En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 867.78 PTS
-0.17 %
4 869.50
-0.08 %
SBF 120 PTS
3 882.89
-0.15 %
DAX PTS
11 136.20
-0.62 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.137
+0.04 %

L'ex-boxeur soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes à Paris placé en garde à vue

| AFP | 657 | 5 par 1 internautes
Heurts entre forces de l'ordre et manifestants lors de
Heurts entre forces de l'ordre et manifestants lors de "l'acte VIII" des manifestations des "gilets jaunes" à Paris, le 5 janvier 2019 ( Abdul ABEISSA / AFP )

L'ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger, soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes samedi à Paris lors de "l'acte VIII" des "gilets jaunes", s'est présenté à la police lundi matin et a été placé en garde à vue, a annoncé Christophe Castaner sur Twitter.

"L'individu qui a violemment attaqué samedi des gendarmes mobiles sur la passerelle Senghor s'est présenté aux enquêteurs de la sûreté territoriale de Paris. Il a été immédiatement placé en garde à vue et devra répondre de ses actes devant la justice", a déclaré le ministre de l'Intérieur dans un tweet, une information également confirmée par le parquet de Paris.

Originaire de l'Essonne, cet homme était activement recherché par la police depuis les faits. Une perquisition avait visé son domicile à proximité de Massy dimanche matin, selon une source policière. L'homme étant absent lors de l'arrivée des fonctionnaires, un membre de sa famille avait indiqué qu'il se rendrait à la police lundi, a précisé une source proche du dossier.

Dans une vidéo enregistrée dimanche et postée lundi sur Youtube, l'ancien champion de France 2007 et 2008 des lourds-légers admet avoir "mal réagi", tout en affirmant s'être "défendu" face aux violences policières.

Se présentant comme un "citoyen lambda", il raconte avoir participé à toutes les manifestations parisiennes des "gilets jaunes".

"J'ai vu la répression, j'ai vu la police nous gazer, j'ai vu la police faire mal à des gens (...) A force de se faire taper, de se faire taper, de se faire taper... Je me suis fait gazer le dernier jour (samedi), j'ai voulu avancer sur les CRS, je me suis fait gazer avec mon amie, ma femme. La colère est montée en moi et oui, j'ai mal réagi. Mais je me suis défendu", déclare-t-il.

Samedi, lors d'une nouvelle manifestation des "gilets jaunes" dans la capitale, des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté sur la passerelle qui relie les deux rives de la Seine au niveau du Jardin des Tuileries.

Sur des images largement diffusées sur les réseaux sociaux et sur les télévisions, on voit un gendarme à terre, entouré de manifestants et frappé par l'un d'eux portant un manteau et un bonnet noir.

Ce gendarme s'est vu prescrire 15 jours d'incapacité totale de travail (ITT) et a porté plainte dimanche, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Sur une autre vidéo, on voit un homme portant également un manteau et un bonnet noir, attaquer tel un boxeur professionnel un gendarme derrière son bouclier. Ce dernier a eu 2 jours d'ITT et a également porté plainte.

Samedi, le syndicat des commissaires de police nationale (SCPN) avait indiqué avoir "identifié" l'homme et qu'il s'agissait d'un ancien boxeur, ce qu'a confirmé une source proche du dossier.

La Fédération française de boxe a également condamné dimanche dans un communiqué les agissements d'un "ancien boxeur professionnel" auteur de violences à l'égard des forces de l'ordre, lors de la manifestation des "gilets jaunes".

grd-kap-bl-mdh/tib/spe

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/01/2019

La Première ministre britannique Theresa May le 21 janvier 2019 à Londres ( Daniel LEAL-OLIVAS / AFP )La Première ministre britannique Theresa May a annoncé lundi qu'elle allait retourner…

Publié le 21/01/2019

Le président de la République Emmanuel Macron à Grand Bourgtheroulde le 15 janvier 2019 ( Ludovic MARIN / POOL/AFP/Archives )Emmanuel Macron et son gouvernement ont vanté lundi l'attractivité…

Publié le 21/01/2019

Un policier sur le toit d'un hôtel à Davos, le 21 janvier 2019 ( Fabrice COFFRINI / AFP )Alors qu'elle arrive à peine à Davos, l'élite économique mondiale a été cueillie à froid lundi par…

Publié le 21/01/2019

L'ancien chargé de sécurité de l'Elysée Alexandre Benalla lors d'une audition au Sénat à Paris ( Alain JOCARD / AFP )"Je ne pourrai pas répondre" : Alexandre Benalla, ex-collaborateur…

Publié le 21/01/2019

Soitec a réalisé son point d’activité au titre de son troisième trimestre 2018-2019 (clos fin décembre). Ainsi, le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a dévoilé un chiffre d`affaires…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2 du…

Publié le 21/01/2019

Au titre de son troisième trimestre 2018/2019, Oeneo affiche un chiffre d’affaires de 65,7 millions d’euros, en hausse de 15,6% (+12,8% à périmètre et taux de change constants). Une…

Publié le 21/01/2019

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 21/01/2019

Le groupe Vicat annonce avoir conclu son accord d’acquisition avec les actionnaires de la société Ciplan (Cimento do Planalto), au Brésil. Dans ce contexte, Vicat détient désormais une…

Publié le 21/01/2019

Abeo et Vogo annoncent un partenariat, dans le but de valider commercialement au cours du premier semestre 2019 une nouvelle offre à destination des clients d’Abeo. Celle-ci repose sur une…