En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.95 PTS
-
4 832.00
-
SBF 120 PTS
3 852.26
-
DAX PTS
12 557.64
-
Dow Jones PTS
28 210.82
-0.35 %
11 665.37
-0.11 %
1.184
-0.14 %

L'Espagne, la "ferme de cannabis" de l'Europe

| AFP | 474 | 5 par 1 internautes
Un policier catalan dans une plantation illégale de marijuana à Martorell, près de Barcelone, le 6 octobre 2020
Un policier catalan dans une plantation illégale de marijuana à Martorell, près de Barcelone, le 6 octobre 2020 ( Josep LAGO / AFP )

Il fait encore nuit noire quand les policiers pénètrent dans un pavillon d'une banlieue de Barcelone. Au sous-sol, sous une intense lumière jaune, poussent des centaines de plants de cannabis, une "ferme" illégale comme beaucoup d'autres en Espagne.

Porte d'entrée depuis des décennies du haschich marocain en Europe, l'Espagne est devenue un pays producteur de cannabis attirant des organisations criminelles de toute l'Europe.

Entre 2014 et 2018, les saisies de plants de marijuana ont été multipliées par quatre en Espagne, selon le ministère de l'Intérieur. Et le pays représente un tiers des saisies au sein de l'Union européenne, selon le dernier rapport européen sur les drogues, publié en 2019.

A la frontière française, la Catalogne (nord-est) est devenue "la ferme (de cannabis) de l'Europe", selon Ramon Chacon, adjoint aux enquêtes criminelles de la police régionale catalane.

Une plantation illégale de cannabis à Martorell, près de Barcelone, le 6 octobre 2020
Une plantation illégale de cannabis à Martorell, près de Barcelone, le 6 octobre 2020 ( Josep LAGO / AFP )

Tout a commencé il y a dix ans, lorsque les organisations distribuant le haschich marocain sur la côte méditerranéenne espagnole, qui disposaient déjà d'infrastructures solides et de contacts, "se sont rendues compte qu'elles gagnaient plus d'argent avec la marijuana", poursuit-il.

Avec 25 millions de consommateurs, le cannabis est la drogue la plus consommée en Europe et son commerce y pèserait environ 11,6 milliards d'euros en 2019, selon les estimations d'Europol.

- Une forêt de marijuana -

Durant la première semaine d'octobre, trois opérations policières contre la production illégale de cannabis ont été menées en Catalogne.

Raid de la police catalane contre une
Raid de la police catalane contre une "ferme" de cannabis à Martorell, dans la banlieue de Barcelone, le 6 octobre 2020 ( Josep LAGO / AFP )

L'un de ces coups de filet, auquel a pu assister l'AFP, a permis de mettre la main sur 1.500 plants et entraîné l'arrestation de quatre personnes à San Esteban Sasroviras, à 25 km de Barcelone.

Juste avant de faire irruption dans cette "ferme" illégale, les policiers, équipés de gilets pare-balles et de fusils d’assaut, avancent en silence vers de petites maisons isolées.

Souvent inoccupés depuis la crise financière de 2008, ces logements sont loués ou squattés par des groupes mafieux qui y installent des plantations pouvant avoir un rendement quatre fois supérieur à une plantation en extérieur.

Dans l'immense sous-sol, éclairé par de puissants projecteurs jaunes, des centaines de plants serrés les uns contre les autres atteignent un mètre de hauteur. Malgré les ventilateurs, l'air est chargé d'humidité, comme dans une forêt qui exhalerait le parfum entêtant du cannabis.

Un policier catalan pendant un raid contre une plantation illégale de cannabis à Martorell, dans la banlieue de Barcelone, le 6 octobre 2020
Un policier catalan pendant un raid contre une plantation illégale de cannabis à Martorell, dans la banlieue de Barcelone, le 6 octobre 2020 ( Josep LAGO / AFP )

Avec quatre récoltes annuelles, les trafiquants espéraient revendre leur production entre 200.000 et 400.000 euros sur le marché européen, selon la police.

En Espagne, le gramme d'herbe se vend 5 euros mais en moyenne en Europe, c'est trois fois plus voire six fois dans certains pays nordiques.

Ces juteux bénéfices attirent en Espagne "les groupes organisés étrangers et multinationaux qui y créent de grandes installations de production pour répondre à la demande dans leurs pays", explique Jan Op Gen Oorth, porte-parole d'Europol.

Des groupes anglais, suisses, serbes, polonais ou français sont séduits par les faibles coûts et la législation espagnole et ses "zones grises", explique Ramon Chacon.

Le commerce et la consommation publique du cannabis sont interdits en Espagne mais la production pour la consommation personnelle est autorisée. Une législation qui a permis la création d'associations de consommateurs sans statut légal qui produisent du cannabis pour leurs membres.

Un policier catalan examine une liasse de billets saisie pendant un raid contre une
Un policier catalan examine une liasse de billets saisie pendant un raid contre une "ferme" illégale de cannabis dans la banlieue de Barcelone, le 6 octobre 2020 ( Josep LAGO / AFP )

Avec pour résultat, estime Ramon Chacon, une banalisation du cannabis et des "tentacules" du trafic de drogue qui atteignent "toutes les couches de la société", y compris en corrompant policiers et politiciens.

L'explosion de la production illégale a pour corollaire les affrontements entre clans, le trafic d'armes ou la traite d'êtres humains avec des migrants réduits en esclavage dans certaines fermes.

En Catalogne, trois homicides liés au trafic de cannabis ont été recensés le mois dernier.

"Cela commence à devenir habituel", indique Ramon Chacon qui craint que la violence n'augmente encore à l'avenir. Pour le moment, "tout le monde gagne de l'argent sans grande concurrence entre les clans" mais "on finira par avoir plus de tensions entre les groupes, et une lutte pour le territoire plus compliquée, avertit-il.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Rassemblant des millions de joueurs, Ubisoft Connect est l'interface universelle pour se connecter avec des amis ou participer à des événements et des activités liés aux jeux...

Publié le 21/10/2020

Les premiers résultats de cette étude d'Onxeo sont attendus début 2021...

Publié le 21/10/2020

Les produits Cast fournissent des données inédites sur l'état structure000

Publié le 21/10/2020

Les concours bancaires utilisés par Courtois dans les comptes consolidés s'élèvent au 30 septembre à 5,38 ME...

Publié le 21/10/2020

Grâce à sa solidité financière, Lisi maintient également intactes ses ambitions stratégiques de croissance à moyen et long terme...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne