En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 145.39 PTS
-0.45 %
5 143.00
-0.44 %
SBF 120 PTS
4 082.57
-0.43 %
DAX PTS
11 274.78
-0.22 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.00 %
1.128
-0.27 %

L'EI contrôle désormais moins de 1% de son "califat", selon la coalition internationale

| AFP | 177 | Aucun vote sur cette news
Des civils ayant fui les combats contre le groupe Etat islamique (EI) dans son ultime réduit de Syrie, et derrière eux un combattant des Forces démocratiques syriennes (SDF), près du village de Baghouz, le 3 février 2019
Des civils ayant fui les combats contre le groupe Etat islamique (EI) dans son ultime réduit de Syrie, et derrière eux un combattant des Forces démocratiques syriennes (SDF), près du village de Baghouz, le 3 février 2019 ( Delil souleiman / AFP/Archives )

Le groupe Etat islamique (EI) ne contrôle plus désormais que moins de 1% de son "califat" autoproclamé, qui couvrait autrefois de vastes régions à cheval sur la Syrie et l'Irak, a annoncé jeudi la coalition internationale antijihadiste emmenée par Washington.

Après une montée en puissance fulgurante en 2014, l'EI a vu son territoire se réduire comme peau de chagrin face à de multiples offensives en Syrie et en Irak.

Les jihadistes sont aujourd'hui acculés dans un ultime réduit dans l'est syrien, où ils sont la cible d'une offensive des Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance arabo-kurde soutenue par la coalition internationale.

En Syrie, ces "forces partenaires" ont désormais "libéré environ 99,5% des territoires contrôlés par l'EI", a annoncé la coalition dans un communiqué.

"Alors que nous continuons de presser les combattants de l'EI restant dans un carré toujours plus petit --désormais moins de 1% du +califat+ originel--, ils cherchent à s'échapper en se mêlant aux femmes et aux enfants innocents qui tentent de fuir les combats", souligne encore le communiqué.

"Ces tactiques ne vont pas marcher", indique un commandant-adjoint de la coalition, le général britannique Christopher Ghika, cité dans ce texte.

Les FDS mènent actuellement une opération dans la province de Deir Ezzor contre l'ultime réduit de l'EI, près de la frontière irakienne.

Mais leur assaut a été temporairement suspendu depuis plusieurs jours, les combattants des FDS sur le terrain expliquant que les jihadistes utilisent les civils encore présents dans le bastion en tant que "boucliers humains".

Depuis début décembre, plus de 37.000 personnes ont fui cet ultime réduit jihadiste, principalement des familles de l'EI, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Parmi eux, se trouvent environ 3.400 jihadistes, selon la même source.

Déclenché en 2011, le conflit en Syrie s'est complexifié au fil des ans avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé. Il a fait plus de 360.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2019

Karl Lagerfeld, l'une des plus grandes stars de la mode, est décédé à l'âge de 85 ans...

Publié le 19/02/2019

Lors d'une visite en Inde pour le salon 'Aero India', Philippe Petitcolin, Directeur général de Safran, et Shri K...

Publié le 19/02/2019

Actualité très chargée autour d'Air France-KLM...

Publié le 19/02/2019

Actualité très chargée autour d'Air France-KLM...

Publié le 19/02/2019

Les conditions de marché difficiles en fin d’année ont réclamé une nouvelle victime dans le secteur bancaire : HSBC. De ce fait, la banque n’est pas parvenue l'année dernière - comme promis…