congrégation pour la doctrine de la foi, institution du Vatican qui veille au respect du dogme catholique, a précisé un communiqué du Saint-Siège.

Cette punition, sans appel possible et donc définitive, tombe à point nommé avant une réunion cruciale, rassemblant du 21 au 24 février les présidents des conférences épiscopales du monde entier au Vatican, où ils plancheront notamment sur la responsabilité des prélats ayant gardé sous silence des agressions sexuelles de mineurs par le clergé.

La révélation en 2018 d'énormes scandales aux Etats-Unis, au Chili ou encore en Allemagne, ont sérieusement entaché la crédibilité de l'Eglise catholique. Le pape François, qui entend appliquer sa promesse de "tolérance zéro", a promis ces derniers mois qu'il serait intransigeant avec la haute hiérarchie ecclésiastique.

L'ex-archevêque émérite de Washington avait déjà été interdit en juillet dernier d'exercer son ministère et avait ensuite renoncé à son titre honorifique de cardinal. Avec son exclusion officielle de l'Eglise, l'homme reclus actuellement dans l'Etat américain du Kansas redevient tout simplement M. Theodore McCarrick.

Le Saint-Siège avait demandé en septembre 2017 une enquête à l'archevêché de New York, suite au témoignage d'un homme accusant le prélat d'avoir abusé sexuellement de lui dans les années 70.

Face aux "graves indices" ressortis de l'enquête, le pape avait démis fin juillet Mgr McCarrick de son titre de cardinal. L'affaire avait ébranlé la hiérarchie de l'Eglise catholique américaine, juste avant la publication d'un rapport ravageur sur des abus massifs commis en Pennsylvanie.

En 2015, le pape François avait accepté la renonciation aux prérogatives de cardinal de Mgr Keith O'Brien, ancien archevêque d'Edimbourg qui avait démissionné deux ans plus tôt après avoir été l'objet de plaintes de jeunes prêtres pour des "actes inappropriés" dans les années 1980. Le prélat avait néanmoins conservé son titre de cardinal jusqu'à sa mort en mars 2018.

Le seul cas d'abandon du titre suprême de cardinal remonte d'ailleurs à 1927, lorsque le pape Pie XI avait accepté la démission du cardinal français Lois Billot, qui avait renoncé de lui-même à sa toque pourpre pour des motifs politiques.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2019

C'est bien possible...

Publié le 16/10/2019

Soitec poursuit sur sa lancée...

Publié le 16/10/2019

Le régulateur européen a ordonné au groupe américain de cesser d'appliquer certaines clauses figurant dans ses contrats conclus avec six de ses principaux clients...

Publié le 16/10/2019

Sur un marché parisien déprimé, Pierre & Vacances se distingue à la faveur d’un gain de 2,85% à 15,16 euros. Le spécialiste des villages de vacances et des résidences profite de la forte…

Publié le 16/10/2019

SIPH, dont le cours était suspendu hier à la demande de l'émetteur, dans l'attente de la publication d'un communiqué, reprend ce mercredi en...