En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 229.34 PTS
+0.53 %
4 229.00
+0.58 %
SBF 120 PTS
3 326.62
+0.71 %
DAX PTS
9 565.37
+0.22 %
Dow Jones PTS
20 943.51
-4.44 %
7 486.29
+0. %

L'Espagne se met à l'isolement pour freiner le coronavirus

| AFP | 572 | Aucun vote sur cette news
Un passant devant l'église Divino Salvador Collegiate à Séville, dans le sud de l'Espagne, le 14 mars 2020
Un passant devant l'église Divino Salvador Collegiate à Séville, dans le sud de l'Espagne, le 14 mars 2020 ( CRISTINA QUICLER / AFP )

Après l'Italie, l'Espagne a annoncé samedi soir une mise à l'isolement quasi totale de ses habitants qui ne pourront sortir de chez eux que pour aller travailler ou acheter à manger notamment, afin de freiner la propagation du coronavirus.

L'annonce de cette mesure d'urgence, qui rentre dans le cadre de l'état d'alerte décrété samedi pour deux semaines, intervient alors que 1.500 nouveaux cas ont été enregistrés depuis vendredi soir.

Au total, plus de 5.700 cas ont été détectés et au moins 183 personnes sont mortes dans le pays qui est le deuxième plus affecté en Europe derrière l'Italie, qui a déjà pris de telles mesures.

"L'interdiction de circuler dans les rues (...) est à suivre obligatoirement à partir d'aujourd'hui", a déclaré M. Sanchez.

Evolution du nombre de nouveaux cas de Covid-19, et de nouveaux décès, en Chine continentale et dans le reste du monde depuis le 2 février
Evolution du nombre de nouveaux cas de Covid-19, et de nouveaux décès, en Chine continentale et dans le reste du monde depuis le 2 février ( Valentine GRAVELEAU / AFP )

Les Espagnols pourront sortir de chez eux pour aller "travailler", "acheter le pain", aller à la pharmacie, se faire soigner, s'occuper de proches âgés ou en situation de dépendance mais "pas pour aller dîner chez un ami ou boire un café", a insisté M. Sanchez dont les services ont révélé après ces annonces que son épouse avait été infectée par le virus comme l'ont déjà été deux de ses ministres.

Le Premier ministre et son épouse "vont bien", a assuré le gouvernement. Au Canada, l'épouse du Premier ministre Justin Trudeau a également été contaminée par le virus.

Les forces de l'ordre seront chargées de veiller à l'application de cette interdiction, a indiqué M. Sanchez.

"Les mesures que nous adoptons sont drastiques et auront malheureusement des conséquences" mais "notre main ne tremblera pas pour l'emporter face au virus", a souligné M. Sanchez.

"C'est une bataille que nous allons gagner (...) mais l'important est que le prix à payer pour cette victoire soit le moins important possible", a encore dit le dirigeant espagnol.

Poster réalisé par l'artiste TVBoy, qui reprend les codes de l'affiche américaine de l'Oncle Sam pour le recrutement dans les forces armées, et qui proclame dans cette nouvelle version
Poster réalisé par l'artiste TVBoy, qui reprend les codes de l'affiche américaine de l'Oncle Sam pour le recrutement dans les forces armées, et qui proclame dans cette nouvelle version "Je veux que tu restes chez toi", à Barcelone le 14 mars 2020 ( Josep LAGO / AFP )

M. Sanchez a par ailleurs indiqué que l'ensemble des commerces non essentiels seraient fermés dans l'ensemble du pays. Une mesure déjà prise dans plusieurs régions comme celle de Madrid, la plus touchée d'Espagne avec près de 3.000 cas, ou l'Andalousie (sud).

Dans un pays hautement décentralisé, l'état d'alerte permet en outre à l'Etat de reprendre en main la gestion de l'ensemble du territoire en matière sanitaire et de maintien de l'ordre notamment.

Répondant à un appel lancé sur les réseaux sociaux, des habitants ont applaudi à 21H00 GMT dans plusieurs quartiers de Madrid pour rendre hommage aux personnels de santé, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Madrid, ville fantôme

A Madrid, cette mise à l'isolement est déjà une réalité depuis que les autorités régionales ont décrété vendredi la fermeture de tous les commerces non essentiels.

La mosquée-cathédrale de Cordoue, dans le sud de l'Espagne, le 14 mars 2020, désertée par les touristes
La mosquée-cathédrale de Cordoue, dans le sud de l'Espagne, le 14 mars 2020, désertée par les touristes ( JORGE GUERRERO / AFP )

Si dans les supermarchés les Madrilènes continuaient à faire des réserves et à laisser les rayons à moitié vides, les rues et les places comme la célèbre Puerta del Sol étaient désertes.

"C'est désolant alors que nous sommes si habitués à y voir la foule", a déclaré à l'AFP Paco Higueras, employé d'une chaîne de restauration, masque sur la bouche et ganté.

La fermeture des écoles a été décrétée par ailleurs par toutes les régions tandis que musées, lieux touristiques ou encore stations de ski ont baissé le rideau.

Dans plusieurs villes côtières, les plages ont même été fermées comme à Malaga.

A quelques semaines du début de la Semaine sainte, Séville a annoncé l'annulation de ses célèbres processions préparées pendant des mois et qui attirent chaque année des dizaines de milliers de personnes. D'autres villes ont fait de même à travers l'Espagne.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/04/2020

Total prolonge son mouvement de rattrapage, en hausse de 5% à 37 euros ce jeudi...

Publié le 02/04/2020

EssilorLuxottica remonte de 4% ce jeudi à 97,50 euros, alors qu'au vu de l'épidémie actuelle de COVID-19, le Conseil d'administration du groupe a...

Publié le 02/04/2020

T-Mobile a annoncé, hier soir, avoir officiellement finalisé son rapprochement avec Sprint Corp. Par ailleurs, l'opérateur américain va refinancer cette acquisition sur le marché obligataire, qui…

Publié le 02/04/2020

Dassault Systèmes (-4,11% à 127 euros), qui avait, jusqu'à présent, bien résisté en Bourse aux fortes perturbations liées au coronavirus, est relégué à la dernière place du CAC 40 après…

Publié le 02/04/2020

Presque une anomalie de marché...